Versione classicaVersione mobile

Littérature et pathologie

Max Milner (dir.)

La maladie favorise-t-elle l'écriture ? On l'a cru, soutenu, démontré à certaines époques. Ce qu'il y a de sûr, c'est que l'imaginaire y trouve son compte, les corps bien portants n'ayant pas plus d'histoire que les peuples heureux. Elle constitue un écran de projection sur lequel viennent s'inscrire les hantises individuelles et collectives engendrées par les mutations sociales et les crises de civilisation, un outil extraordinaire de création mythique dont la littérature moderne à usé av...


Leggi il seguito

Nota dell’editore

Publié avec le concours du Centre National des Lettres.

  • Editore : Presses universitaires de Vincennes
  • Collana : L’Imaginaire du texte
  • Luogo di pubblicazione : Saint-Denis
  • Anno di pubblicazione : 1989
  • Pubblicato su OpenEdition Books : 26 juin 2018
  • EAN (edizione cartacea) : 9782903981617
  • EAN digitale : 9782842929459
  • DOI : 10.4000/books.puv.1222
  • Numero di pagine : 288 p.
Max Milner
Introduction

I. Pathologies, thérapeutiques et discours culturels

Nadia Minerva
Pathologie de la sorcière

La sorcellerie en tant que maladie mentale aux xviie et xviiie siècles

Paula Vecchi
Pathologie et compensation

Quelques images de la maladie et de la santé chez Louis-Sébastien Mercier

III. Maladies et décadence

Jean Decottignies
Hystérie et décadence
Gérard Briche
Mal de Mère

Portrait de l’artiste en malade : Jules Laforgue

© Presses universitaires de Vincennes, 1989

Condizioni di utilizzo http://www.openedition.org/6540

Questa pubblicazione digitale è stata realizzata tramite il riconoscimento ottico dei caratteri automatico (OCR).
Cerca su OpenEdition Search

Sarai reindirizzato su OpenEdition Search