Version classiqueVersion mobile

Les Facultés de droit de province au xixe siècle. Tome 2

 | 
Philippe Nélidoff

Première partie. Bilan et perspectives de la recherche

La faculté de droit de Dijon

Boris Bernabé

Texte intégral

1La première rencontre portant sur les Facultés de droit de province au XIXe siècle, organisée à Toulouse du 12 au 14 novembre 2008, a pour ambition de dresser non seulement « un état de la recherche française et internationale sur l’histoire des Facultés de droit de province, mais également de présenter des études précises sur la contribution de ces Facultés dans les domaines de l’enseignement et de la doctrine juridique au XIXe siècle ». Dans cette perspective, le présent rapport bibliographique trouve sa place comme un préalable à une série d’études plus précises sur la Faculté de droit de Dijon au XIXe siècle. Une liste des travaux (I) précède un bilan de la recherche et une ouverture sur quelques perspectives que le présent rapport s’efforce modestement de proposer (II).

I - Bibliographie

2La bibliographie des études consacrées à l’enseignement du droit à Dijon au XIXe siècle suppose, afin que son analyse critique soit rendue possible, non seulement de dresser la liste des ouvrages et articles rédigés sur le thème (B), mais encore de reproduire les cotes des sources utilisées dans ces ouvrages ou articles (A).

A - Sources utilisées dans les travaux existants

  • 1 Pièces utilisées par Ch. CICHOKI.

3Archives Nationales, série F171 :

  • 20216, dossier Fernand Bonneville

  • 21196, dossier Jean-Baptiste Lorain

  • 21362, dossier Louis Romain Morelot

    • 2 De même utilisée par J.-J. CLERE, « Serrigny Denis », DHJF, p. 709-710.

    21723, dossier Denis Serrigny2

    • 3 De même utilisée par B. BASDEVANT-GAUDEMET, « Gaudemet Paul », DHJF, p. 360.

    22134, dossier Paul Gaudemet3

  • 22999, dossier Edmond Millet

  • 23119, dossier Ferdinand Villequez

  • 23241, dossier Louis Carpentier

  • 23446, dossier Henri Moulin

    • 4 De même utilisée par J.-L. HALPERIN, « Weiss Charles-André », DHJF, p. 780- 781.

    23732, dossier André Weiss4

    • 5 De même utilisée par J.-L. HALPERIN, « Deslandres Maurice », DHJF, p. 250- 251.

    24243, dossier Maurice Deslandres5

    • 6 De même utilisée par G. BIGOT, « Delpech Joseph-Antoine-Laurent », DHJF, p. 239.

    25119, dossier Joseph Delpech6

    • 7 De même utilisée par J.-J. CLERE, « Louis-Lucas Paul », DHJF, p. 519.

    25842, dossier Paul Louis-Lucas7

    • 8 De même utilisée par J.-L. HALPERIN, « Saleilles Raymond », DHJF, p. 694-696.

    25908, dossier Raymond Saleilles8

    • 9 Pièce utilisée par J.-L. HALPERIN, « Ladey Jean-Bemard-Victor », DHJF, p. 449- 450.

    21044, dossier Jean-Bernard-Victor Ladey9

    • 10 Pièce utilisée par J.-J. CLERE, « Michel Nicolas-Henry », DHJF, p. 563-564.

    22998, dossier Henry Michel10

  • 11 Pièces utilisées par B. MATHIEU.

4Archives Départementales de la Côte-d’Or, série 2TT11

  • 1 et 2, règlements et circulaires (an XII-1855) 3 à 6,

  • correspondance générale (1806-1855)

  • 7, rapports hebdomadaires (1848-1854)

  • 9, copies de lettres (1835-1855)

  • 10 et 11, secrétariat envoi de pièces (1807-1834 et 1852-1855)

  • 25, secrétariat affaires diverses (1851-1852)

  • 26, catalogues de livres de la bibliothèque (1840-1843)

  • 27, tableaux imprimés des cours des autres Facultés (1853-1855)

  • 30, thèses et actes (1811-1850)

  • 31 et 32, thèses et concours (1826-1835 et 1839)

  • 42, concours et thèses (1844)

  • 52, 62, 72, 82, thèses de licence (1807, 1817, 1827, 1837)

  • 150 à 152, certificats d’aptitude au grade de licencié (1806-1855)

  • 153, diplôme de bacheliers et de docteurs (1811-1834 et 1835-1855)

  • 154, sujets de thèses de licence et de docteurs (1838)

  • 162 et 163, certificats d’aptitude au grade de bachelier (1806-1834)

  • 166, certificats d’aptitude au grade de capacitaire (1807-1834)

  • 170 et 171, examens de licenciés des écoles centrales et particulières (1806)

  • 172, examens de licenciés des défenseurs officieux (1806)

  • 173 et 174, examens et premier examen de bacheliers des écoles centrales (1806)

  • 211, concours de doctorat et de licence (1839-1856)

  • 212 et 213, statistiques morales (1843-1854)

  • 215, tableau des inscriptions (1806-1856)

  • 216 à 224, registre d’inscriptions (1843-1854)

  • 264, comptabilité traitement des professeurs (1828-1834)

  • 266, comptabilité traitement des personnels (1833-1850)

  • 245,247, 249, registre d’état civil (1806-1811, 1818-1826, 1837-1845)

B - Bibliographie

5La bibliographie, à proprement parler-la liste des ouvrages et articles écrits sur l’enseignement du droit à Dijon au XIXe siècle-offre une meilleure lisibilité si elle est présentée de deux manières : alphabétiquement (1) et chronologiquement (2).

Liste des abréviations :

ABSS - Association bourguignonne des sociétés savantes

DHJF - Dictionnaire historique des juristes français

MASABLD - Mémoires de l’Académie des sciences, arts et belles-lettres de Dijon

MSHDB - Mémoires de la Société pour l’Histoire du Droit et des institutions des anciens pays bourguignons, comtois et romands RBES - Revue bourguignonne de l’enseignement supérieur RDP -Revue du droit public et de la science politique en France et à l’étranger RHDFE - Revue historique de droit français et étranger

RHFD - Revue d’histoire des Facultés de droit et de la science juridique

RIES-Revue internationale de l’enseignement supérieur RLJ — Revue de législation et de jurisprudence RTDCiv. - Revue trimestrielle de droit civil

1 - Par ordre alphabétique

BAILLY E., « Léon Mouchet », RBES, 1894, p. 219-226.

BART Jean, « Champeaux Ernest », DHJF, Paris, PUF, Quadrige, 2007, p. 176- 177.

BARTIN E., « André Weiss », Clunet, 1928, p. 849-852.

BASDEVANT-GAUDEMET Brigitte, « Gaudemet Paul », DHJF, p. 360.

BIGOT Grégoire, « Delpech Joseph-Antoine-Laurent », DHJF, p. 239.

BODINEAU Pierre, « Quand les professeurs de droit dijonnais vont au contentieux », MSHDB, 2000, 57, p. 185-196.

BOUCHARD M., Pour la Bourgogne, son université, Dijon, ABSS, 1973. BUFNOIR Claude, « Nécrologie. Denis Serrigny », RLJ, 1877, p. 132-137.

BURDEAU François, « Batbie Anselme-Polycarpe », DHJF, p. 50.

BUREAU P., « Raymond Saleilles », Correspondance, 21/1, p. 1-23.

CAPITANT Henri, « Notice sur la vie et les travaux d’André Weiss », ASMP, 1931, 2, p. 10-50.

CICHOKI Christophe, L’enseignement du droit public à Dijon (1806-1914), Dossier de recherche sous la direction de Pierre Bodineau, dactyl., Dijon, année universitaire 1991-1992.

CICHOKI Christophe, Les enseignants de la Faculté de droit de Dijon (1806- 1914), Mémoire DEA, Pierre Bodineau (dir.), Dijon, année universitaire 1991- 1992.

CLERE Jean-Jacques, « Beauchet Ludovic », DHJF, p. 55.

CLERE Jean-Jacques, « Belime Guillaume-William », DHJF, p. 59-60.

CLERE Jean-Jacques, « Berlier Théophile », DHJF, p. 73-74.

CLERE Jean-Jacques, « Desserteaux Fernand », DHJF, p. 252-253.

CLERE Jean-Jacques, « Louis-Lucas Paul », DHJF, p. 519.

CLERE Jean-Jacques, « Michel Nicolas-Henry », DHJF, p. 563-564.

CLERE Jean-Jacques, « Mouchet Léon », DHJF, p. 581.

CLERE Jean-Jacques, « Proudhon Jean-Baptiste-Victor », DHJF, p. 645-647.

CLERE Jean-Jacques, « Serrigny Denis », DHJF, p. 709-710.

CLERE Jean-Jacques, « Villequez François-Ferdinand », DHJF, p. 171.

COLLINET Paul, « Nécrologie. M. Fernand Desserteaux », RHDFE, 1939, p. 525-531.

DESSERTEAUX Fernand, « Le centenaire de la Faculté de droit de Dijon », Revue internationale de l’enseignement, 1908 (1), p. 22.

DESSERTEAUX Ferdinand, « Léon Mouchet », Annales de droit commercial français et international, 1893, 7, p. 451-452.

DUMAY Gabriel, Étude sur la vie et les travaux de Proudhon, Autun, Paris, 1878.

DUMONT F., « Ernest Champeaux. 1870-1936 », MASABLD, 1937, p. 71-91. Eugène Gaudemet, Dijon, 1933.

FILLON Catherine, « Appleton Charles-Louis », DHJF, p. 15-16.

GARSONNET, LEDUC, GARCIN, AMBELOUIS, « Henry Michel », RIES, 1897, 34, p. 538-539.

GAUDEMET Eugène, « Raymond Saleilles (1855/1912) », RBES, 1912, 22, p. 161-263.

GAUDEMET Sophie, « Gaudemet François-Eugène-Henri », DHJF, p. 357- 358.

HAKIM Nader, « Bufnoir Claude », DHJF, p. 143-145.

  • 12 La bibliographie attachée à la notice de N. Hakim, touchant à la pensée de François Gény, ne nous p (...)

HAKIM Nader, « Geny François », DHJF, p. 360-36212.

HALPERIN Jean-Louis, « Bugnet Jean-Joseph », DHJF, p. 145.

HALPERIN Jean-Louis, « Deslandres Maurice », DHJF, p. 250-251.

HALPERIN Jean-Louis, « Ladey Jean-Bernard-Victor », DHJF, p. 449-450.

HALPERIN Jean-Louis, « Saleilles Raymond », DHJF, p. 694-696.

HALPERIN Jean-Louis, « Weiss Charles-André », DHJF, p. 780-781.

L’œuvre juridique de Raymond Saleilles, Paris, 1914.

LARNAUDE F., « M. Henry Michel », RDP, 8, (juill.-déc. 1897), p. 567-568.

MARQUE Jean-P., Université, doctrine et idéologie : le doyen Morelot, civiliste dijonnais (1786-1875), Dijon, EUD, 1982.

MATHIEU Bertrand, « Proudhon, professeur à la Faculté de droit de Dijon, et le buste de Napoléon : un épisode des Cent-Jours », RHFD, 1988, 7, p. 87- 91.

MATHIEU Bertrand, La Faculté de droit de Dijon dans la première moitié du XIXe siècle (1806-1855), Mémoire pour le DEA d’Histoire des Institutions et du Droit Bourguignon, Hugues Richard (dir.), dactyl., Dijon, année universitaire 1979-1980.

MONGIN M., « Nécrologie. Léon Mouchet », RIES, janv.-juin 1894, 27, p. 86- 87.

RICHARD Hugues, « Morelot Louis-Romain », DHJF, p. 579-580.

ROBERT J.-H., « Saleilles et le comparatisme », RHFD, 1991, 12, p. 143-149.

SALEILLES Raymond, « Nécrologie. M.L. Mouchet, professeur de droit civil à la Faculté de droit de Dijon », RHDFE, 1893, p. 774-779.

SALEILLES Raymond, « Nécrologie. M. Villequez, doyen de la Faculté de droit de Dijon », RHDFE, 1890, p. 927-934. STORA-LAMARRE A., « Raymond Saleilles ou l’édification d’une morale juridique », L’Édification. Morales et cultures au XIXe siècle, St. Michaud dir., Paris, 1993, p. 59-77.

TELLIER Fr., « Le droit à l’épreuve de la société. Raymond Saleilles et l’idée de droit social », RHFD, 1999, 20, p. 147-177.

TISSIER A., « Raymond Saleilles », RTDCiv., 1912, p. 293-303.

VILLEQUEZ Ferdinand, Les écoles de droit de Bourgogne et de Franche-Comté. La Faculté de droit de Dijon, Dijon, Meunière Lequin, 1875.

2 - Par ordre chronologique

XIXe siècle

VlLLEQUEZ Ferdinand, Les écoles de droit de Bourgogne et de Franche-Comté. La Faculté de droit de Dijon, Dijon, Meunière Lequin, 1875.

BUFNOIR Claude, « Nécrologie. Denis Serrigny », RLJ, 1877, p. 132-137.

DUMAY Gabriel, Etude sur la vie et les travaux de Proudhon, Autun, Paris, 1878.

SALEILLES Raymond, « Nécrologie. M. Villequez, doyen de la Faculté de droit de Dijon », RHDFE, 1890, p. 927-934.

DESSERTEAUX Ferdinand, « Léon Mouchet », Annales de droit commercial français et international, 1893, 7, p. 451-452.

SALEILLES Raymond, « Nécrologie. M. L. Mouchet, professeur de droit civil à la Faculté de droit de Dijon », RHDFE, 1893, p. 774-779.

BAILLY E., « Léon Mouchet », RBES, 1894, p. 219-226.

MONGIN M., « Nécrologie. Léon Mouchet », RIES, janv.-juin 1894, 27, p. 86- 87.

GARSONNET, LEDUC, GARCIN, AMBELOUIS, « Henry Michel », RIES, 1897, 34, p. 538-539.

LARNAUDE F., « M. Henry Michel », RDP, 8, (juill.-déc. 1897), p. 567-568.

XXe siècle

6- (1908-1939)

DESSERTEAUX Fernand, « Le centenaire de la Faculté de droit de Dijon », Revue internationale de l’enseignement, 1908 (1), p. 22.

GAUDEMET Eugène, « Raymond Saleilles (1855/1912) », RBES, 1912, 22, p. 161-263.

TlSSIER A., « Raymond Saleilles », RTDCiv., 1912, p. 293-303.

BUREAU P., « Raymond Saleilles », Correspondance, 21/1, [s. 1.], 1913, p. 1- 23. L’œuvre juridique de Raymond Saleilles, Paris, 1914.

BARTIN E., « André Weiss », Clunet, 1928, p. 849-852.

CAPITANT Henri, « Notice sur la vie et les travaux d’André Weiss », ASMP, 1931, 2, p. 10-50. Eugène Gaudemet, Dijon, 1933.

DUMONT F., « Ernest Champeaux. 1870-1936 », MASABLD, 1937, p. 71-91.

COLLINET Paul, « Nécrologie. M. Fernand Desserteaux », RHDFE, 1939, p. 525-531.

7- (1973)

BOUCHARD M., Pour la Bourgogne, son université, Dijon, ABSS, 1973. L’ouvrage, constitué des mémoires du recteur Bouchard, présente la particularité d’avoir été publié après-et à cause-des événements de 1968. La charge politique de l’ouvrage a conduit à la création d’une « Association bourguignonne des sociétés savantes » afin de financer la parution de l’ouvrage.

8- (1980-1999)

MATHIEU Bertrand, La Faculté de droit de Dijon dans la première moitié du XIXe siècle (1806-1855), Mémoire pour le DEA d’Histoire des Institutions et du Droit Bourguignon, Hugues Richard (dir.), dactyl., Dijon, année universitaire 1979-1980.

MARQUE Jean-P., Université, doctrine et idéologie : le doyen Morelot, civiliste dijonnais (1786-1875), Dijon, EUD, 1982.

MATHIEU Bertrand, « Proudhon, professeur à la Faculté de droit de Dijon, et le buste de Napoléon : un épisode des Cent-Jours », RHFD, 1988, 7, p. 87- 91.

ROBERT J.-H., « Saleilles et le comparatisme », RHFD, 1991, 12, p. 143-149.

CICHOKI Christophe, L’enseignement du droit public à Dijon (1806-1914), Dossier de recherche sous la direction de Pierre Bodineau, dactyl., Dijon, année universitaire 1991-1992.

CICHOKI Christophe, Les enseignants de la Faculté de droit de Dijon (1806- 1914), Mémoire DEA, Pierre Bodineau (dir.), Dijon, année universitaire 1991- 1992.

STORA-LAMARRE A., « Raymond Saleilles ou l’édification d’une morale juridique », L’Édification. Morales et cultures au XIXe siècle, St. Michaud (dir.), Paris, 1993, p. 59-77.

TELLIER Fr., « Le droit à l’épreuve de la société. Raymond Saleilles et l’idée de droit social », RHFA 1999, 20, p. 147-177.

XXIe siècle

BODINEAU Pierre, « Quand les professeurs de droit dijonnais vont au contentieux », MSHDB, 2000, 57, p. 185-196.

BART Jean, « Champeaux Ernest », Dictionnaire historique des juristes français (ci-après DHJF), Paris, PUF, Quadrige, 2007, p. 176-177.

BASDEVANT-GAUDEMET Brigitte, « Gaudemet Paul », DHJF, p. 360.

BIGOT Grégoire, « Delpech Joseph-Antoine-Laurent », DHJF, p. 239.

BURDEAU François, « Batbie Anselme-Polycarpe », DHJF, p. 50.

CLERE Jean-Jacques, « Beauchet Ludovic », DHJF, p. 55.

CLERE Jean-Jacques, « Belime Guillaume-William », DHJF, p. 59-60.

CLERE Jean-Jacques, « Berlier Théophile », DHJF, p. 73-74.

CLERE Jean-Jacques, « Desserteaux Fernand », DHJF, p. 252-253.

CLERE Jean-Jacques, « Louis-Lucas Paul », DHJF, p. 519.

CLERE Jean-Jacques, « Michel Nicolas-Henry », DHJF, p. 563-564.

CLERE Jean-Jacques, « Mouchet Léon », DHJF, p. 581.

CLERE Jean-Jacques, « Proudhon Jean-Baptiste-Victor », DHJF, p. 645-647.

CLERE Jean-Jacques, « Serrigny Denis », DHJF, p. 709-710.

CLERE Jean-Jacques, « Villequez François-Ferdinand », DHJF, p. 171.

FlLLON Catherine, « Appleton Charles-Louis », DHJF, p. 15-16.

GAUDEMET Sophie, « Gaudemet François-Eugène-Henri », DHJF, p. 357- 358.

HAKIM Nader, « Bufnoir Claude », DHJF, p. 143-145.

  • 13 La bibliographie attachée à la notice de N. Hakim, touchant à la pensée de François Gény, ne nous p (...)

HAKIM Nader, « Geny François », DHJF, p. 360-36213.

HALPERIN Jean-Louis, « Bugnet Jean-Joseph », DHJF, p. 145.

HALPERIN Jean-Louis, « Deslandres Maurice », DHJF, p. 250-251.

HALPERIN Jean-Louis, « Ladey Jean-Bernard-Victor », DHJF, p. 449-450.

HALPERIN Jean-Louis, « Saleilles Raymond », DHJF, p. 694-696.

HALPERIN Jean-Louis, « Weiss Charles-André », DHJF, p. 780-781.

RICHARD Hugues, « Morelot Louis-Romain », DHJF, p. 579-580.

II - Synthèse critique

9Une synthèse, modestement critique, de la bibliographie portant sur l’enseignement du droit à Dijon au XIXe siècle, doit s’attacher à observer le matériau existant (A), pour envisager d’éventuelles pistes de recherches (B).

A - Le matériau existant

10Premier constat - Le matériau existant ayant procédé à l’étude de l’enseignement du droit à Dijon au XIXe siècle est faible et essentiellement prosopographique : dû en grande partie aux notices du Dictionnaire historique des juristes français. De ce point de vue en effet, l’étude est avancée. La presque totalité des professeurs de droit dijonnais au XIXe siècle a fait l’objet d’une notice biographique, et constitue un point de départ indispensable pour l’étude de l’enseignement du droit à Dijon au XIXe siècle.

11Vision chronologique du matériau bibliographique - L’observation de la chronologie des travaux ayant été publiés sur le thème de l’enseignement du droit à Dijon au XIXe siècle conduit à plusieurs constats. D’abord, il convient de remarquer que l’ouvrage d’ensemble sur les Ecoles de droit bourguignonnes et la Faculté de droit de Dijon non seulement date du XIXe siècle, mais encore ouvre la série de travaux sur ce thème (Villequez). Ensuite, des dix textes datés de 1875 à 1897, neuf sont des notices nécrologiques. Ce mouvement s’est poursuivi au début du XXe siècle (jusqu’en 1939). Il faudra attendre l’année universitaire 1979-1980 pour que des travaux de synthèse sur l’enseignement du droit à Dijon au XIXe siècle voient le jour-quand bien même de telles synthèses seraient conduites par le biais de l’œuvre d’un professeur. Enfin, notre début de XXIe siècle est celui -il est à peine besoin de le dire-du Dictionnaire historique des juristes français, qui a donné vingt-quatre notices sur les professeurs de droit dijonnais au XIXe siècle.

12Les études d’ensemble - II y a peu d’études d’ensemble sur l’enseignement du droit à Dijon au XIXe siècle. La première est ancienne (F. Villequez, Les écoles de droit de Bourgogne et de Franche-Comté. La Faculté de droit de Dijon, 1875). Plus récemment, seuls les mémoires de B. Mathieu, selon un plan large (Ch. I. La création et l’organisation de la Faculté de droit de Dijon.-Ch. IL Professeurs et étudiants.-Ch. III. L’enseignement et les études), et de Ch. Cichoki, s’y sont, dans une certaine mesure, attachés.

13L’esprit de corps — L’esprit de corps local, l’attachement des professeurs à la Faculté de droit de Dijon, n’a été étudié que dans un article (P. Bodineau, « Quand les professeurs de droit dijonnais vont au contentieux »), ce qui pourtant permettrait d’entrevoir sinon de concevoir une éventuelle politique universitaire localiste, malgré les origines différentes des professeurs en raison du concours national d’agrégation (à partir du 20 décembre 1855, date de création du concours).

14Le problème des études portant sur les œuvres des professeurs - Quelques études ont été consacrées au contenu des travaux des professeurs dijonnais. Or, certains des professeurs dont les travaux ont fait l’objet d’une synthèse, n’ont pas fait leur entière carrière à Dijon (ce fut le cas de Gény, par exemple) : dès lors, il paraît difficile, à moins d’une analyse minutieuse de la chronologie, d’attribuer à la période proprement dijonnaise telle ou telle des conceptions de l’auteur. L’isolement chronologique des étapes doctrinales de chaque professeur, au travers de ses publications, permettrait d’éventuellement déterminer si les préoccupations scientifiques des professeurs étudiés s’inscrivent dans une logique de recherche spécifiquement dijonnaise, ou au contraire si chaque professeur travaille selon des préoccupations personnelles, selon des inclinations indépendantes des autres.

B - Le travail souhaitable

15Selon les sources envisagées, les travaux sur l’enseignement du droit à Dijon au XIXe siècle peuvent être de plusieurs ordres : sur l’existence d’une éventuelle école de droit dijonnaise, sur la politique des chaires et des enseignements, sur la sociologie des étudiants.

16Sur une éventuelle école dijonnaise de droit - L’étude de la production scientifique des professeurs de droit pendant la période dijonnaise de leur enseignement (thèse, articles, ouvrages individuels ou collectifs, direction de mémoires et de thèses, colloques), nous renseignerait sur une éventuelle cohérence globale de la recherche dijonnaise au XIXe siècle.

17Sur la politique des chaires et des enseignements — Les archives nationales (série F), les archives départementales de la Côte-d’Or (série T, XIX, T2 — ou encore nommée 2TT ; le Fonds Foissey 34J, consultable sur autorisation de l’héritier), ainsi que celles de la Faculté de droit, très complètes, et quelques papiers conservés par la Bibliothèque municipale de Dijon, permettraient d’élaborer une généalogie des chaires et des enseignements, propre à nous renseigner sur une politique universitaire des chaires et des enseignements. Étude qui pourrait mettre en valeur une éventuelle différence, voire une opposition, ou au contraire une convergence entre la politique nationale de la promotion des chaires et une politique locale propre à chaque université.

18Sur la sociologie des étudiants - II pourrait être bon d’abandonner la vision du professeur pour adopter celle des étudiants. Ce point de vue pourrait donner des indications quant à la provenance géographique des étudiants, quant à l’influence, sur cette provenance, de la création des Facultés de Nancy et de Lyon. Le cas particulier des étudiants francs-comtois pourrait être approfondi. La nature et la provenance des étudiants ont-elles eu une influence sur le recrutement des professeurs, sur le contenu des cours ? Par ailleurs, certains étudiants bourguignons, au XIXe siècle -dont H. Lacordaire- ont fondé et entretenu une Société d’études autour du fonds Foissey. Cette activité mérite d’être observée de plus près.

19Sur les professeurs hors de la Faculté - II ne s’agit pas d’observer — ou de tenter d’observer-les professeurs dans la vie civile, mais de les observer en tant que professeurs dans les milieux intellectuels extérieurs à la Faculté, en particulier à l’Académie des sciences, arts et belles-lettres de Dijon (les archives de l’Académie, complètes et disponibles par l’intermédiaire du Secrétaire général de l’Académie, peuvent donner des indications précieuses- assiduité, thèmes abordés, liberté de ton...)

Notes

1 Pièces utilisées par Ch. CICHOKI.

2 De même utilisée par J.-J. CLERE, « Serrigny Denis », DHJF, p. 709-710.

3 De même utilisée par B. BASDEVANT-GAUDEMET, « Gaudemet Paul », DHJF, p. 360.

4 De même utilisée par J.-L. HALPERIN, « Weiss Charles-André », DHJF, p. 780- 781.

5 De même utilisée par J.-L. HALPERIN, « Deslandres Maurice », DHJF, p. 250- 251.

6 De même utilisée par G. BIGOT, « Delpech Joseph-Antoine-Laurent », DHJF, p. 239.

7 De même utilisée par J.-J. CLERE, « Louis-Lucas Paul », DHJF, p. 519.

8 De même utilisée par J.-L. HALPERIN, « Saleilles Raymond », DHJF, p. 694-696.

9 Pièce utilisée par J.-L. HALPERIN, « Ladey Jean-Bemard-Victor », DHJF, p. 449- 450.

10 Pièce utilisée par J.-J. CLERE, « Michel Nicolas-Henry », DHJF, p. 563-564.

11 Pièces utilisées par B. MATHIEU.

12 La bibliographie attachée à la notice de N. Hakim, touchant à la pensée de François Gény, ne nous permet pas de savoir quelle fut la part proprement dijonnaise de l’influence de cette pensée, raison pour laquelle cette bibliographie ne figure pas dans le présent rapport.

13 La bibliographie attachée à la notice de N. Hakim, touchant à la pensée de François Gény, ne nous permet pas de savoir quelle fut la part proprement dijonnaise de l’influence de cette pensée, raison pour laquelle cette bibliographie ne figure pas dans le présent rapport.

© Presses de l’Université Toulouse 1 Capitole, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search