Version classiqueVersion mobile

Les Facultés de droit de province au xixe siècle. Tome 1

 | 
Philippe Nélidoff

Deuxième partie. L’exemple Toulousain

L’apparition des enseignements économiques à la faculté de droit de Toulouse au xixe siècle

Ludovic Azéma

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Si l’intérêt pour l’économie, à travers l’économie politique, a été grand en France, il faut pourtant attendre la seconde moitié du XIXe siècle pour voir la matière enfin institutionnalisée dans les Facultés1. Si d’une manière générale, l’ensemble de l’Europe crée tardivement un tel enseignement2, la France aurait pu être novatrice en instaurant une chaire d’économie politique à Paris par une ordonnance du 24 mars 1819. Cependant, la mise en place de la chaire, en attente d’un titulaire, reste en suspend et l’ordonnance demeure ineffective. Une nouvelle ordonnance du 6 septembre 1822 ne mentionne même plus la matière3. C’est que si l’économie politique avait ses admirateurs qui constataient l’essor économique de l’Angleterre en en attribuant en partie les mérites à la discipline, la France de la Restauration était protectionniste. L’économie politique était suspecte « de véhiculer des idées subversives »4. La Monarchie de Juillet, bien que plus libérale, et le Second Empire tardent ...

© Presses de l’Université Toulouse 1 Capitole, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search