Version classiqueVersion mobile

Les Facultés de droit de province au xixe siècle. Tome 1

 | 
Philippe Nélidoff

Propos introductifs

Philippe Nélidoff

Texte intégral

1L’idée de cette première rencontre sur l’histoire des Facultés de droit de province au XIXe siècle m’est venue au début de l’année 2007 au moment où l’Institut fédératif de la recherche de notre Université a voulu commémorer le bicentenaire du code de commerce. Au-delà de la légitime célébration des codifications napoléoniennes, il m’a semblé opportun de profiter d’un autre bicentenaire – celui du décret du 17 mars 1808 qui a redonné aux Ecoles de droit le titre de Facultés qu’elles ont conservé de manière discontinue jusqu’à nos jours- pour nous pencher sur l’histoire de nos Facultés de droit. Afin de délimiter le sujet, nous avons décidé de nous consacrer d’abord au XIXe siècle (lato sensu) et aux Facultés de droit de province (même s’il ne faut pas ignorer les interactions avec la Faculté de droit de Paris). Ainsi se trouvaient directement concernées les Facultés de droit napoléoniennes : Aix – Caen - Dijon – Grenoble – Poitiers – Rennes – Strasbourg et Toulouse et celles créées ultérieurement à partir de la fin du Second Empire (Nancy – Douai) et du début de la IIIe République : Bordeaux – Lyon – Montpellier – Lille sans oublier le cas particulier d’Alger.

  • 1 Patrick Arabeyre, Jean-Louis Halperin et Jacques Krynen (dir.), Dictionnaire historique des juriste (...)
  • 2 Denis Alland et Stéphane Rials (dir.), Dictionnaire de la culture juridique, Paris, PUF, Lamy, coll (...)
  • 3 David Deroussin (contributions réunies par), Actes du colloque, Le renouvellement des sciences soci (...)
  • 4 Martial Mathieu (textes réunis par), Actes du colloque organisé pour le bicentenaire de la Faculté (...)
  • 5 Marc Malherbe et Nader Hakim, « Thémis dans la cité, Facultés de droit et institutions locales à l’ (...)
  • 6 Mathieu Touzeil-Divina, Eléments d’histoire de l’enseignement du droit public : La contribution du (...)
  • 7 Mission archives de l’Université Toulouse I, Philippe Delvit et Hélène Gay, Marianne Viallard, Toil (...)
  • 8 Le groupe CEDRE (Corpus de l’enseignement en droit, 1800-1950, Répertoire des archives et photograp (...)

2Il est vrai que l’historiographie des Facultés de droit est restée trop longtemps le parent pauvre de la recherche sur l’enseignement supérieur français. Fort heureusement, nous assistons depuis quelques années à un regain d’intérêt pour l’histoire de nos Facultés de droit. En témoignent les nombreux travaux publiés depuis vingt ans dans la Revue d’histoire des Facultés de droit et de la science juridique créée par Stéphane Rials ou encore le succès du Dictionnaire des juristes français1 dont la publication en 2007 est venue fort utilement compléter le Dictionnaire de la culture juridique2. Plusieurs de nos collègues ont également pris des initiatives locales : David Deroussin pour la Faculté de droit de Lyon3, Martial Mathieu pour celle de Grenoble4, Marc Malherbe et Nader Hakim pour celle de Bordeaux5 où vient d’avoir lieu un colloque consacré à Thémis et la cité. Il faut également signaler la thèse de Mathieu Touzeil-Divina sur le doyen Foucart de Poitiers6. A Toulouse même, plusieurs études récentes ont été consacrées à l’histoire de la Faculté de droit7. Jean-Louis Mestre nous parlera certainement des projets qu’ont les Universités d’Aix-Marseille de célébrer en 2009 le six-centième anniversaire de l’Université d’Aix et de l’ouvrage en préparation sur cette Faculté de droit. Il faut aussi saluer l’entreprise menée depuis plus de deux ans par les membres du groupe CEDRE8 (ENS-Ulm) qui travaillent à une histoire des Facultés de droit et de la science juridique et qui ont été associés à l’enquête historique et historiographique que nous avons proposée.

  • 9 Jacques Poumarede (textes réunis par), Histoire d’histoire du droit, Actes des Journées internation (...)

3Le temps est venu, nous semble-t-il, de coordonner et de fédérer la recherche menée sur l’histoire des Facultés de droit. Les historiens du droit ne revendiquent aucun monopole en ce domaine et tous les talents sont les bienvenus comme nous avons essayé de le montrer dans l’élaboration même de cette table-ronde. Mais nous pensons, dans le prolongement des Journées internationales d’histoire du droit9 organisées ici même par Jacques Poumarède (2005) et consacrées à l’histoire de l’histoire du droit que les historiens du droit doivent résolument et collectivement se situer en première ligne sur ce chantier de recherche. Pour cela, ils doivent mieux se connaître, confronter leurs points de vue, se retrouver régulièrement, se soutenir davantage, intégrer aussi les jeunes chercheurs à cette recherche au long cours qui nous permettra, en connaissant mieux notre passé de mieux aborder les grands défis que connaît aujourd’hui l’Université française. C’est cette dynamique à la fois scientifique et amicale que voudrait suggérer le terme de rencontre. Nous allons essayer lors de cette première rencontre de faire d’abord un bilan de la recherche grâce au rapport général de Frédéric Audren réalisé à partir de tous les rapports particuliers qui lui ont été adressés. Nous allons ensuite nous intéresser au cas particulier de la Faculté de droit de Toulouse. Enfin, nous essaierons de discerner ensemble les grands axes de la recherche à mener dans les années à venir, tout en croisant toujours le général et le particulier.

  • 10 Centre toulousain d’histoire du droit et des idées politiques : http://www.univtlse1.fr/EA789.

4Cette première rencontre n’aurait pas été possible sans le soutien très actif de notre Centre de recherches : le CTHDIP10 dirigé par notre collègue Jacques Krynen dont les encouragements ont été constants. Merci à tous mes collègues toulousains qui, chacun à leur manière, m’ont aidé de leurs conseils et de leurs compétences depuis l’élaboration de la plaquette de présentation de cette rencontre jusqu’à la publication des actes. Merci aux doctorants que j’ai sollicités pour des communications et les aspects matériels. Je remercie tout particulièrement les collègues qui ont accepté de faire partie du comité d’organisation : Pierre Bonin (Université de Nantes), Nader Hakim (Université de Bordeaux IV), Frédéric Audren (CNRS et Maison française d’Oxford) en lien avec Jean-Louis Halperin (ENS – Ulm). Notre réflexion commune a permis de trouver des correspondants dans toutes les Facultés de droit concernées et de faire des choix méthodologiques novateurs. Le chantier est lancé… avec conviction et enthousiasme.

Notes

1 Patrick Arabeyre, Jean-Louis Halperin et Jacques Krynen (dir.), Dictionnaire historique des juristes français XIIe-XXe siècles, Paris, PUF, coll. Quadrige, Dicos poche, 2007.

2 Denis Alland et Stéphane Rials (dir.), Dictionnaire de la culture juridique, Paris, PUF, Lamy, coll. Quadrige, Dico-poche, 2003.

3 David Deroussin (contributions réunies par), Actes du colloque, Le renouvellement des sciences sociales et juridiques sous la IIIe République, la Faculté de droit de Lyon » (4 et 5 février 2004), Centre lyonnais d’histoire du droit et de la pensée politique, Paris, Ed. La Mémoire du Droit, 2007.

4 Martial Mathieu (textes réunis par), Actes du colloque organisé pour le bicentenaire de la Faculté de droit de Grenoble (6 et 7 avril 2006), De l’Ecole de droit à la Faculté de droit de Grenoble (1806-2006), Héritage historique et enjeux contemporains, Presses Universitaires de Grenoble, 2007.

5 Marc Malherbe et Nader Hakim, « Thémis dans la cité, Facultés de droit et institutions locales à l’époque contemporaine », Journées d’études du Centre Aquitain d’Histoire du Droit (9 et 10 octobre 2008) ; Marc Malherbe, La Faculté de droit de Bordeaux (1870-1970), Presses Universitaires de Bordeaux, 1996.

6 Mathieu Touzeil-Divina, Eléments d’histoire de l’enseignement du droit public : La contribution du doyen Foucart (1799-1860), Thèse Droit, Université Panthéon-Assas-ParisII (2007), Université de Poitiers, Coll. de la Faculté de droit et des sciences sociales, LGDJ, 2007.

7 Mission archives de l’Université Toulouse I, Philippe Delvit et Hélène Gay, Marianne Viallard, Toiles, gravures, fusain et sanguine, Une galerie de portraits à l’Université, Presses de l’Université des sciences sociales, 2006 ; Olivier Devaux (dir.), Histoire de l’enseignement du droit à Toulouse, Centre toulousain d’histoire du droit et des idées politiques, Etudes d’histoire du droit et des idées politiques n° 11 (2007), Presses de l’Université des sciences sociales de Toulouse, 2007 ; Caroline Barrera, Etudiants d’ailleurs, Histoire des étudiants étrangers, coloniaux et français de l’étranger de la Faculté de droit de Toulouse (XIXe siècle – 1944), Presses du Centre universitaire Champollion, 2007 ; Jacqueline Begliuti-Zonno, La Faculté de droit de Toulouse au début de la IIIe République (1875- 1887), Mémoire pour le Master 2 d’histoire du droit et des institutions (dir. Philippe Nelidoff), Université des sciences sociales de Toulouse – Ecole doctorale droit et science politique, année universitaire 2006-2007.

8 Le groupe CEDRE (Corpus de l’enseignement en droit, 1800-1950, Répertoire des archives et photographie des professeurs de droit) est animé par Jean-Louis Halperin, Frédéric Audren et Catherine Fillon. Basé à l’ENS Ulm (« Centre théorie et analyse du droit – CNRS »), il réunit une quinzaine de chercheurs français (historiens du droit, politistes, archivistes) et se consacre notamment à la réalisation d’une base de données des professeurs de droit français pour la période 1800-1950 à partir d’une enquête prosopographique précise dans les archives nationales et locales : http://www.ens.fr/droit/spip/

9 Jacques Poumarede (textes réunis par), Histoire d’histoire du droit, Actes des Journées internationales de la Société d’Histoire du Droit, Toulouse : 1-4 juin 2005, Centre Toulousain d’histoire du droit et des idées politiques, Etudes d’histoire du droit et des idées politiques n° 10/2006, Presses de l’Université des sciences sociales de Toulouse, 2006.

10 Centre toulousain d’histoire du droit et des idées politiques : http://www.univtlse1.fr/EA789.

© Presses de l’Université Toulouse 1 Capitole, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search