Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Égalité - Parité

 | 
Xavier Bioy
, 
Marie-Laure Fages

Postface

Najat Vallaud-Belkacem

Texte intégral

1L’ensemble des contributrices au colloque de l’Université de Toulouse dont cet ouvrage rend compte doivent être saluées pour la rigueur, la qualité, la franchise, la finesse mais aussi le courage de leurs travaux et analyses qui sont autant de témoignages de leur puissant engagement pour les droits des femmes. Un engagement intellectuel, démocratique et citoyen, mais aussi politique dans le sens le plus large, le plus profond et le plus noble du terme. A lire cet ouvrage utile et précieux à un débat plus actuel, vif et passionné que jamais, on comprend que la question qui leur a été posée est moins simple qu’il n’y paraît au premier abord. On comprend, dans tous les cas, qu’elle ne relève nullement de la rhétorique pour fournir un quelconque prétexte à l’autosatisfaction ou à l’inaction, mais bien de la prospective devant les enjeux qui restent devant nous. Les avancées réelles sur le chemin de l’égalité font en effet parfois oublier la distance qu’il nous reste à parcourir pour toucher au but d’une juste représentation et participation des femmes dans la société française. C’est pourquoi le temps était sans aucun doute venu d’examiner en détail les rapports qu’entretiennent aujourd’hui encore la logique de parité dans les instances de représentation qui a beaucoup progressé au cours de ces dernières décennies, avec l’exigence d’égalité entre les femmes et les hommes partout dans la société qui tarde à donner tous ses fruits. Il faut en effet continuer de promouvoir inlassablement le principe de parité tout en mesurant bien les limites de ses vertus pour ne pas s’en contenter, et engager de nouvelles actions pour atteindre l’égalité réelle dans la vie quotidienne de toutes les femmes, au travail comme à la maison, dans les associations, dans les médias comme dans la vie civique et politique, à tous les échelons de responsabilité. Si on constate que l’égalité entre les femmes et les hommes est très loin d’être un automatisme, et que la parité est encore loin d’être un réflexe, on trouvera ici les arguments pour agir, autant que des raisons d’espérer en de nouveaux progrès. Après le combat pour les droits civils et politiques, après le combat pour les droits économiques et sociaux, après les combats pour les droits spécifiques des femmes à disposer librement de leur corps ou celui de la parité, le combat d’aujourd’hui est en effet celui que j’appelle celui de “la troisième génération des droits des femmes”, celui de l’égalité réelle. Un combat qui ne doit ignorer aucun domaine : les rémunérations et l’accès aux responsabilités professionnelles, la répartition des temps de vie, l’éducation, la représentation dans les médias, la protection contre les violences, ou la parité partout. Un combat sur tous les fronts qui doit aboutir à un véritable changement des mentalités et des comportements pour transformer la société en profondeur, et durablement. C’est toute l’ambition de la mobilisation nouvelle de l’Etat que j’ai impulsée en tant que Ministre des droits des femmes avec une stratégie, un calendrier, des priorités, des engagements et une feuille de route interministérielle pour installer une vraie logique d’égalité au sommet de l’Etat. Une logique sur laquelle je souhaite qu’on ne puisse plus revenir : non pas seulement pour elle-même, mais aussi pour que sa valeur et ses vertus d’exemplarité se diffusent largement dans la société, et qu’elle devienne la norme républicaine. Car c’est ainsi, pour faire écho à l’ambition des articles réunis dans ce volume, que la parité comme l’ensemble des politiques publiques d’égalité seront aussi des leviers pour refonder notre vie démocratique, et redonner un sens au pacte républicain, pour tous les Français.

Auteur

Ministre des droits des femmes, porte-parole du Gouvernement

© Presses de l’Université Toulouse 1 Capitole, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540