Version classiqueVersion mobile

La compétence du salarié

 | 
Sarah Thomas

Titre 2. Les effets de l’assimilation du concept managérial de compétence par le droit du travail

Conclusion du titre 2

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

331. La compétence, objet de contrat. La corrélation entre le contrat de travail et la compétence est forte. La rencontre des volontés entre l’employeur et le salarié se noue autour de la compétence. L’un cherche alors à mettre à disposition ses compétences pour obtenir une rémunération, quand l’autre a besoin de compétences pour la bonne marche de l’organisation qu’il dirige. Cette centralité de la compétence dans le contrat de travail est intéressante à mettre en perspective avec les théories relatives à l’objet du contrat de travail. En effet, la compétence permet d’opérer une distinction entre la personne du salarié, dans sa dimension corporelle, et l’objet constituant le cœur des obligations réciproques de l’employeur et du salarié. La compétence, vue comme l’objet du contrat de travail, s’inscrit alors dans le courant patrimonial de l’objet du contrat, courant dans lequel la validité du contrat de travail au regard du principe d’indisponibilité du corps humain s’explique par l...

© Presses de l’Université Toulouse 1 Capitole, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search