Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L'obligation de paiement de la dette publique française

 | 
Liliane Icher

Titre 2. L’illusion de la limitation de la dette publique

Avant propos

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

495. La financiarisation du financement des administrations a été souhaitée en raison de l’efficience prêtée au secteur financier. En effet, elle devait permettre aux personnes publiques d’accéder plus facilement aux capitaux disponibles, tout en réinjectant de la rationalité dans leurs choix. Si les administrations se dispersent pour atteindre des buts politiques, leurs prêteurs restent rivés sur des objectifs purement financiers.

496. Suite à la libéralisation de l’activité dans les années 1980, les agents économiques en excédents de capitaux se sont rendus sur les marchés pour les mettre temporairement à disposition des agents en déficit de capitaux. Face à l’accroissement des possibilités de financement sur les places financières, les administrations ont augmenté leurs engagements, qu’il s’agisse de dette négociable ou de dette non négociable mais financiarisée.

497. Ainsi, la dette publique a crû pour finalement atteindre un niveau jugé trop élevé puisque les personnes publiques ...

© Presses de l’Université Toulouse 1 Capitole, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540