Version classiqueVersion mobile

L'obligation de paiement de la dette publique française

 | 
Liliane Icher

Titre 1. L’illisibilité de la formation de la dette publique

Conclusion du titre

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

493. Sous l’influence du néo-libéralisme qui a cru après le choc pétrolier, le financement public a beaucoup évolué. Convaincu de la capacité du marché libre d’atteindre l’équilibre général et de sa propre inefficience, l’Etat a souhaité réduire son intervention dans l’économie et a libéralisé, entre autres, l’activité financière. En plus de permettre l’équilibre général, cette politique devait avoir pour mérite de permettre aux agents en recherche de financement, de trouver plus de capitaux, plus facilement, et au prix juste. Pour ne pas nuire à l’évolution naturelle des marchés financiers vers l’équilibre et profiter de ses bienfaits, l’Etat qui voulait emprunter, devait satisfaire une condition : ressembler, autant que possible, à un débiteur ordinaire. Pour ce faire, la France – dans un mouvement européen général – s’est départie des méthodes de financement dérogatoires dont elle jouissait jusqu’à lors. Ainsi, elle s’est interdite, comme tous les autres membres de la zone euro, ...

© Presses de l’Université Toulouse 1 Capitole, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search