Version classiqueVersion mobile

L'organisation judiciaire en Indochine française 1858-1945. Tome I

 | 
Adrien Blazy

Partie II. Les Pays de Protectorat jusqu'en 1898

Chapitre VII. Le Laos, pays oublié de la colonisation française

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

1777 L’expression bloc indochinois ne saurait prendre tout son sens si on en exclut le Laos, théâtre d’un des derniers grands épisodes de la « geste coloniale » française, avec la conquête pacifique réalisée par un employé des Postes et Télégraphes de l’Indochine, Auguste Pavie. Le destin exceptionnel de cet infatigable marcheur qui sillonna le Laos pour rallier pacifiquement les populations à la cause française, lui valu le titre d’« explorateur aux pieds nus » et l’entrée au panthéon des grands coloniaux au même titre qu’un Savorgnan de Brazza ou un Francis Garnier. Hormis cet aspect insolite, la mise sous protectorat du Laos marque surtout la fin d’une période de conquête et les prémices d’une période, où à l’inconnu et aux expédients vont se substituer la routine et la mise en coupe réglée de l’administration indochinoise. À l’instar du Cambodge, et sans doute plus encore, on a tendance à exclure le Laos de l’historiographie de l’Indochine. Pays annexé tardivement au bloc indoch...

© Presses de l’Université Toulouse 1 Capitole, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search