Version classiqueVersion mobile

L'organisation judiciaire en Indochine française 1858-1945. Tome I

 | 
Adrien Blazy

Introduction

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

1 Indochine.

Le mot renvoie à une autre époque, où la France, au moyen de son empire colonial, était présente sur tous les continents. Il renvoie également à une séparation, officialisée dans les profondeurs de la jungle par la défaite de Diên Biên Phu, en 1954. Ce jour-là, ce n’est pas que le corps expéditionnaire français d’Extrême-Orient qui s’incline devant l’armée populaire du Viêtminh, mais l’Ouest devant l’Est et le Nord devant le Sud. Ce jour-là, c’est un siècle de colonisation qui s’effondre, signant la fin de la présence française en Indochine. Mais pour qu’il y ait séparation, encore eût-il fallu qu’il y ait union, et sur ce terrain, l’Indochine ne semble être qu’artifice.

2 Pour les géographes, il est plus approprié de parler de péninsule indochinoise pour désigner cette proéminence située à la jonction des sous-continents indiens et asiatique, regroupant des pays aussi divers qu’une partie de la Malaisie, la Birmanie, la Thaïlande, le Laos, le Cambodge et le Viêt Nam. Pou...

© Presses de l’Université Toulouse 1 Capitole, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search