Version classiqueVersion mobile

Les définitions en droit privé

 | 
Louis-Marie Schmit

Conclusion générale

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

509. Au seuil de l’étude, le contraste observé entre l’engouement des discours du droit et la persistance d’une antique méfiance a conduit à poser la question de l’opportunité des définitions en droit privé. À son terme, l’humilité s’impose : comment prétendre avoir épuisé un champ d’étude aussi vaste ? Il est possible, néanmoins, d’en tirer quelque lumière.

De prime abord, les définitions en droit privé ont été envisagées comme des objets statiques : dénuées de mouvement propre, révélateur et ouvrage du droit, elles renvoient l’image d’une profonde stabilité. Elles rendent ainsi visible l’identité d’un droit codifié, gagné par l’aspiration doctrinale à la systématisation dont les définitions sont l’emblème. En outre, elles révèlent les tensions du droit : dans la concurrence que se livrent les modèles juridiques, la victoire de l’un d’eux, qui se manifeste par celle de ses définitions, permet le retour à l’équilibre. Comme ouvrage du droit, enfin, les définitions sont le pr...

© Presses de l’Université Toulouse 1 Capitole, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search