Version classiqueVersion mobile

Les définitions en droit privé

 | 
Louis-Marie Schmit

Partie 1 : Les définitions, objets statiques

Titre 1. Les définitions, révélateur du droit

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

13. Les définitions sont au droit ce que le révélateur est à la photographie : un procédé permettant, par l’action de la lumière, d’obtenir l’image durable d’un objet sur un support sensible. À leur contact peuvent être successivement observées l’identité du droit et les tensions qui le traversent107.

D’une part, les définitions révèlent les divers visages du droit au long de son histoire : du Corpus de Justinien au Code civil de 1804, elles mettent en lumière l’évolution du rapport de l’interprète – la doctrine, auteur privilégié de définitions – au droit interprété. Pour avoir évolué, l’identité du droit paraît désormais figée : elle est celle d’un droit codifié faisant bon accueil aux définitions. La frontière séparant la doctrine du droit s’est progressivement atténuée.

D’autre part, les définitions sont le révélateur des mutations contemporaines du droit, exposé à la concurrence des modèles juridiques comme à celle que livrent les projets de réformes au droit existant. B...

© Presses de l’Université Toulouse 1 Capitole, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search