Version classiqueVersion mobile

L'État royal

 | 
Philippe Fabry

Conclusion générale

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

1212. Le premier XVIe siècle constitue ce qu’il convient d’appeler une phase de l’histoire monarchique. A tout le moins un premier XVIe siècle au sens large, étendu de quelques années, de 1494 à 1559. Cette période est marquée par une unité de forme et de mouvement, de stabilité ; ce n’est pas un temps de stagnation mais de progression régulière, presque en ligne droite et à rythme constant, durant lequel la monarchie trouve une vitesse de croisière et maintient un cap, suit une trajectoire quasi-continue vers l’absolutisme. Cette phase se distingue par la nature de son mouvement global de la précédente et de la suivante. Elle succède à un temps, entre le début de la fin de la guerre de Cent Ans et le début des guerres d’Italie, de reprise en main et de consolidation du royaume : territoriale avec la reprise de Paris en 1436 suivie de la reconquête enfermant les Anglais dans Calais, l’annexion de l’Anjou en 1474, la soumission des états de Bourgogne en 1477, et l’arrimage d...

© Presses de l’Université Toulouse 1 Capitole, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search