Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L'État royal

 | 
Philippe Fabry

Troisième partie. Le prince et le gouvernement

Chapitre VII. Les principes de gouvernement

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

792. La guerre de Cent ans sanctionne l’échec de la féodalité comme système global : dès l’origine la présence de deux monarchies au sein d’un monde féodo-vassalique commun franco-anglais scellait son destin. Un roi ne pouvait se soumettre comme vassal à un roi, le doublon causait un dysfonctionnement dans le logiciel féodal, responsable de pannes à répétition : les guerres entre rois d’Angleterre et rois de France furent en réalité continuelles dès le XIIe siècle, soit lorsque chacune des deux dynasties, Capétiens et Plantagenêt, commença à s’affirmer comme plus qu’un simple suzerain. Le nœud ne pouvant être démêlé il fut tranché par le remplacement de l’ordre féodal par un nouvel ordre national.

793. Au sortir de la guerre de Cent Ans la monarchie française entre fait peau neuve après une mue douloureuse. Le siècle écoulé était un siècle de calamités : famines et peste emportant au moins un tiers de la population, guerre semant les brigands sur les routes et navra...

© Presses de l’Université Toulouse 1 Capitole, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540