Version classiqueVersion mobile

L'État royal

 | 
Philippe Fabry

Deuxième partie. Le prince et la justice

Le prince et la justice

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

377. Iustitiam reddere. L’expression résume la grande mission du prince auquel la Providence a confié un royaume : rendre la justice à ses sujets1.

378. Dans l’histoire de la reconstruction monarchique de l’Etat, cette question de la justice est centrale. C’est qu’elle fut pour la royauté le premier levier de reconquête du royaume perdu par les derniers Carolingiens. Auparavant la justice n’était pas tant exaltée, ni sous les descendants de Clovis, ni sous ceux de Charlemagne, car elle n’était pas utile, et encore moins nécessaire à légitimer des rois dont la force assurait l’autorité. Ce thème servait donc plutôt à orienter l’usage du pouvoir royal qu’à en faire la promotion.

379. Il en alla bien différemment des premiers Capétiens, presque maronnés sur leur île de France au milieu d’une mer houleuse de feudataires récalcitrants : la justice, par nature, devenait le seul canal de diffusion d’une autorité privée de pouvoir.

380. De sûreté judiciaire,...

© Presses de l’Université Toulouse 1 Capitole, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search