Version classiqueVersion mobile

L'organisation judiciaire en Indochine française 1858-1945. Tome II

 | 
Adrien Blazy

Conclusion générale

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

1131 Entre 1858 et 1945, l’organisation judiciaire de l’Indochine française a connu de nombreux changements. Ces derniers s’inscrivent dans la dualité : d’une part, on retrouve les changements directement liés au projet colonial portant aussi bien sur la construction d’un service judiciaire français que sur la transformation des justices indigènes ; d’autre part, on croise, à de multiples reprises, des changements de moindre envergure, des adaptations, des retouches. Ces deux conceptions du changement et leur constante articulation sont la véritable spécificité de l’organisation judiciaire indochinoise. Mais cette étude aurait été incomplète si nous n’avions pas cherché à comprendre où, quand, comment et pourquoi une conception est, à un moment donné, préférée à une autre. La constitution progressive de l’Indochine française se prêtait idéalement à une étude en trois temps, permettant ainsi de dégager les réelles particularités de chaque possession et d’observer les différents proce...

© Presses de l’Université Toulouse 1 Capitole, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search