Version classiqueVersion mobile

L'organisation judiciaire en Indochine française 1858-1945. Tome II

 | 
Adrien Blazy

Chapitre 3. Quel rôle pour l’organisation judiciaire dans le contexte colonial ?

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

828 Au cours de notre étude, il a été relevé nombre de similitudes entre l’organisation judiciaire indochinoise et la société coloniale, dans son ensemble, tant dans ses formes que dans ses pratiques. Comment interpréter un tel résultat ? S’agit-il d’une volonté consciente, ou inconsciente, de la part du législateur – quel qu’il soit – et des acteurs ? Élargir la réflexion sur l’organisation judiciaire à l’ensemble de l’empire colonial français, nous a semblé le bon moyen de répondre à ces interrogations. Ce questionnement aboutit à se demander s’il a existé une stratégie de la colonisation en matière d’organisation judiciaire. Cette idée de stratégie doit être mise en avant, car la justice et le droit tendent, dans la conception française issue de la Révolution, à un certain universalisme. À l’opposé, la colonisation, c’est la rencontre, la reconnaissance et l’organisation de l’altérité. Le rapport à l’autre est au cœur du processus de la colonisation. Dès lors, il s’agit de savoir...

© Presses de l’Université Toulouse 1 Capitole, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search