Version classiqueVersion mobile

L'effet corroboratif de la jurisprudence

 | 
Charlotte Arnaud

Introduction

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Le formalisme et le scepticisme relatif à la nature des règles sont les Scylla et Charybde de la théorie juridique ; ils constituent de fortes exagérations, salutaires lorsqu’elles se corrigent mutuellement, et la vérité repose entre les deux ».
(H.L.A. HART, Le concept de droit)

1. Systématiser l’effet que produit la jurisprudence. Voilà la finalité de l’étude menée. L’emploi du terme « effet » induit d’emblée une prise de position. Un effet implique une relation causale entre deux termes : une telle cause produira telle conséquence. L’effet est ainsi défini comme « ce qui est produit par une cause physique ou morale »1. Il est « la conséquence, le résultat, la suite »2 d’un évènement. L’emploi de ce terme peut instantanément conduire à penser que l’étude propose le fruit d’une analyse empirique de la jurisprudence et précisément, de la « somme » d’un certain nombre de décisions de justice rendues sur une période donnée, par des juridictions librement choisies. Cette démarche n’a p...

© Presses de l’Université Toulouse 1 Capitole, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search