Version classiqueVersion mobile

Emploi public et finances publiques

 | 
Romain Bourrel

Partie 2. La prise en compte des aspects financiers de l'emploi public au sein des reformes contemporaines

Conclusion de la Partie 2 de la thèse

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

1015. Au terme d’un parcours aussi riche que le raisonnement et l’articulation des réformes présentés dans cette seconde partie, quel peut être le point de conclusion ? Nous nous étions interrogés dès l’intitulé de la partie sur la manière dont l’emploi public avait été saisi par les finances publiques. De quelle mesure les aspects financiers de l’emploi public ont-ils été pris en compte par l’Etat ?

1016. Cette prise en compte s’est produite de deux manières différentes, qui finalement se rejoignent et, plus encore, se complètent. D’une part, les réformes destinées à obtenir une meilleure maîtrise de l’emploi public, qu’il s’agisse des dépenses et des effectifs de personnels en activité ou pensionnés. D’autre part, les réformes destinées à obtenir une meilleure gestion de l’emploi public. Au sein de celles-ci, nous avons pu identifier deux catégories. Premièrement, les réformes de nature organisationnelle qui ont permis de faciliter la gestion du personnel favorisant ainsi une meill...

© Presses de l’Université Toulouse 1 Capitole, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search