Version classiqueVersion mobile

L'obligation de soins en droit privé

 | 
Anne-Laure Fabas-Serlooten

Première partie. La diversité des obligations de soins, écueil pour la construction d'une notion unitaire

Titre 1. Les obligations de soins, expression d’une créance de prestation

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

42. Le point de vue du bénéficiaire de la créance de prestation. Empreintes de sollicitude, certaines obligations de soins peuvent être définies succinctement comme le fait de veiller sur une personne. Quand bien même elles seraient appréhendées du seul point de vue du créancier, le constat de la diversité s’imposerait toujours tant les situations juridiques colorées d’exigence bienveillance sont variées. Du reste, ce constat est encore exacerbé par le fait que toutes ces manifestations des obligations de soins ne s’imposent pas avec la même force. En effet, si certaines sont aisément identifiables de part leur libellé, d’autres demeurent équivoques. En outre, il est permis de mentionner le quasi-monopole de la famille en ce domaine pour satisfaire les besoins du bénéficiaire des soins. C’est ainsi qu’en véhiculant des valeurs d’affection, de bienveillance et de solidarité155 la cellule familiale apparaît comme le berceau naturel des obligations de soins. Par consé...

© Presses de l’Université Toulouse 1 Capitole, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search