Version classiqueVersion mobile

Du bailliage des montagnes d’Auvergne au siège présidial d’Aurillac

 | 
Béatrice Fourniel

Bibliographie

Texte intégral

Outils de travail

Journal des principales audiences du Parlement, depuis l’année 1623 [jusqu’en 1701], Paris, Cochart, 5 vol.

Journal du Palais, 1730-1734, Toulouse, 1768.

Œuvres de M. le chancelier d’Aguesseau, Paris, 1769.

Dictionnaire de l’Académie françoise, Avignon, 1777.

Encyclopédie méthodique, Paris, 1786, vol. 6.

Arabeyre P., Halperin J.-L. et Krynen J., Dictionnaire historique des juristes français. XIIème-XXème siècle, PUF, Paris, 2007.

Bayle P., Dictionnaire historique et critique, Amsterdam et Leyde, 4ème éd., 1730,16 v.

Bely L. (dir.), Dictionnaire de l’ancien régime, PUF, 1996, 1ère édition.

Bluche F. (dir.), Dictionnaire du Grand Siècle, Fayard, Paris, 1990.

Bouillet J.– B., Histoire des communautés des arts et métiers de l’Auvergne, accompagnée des bannières que portaient ces communautés avant 1789, Clermont-Ferrand, 1857.

Bouillet, Dictionnaire universel d’histoire et de géographie, 1864.

Brette A., Recueil de Documents relatifs à la correspondance États Généraux de 1789, Coll. Documents inédits de l’Histoire de France, Paris, 1894.

Cabourdin G. et Viard G., Lexique historique de la France d’Ancien régime, Paris, Armand Colin, 1998, 3ème édition.

Camus et Dupin, Lettres sur la profession d’avocat, Paris, 1832, vol. 2.

Cheruel A., Dictionnaire historique des institutions moeurs et coutumes de la France, 7ème éd., 1899.

Corda, Catalogue des Factums et autres documents judiciaires antérieurs à 1790 conservés à la Bibliothèque nationale, Paris, 1890-1936, 10 vol.

Devic Cl. (Dom) et Vaissette J. (Dom), Histoire générale de Languedoc, Toulouse, 1879 (vol. VIII), 1885 (vol. IX), 1889 (vol. X).

Diderot D., Alembert (d’) J., Encyclopédie ou dictionnaire raisonné des Sciences, des Arts et des Métiers, Neufchastel, 1765.

Dousse M., Catalogue du fonds Paul Le Blanc à la bibliothèque de Clermont-Ferrand, Watel, Brioude, 1942, 1943, 1945.

du Cange C., du Fresne, Glossarium rnediae et injimae latinitatis, Leiden, s. d., rééd. Paris, Librairie des sciences et des arts, 1937-1938, 8 vol.

Expilly (d’) C., Dictionnaire historique des Gaules, Paris, 1762.

Felix J., Dictionnaire biographique et généalogique, Paris, 1990.

Ferriere (de) C.-J., Dictionnaire de droit et de pratique, Paris, 1769-1771, 2 vol.

Furetiere, Dictionnaire universel, contenant generalement tous les mots français, tant vieux que moderne, & les termes de toutes les sciences et des arts, La Haye, 1ere éd. 1690, 3 vol ; réed. Paris 1978.

Gaffiot F., Dictionnaire illustré latin français, Paris, 1934, rééd. 1979.

Gauvard C., Libera (de) A., ZINK M., Dictionnaire du Moyen Âge, Quadrige, Paris, PUF, 2002.

Godefroy, Dictionnaire de l’ancienne langue française du IXe au XVe siècle, Paris, 1881-1902, 10 vol.

Guyot, Répertoire général de jurisprudence, civile, criminelle, canonique et bénéficiale, Paris, 1784.

Huguet E., Dictionnaire de l’ancienne langue française du XVIe siècle, Paris, 1928-1967, 7 vol.

Iung J.-E., Sous-série 17 H. fonds du doyenné de Mauriac. (XIIIe-XVIIIe s.), inventaire, Conseil Général du Cantal, 1992.

Guide des archives du Cantal, Aurillac, 1996.

Lachiver M., Dictionnaire du monde rural, les mots du passé, Fayard, 1997.

La Chesnay-Desbois et Badier (de), Dictionnaire de la noblesse, Paris, 1863- 1876, 3ème édition, 13 vol.

Larousse P., Grand dictionnaire universel du XIXème siècle, Larousse et Boyer, 1866-1876, 15 vol.

Lauriere (de) E., Les ordonnances des rois de France de la troisième race, Paris, 1723-1849, 22 vol.

Lepointe G., Petit vocabulaire d’histoire du droit français, Paris, 1948.

Marion M., Dictionnaire des institutions de la France du XVIIe-XVIIIe siècles, Paris, 1999.

Moreri L, Le grand dictionnaire ou le mélange curieux de l’histoire sacrée et profane, Paris, 1732, 7 vol.

Nordman D., Ozouf-Marignier M.-V. et Laclau A., Atlas de la Révolution française. Le territoire. Les limites administratives, Paris, 1989.

Planhol (de) X., Géographie historique de la France, Paris, 1988.

Remacle (de) A., Dictionnaire généalogique : familles d’Auvergne, Clermont-Ferrand, A. R. G. H. A., 1995, 4 vol.

Reynaud P., Dictionnaire des vieux métiers, Paris, 1992.

Robinet J.-B.-R., Dictionnaire universel des sciences morale, économique, politique et diplomatique, ou bibliothèque de l’Homme-d’Etat et du Citoyen, Londres, 1783.

Rouaix P., Dictionnaire des idées suggérées par les mots, Paris, 1897.

Savary DES Bruslons J., Dictionnaire universel de commerce, Paris, 1741, 3 vol. Stein, Inventaire des ordonnances enregistrées au Parlement, Paris, 1908.

Touati F.-O. (dir.), Vocabulaire historique du Moyen Age (Occident. Byzance, Islam), La boutique de l’Histoire éditions, Paris, 2000, 3ème édition.

Trevoux, Dictionnaire universel français et latin vulgairement appelé dictionnaire de Trévoux, Paris, 1771, 6 vol.

Valois N., Inventaire des Arrêts du Conseil d’Etat, Paris, 1886.

Vauchez A. (dir.), Dictionnaire encyclopédique du Moyen Age, éd. du Cerf, Paris, 1997, 2 vol.

Zeller G., Les Institutions de la France au XVIe siècle, Paris, 1948, réed. 1987.

Histoire générale

Aldebert J., Histoire de France Larousse. Louis XIV, le Roi Soleil (1661-1715), Paris, 1987.

Autrand F., Jean de Berry. L ’art et le pouvoir, Fayard, 2000.

Bely L., La France moderne 1498-1789, P.U.F., 1999, 5ème édition.

Baldwin J., Philippe Auguste et son gouvernement, les fondations du pouvoir royal en France au Moyen Âge, Fayard, 1986, 1991.

Boutaric E., La France sous Philippe le Bel, Paris, 1861.

Saint-Louis et Alphonse de Poitiers, Paris, 1870.

Calmette J., Le Monde Féodal, Paris, 1937.

Carpentier J. et Lebrun F. (dir.), Histoire de France, Editions du Seuil, coll. « Points Histoire », 2000.

Delumeau J. (dir.), L’histoire du monde. De 1492 à 1789, Paris, Larousse, 1995.

Duby G. (dir.), Histoire de la France des origines à nos jours, Larousse, coll. In Extenso, 2000.

Le Moyen Age (987-1460), Hachette, 2001.

Fayard de Langlade G.-J., Instruction sur l’organisation des huissiers... par un magistrat, Paris, 1813.

Jouanna A., La France du XVIe siècle, 1483-1598, Paris, PUF, 1997.

Kendall P.-M., Louis XI, Paris, 1974.

Lavisse E., Histoire de France, Paris, 1901 (vol. III), 1910 (vol. IX).

Lehoux F., Jean de France, duc de Berri. Sa vie, son action politique (1340-1416), Paris, 1966-1968, 4 vol.

Le Roy Ladurie E., L’Etat royal, 1460-1610, Hachette, Pluriel, 2000.

L’Ancien Régime (1610-1774), Hachette, Pluriel, 2000.

Melchior-Bonnet B., Histoire de France Larousse. Les guerres de religion (1547-1610), Paris, 1986.

Histoire de France Larousse. Vers la monarchie absolue (1610-1661), Paris, 1986.

Riche P., Gerbert d’Aurillac : le pape de l’an mil, Fayard, 2006.

Salles C., Histoire de France Larousse. Le siècle des lumières (1715-1789), Paris, 1987.

Semnoz Cl., Histoire de France Larousse. Renaissance et réforme (1492-1547), Paris, 1986.

Histoire du droit et des institutions / droit coutumier et droit écrit

Allard A., Histoire de la justice criminelle au XVIème siècle, Gand, 1868-Aix-la-Chapelle, 1970.

Alteroche (d’) B., L’officialité de Paris à la fin de l’Ancien Régime (1780-1790), L. G. D. J., Paris, 1994.

Antoine M., Le Conseil du roi sous le règne de Louis XV, Paris-Genève, 1970.

« Des chevauchées aux intendances : filiation réelle ou putative ? », Annuaire-bulletin de la Soc. De l’Hist. De France, 1994, p. 35-65.

« Genèse de l’institution des intendants », Journal des Savants, 1982, p 283- 317.

« Les remontrances des cours supérieures sous le règne de Louis XIV (1673- 1715) », BEC, 1993, p. 87-122.

Arbellot G., Goubert J.-P., Mallet J. et Palazot Y., Carte des généralités, subdélégations et élections en France à la veille de la Révolution de 1789, Editions du C. N. R. S., 1986, 1ère édition, p. 9.

Ardascheff P., Les intendants de province sous Louis XVI, Paris, 1909.

Astaing A., Droits et garanties de l’accusé dans le procès criminel d’Ancien Régime (XVIe-XVIIIe siècle). Audace et pusillanimité de la doctrine pénale française, Aix-en-Provence, 1999.

Aubenas R., « Une institution coutumière en pays de droit écrit : la communauté entre époux en Languedoc à la fin du moyen-âge », Annales de l’Université de Montpellier et du Languedoc méditerranéen Roussillon, 1944, n° 1, p. 3-13.

Le contrat d ’affrairamentum dans le droit provençal du Moyen Âge, Sirey, 1933.

Cours d’histoire du droit privé. Anciens pays de droit écrit (XIIIème-XVIème siècles), Aix-en-Provence, 1954.

Aubry G., La jurisprudence criminelle du Châtelet de Paris sous le règne de Louis XVI, L. G.D.J., Paris, 1971.

Autrand F., « Offices et officiers royaux en France sous Charles VI », R. Hist., 1969, p. 285-338.

Pouvoir et société en France. xive-xve siècles, Paris, 1974.

Naissance d’un grand corps de l’Etat, les gens du parlement de Paris 1345- 1454, publ. de la Sorbonne, Paris, 1981.

« Vénalité ou arrangements de famille : la résignation des offices royaux en France au xvme siècle », Amterhandel im Spâtmittelalter und im 16. Jahrhundert, I. Mieck éd., Berlin, 1984, p. 69-82.

Prosopographie et genèse de l’Etat moderne, actes de la table-ronde CNRS et ENSJF, Paris, 22-23 octobre 1984, Paris, ENSJF, Paris, 1986.

Barbey J., Être Roi, Fayard, Paris, 1982.

Barbiche B., Les institutions de la monarchie française à l’époque moderne, Paris, PUF, 1999.

Barel Y., La ville médiévale. Système social, système urbain, Grenoble, 1977.

Bart J., « La pénétration du droit bourguignon dans la Bresse à la fin de l’ Ancien Régime », MSHBDR, 1964, t. 25, p. 57-76.

« Les tentatives de réformation de la coutume du duché de Bourgogne. Histoire d’un échec », MSHDBR, 1964, t. 25, p. 91-100.

« Coutume et droit romain dans la doctrine bourguignonne du XVIIIe siècle », MSHDBR, 1967, p. 141-202.

Histoire du droit privé de la chute de l’Empire romain au XIXe siècle, Domat droit privé, Montchrestien, 1998.

Barthelemy D., « La vengeance, le jugement et le compromis », Le règlement des conflits au moyen âge, Paris, publication de la Sorbonne, Société des Historiens Médiévistes de l’Enseignement Supérieur Public, XXXIe Congrès de la S.H.M.E. S., Angers juin 2000, 2001, p. 11-20.

Bastier J., La féodalité au siècle des lumières dans la région de Toulouse (1730- 1790), Paris, 1975.

La France monarchique, des origines à 1789, Toulouse, 1993.

Benassar B. et Jacquart J., Le XVIème siècle, Paris, 1972.

Berce Y.-M. et Soman A., « Les archives du Parlement dans l’histoire », BEC, 1995, t. 153, p. 255-273.

Blanquie C., « Valeur des offices et valeurs des officiers. Lieutenants particuliers puis principaux au présidial d’Agen », RHD, oct.-déc. 1999, 77 (4), p. 491-503.

« L’office et la foi : la création de présidiaux dans la politique religieuse de Richelieu », B. Soc. Hist. Prot. Franç., oct.-déc 1999, t. 145, p. 685-701.

« Les sacs à procès ou le travail des juges sous Louis XIII », Histoire et justice. Panorama de la recherche, Le Temps de l’ Histoire n° hors série, nov. 2001, p. 181-192.

Bluche F., Les magistrats du Parlement de Paris au XVIIIe siècle (1715-1771), Paris, 1960.

Les magistrats du Grand Conseil au XVIIIe siècle (1690-1791), Paris, 1966.

L’Ancien Régime. Institutions et société. Editions de Fallois, Le livre de Poche, Références, 1993.

Beuche F. et Durye P., L’anoblissement par charges avant 1789, Paris, 1962, 3ème réed. 1998, 2 vol.

Bluche F. et Solnon J.-F., La véritable hiérarchie sociale de l’ancienne France, Genève, Droz, 1983.

Bodineau P., « Sur les rédacteurs « inconnus » de la coutume de Bourgogne de 1459 », MSHDBR, 1983, 40e fascicule, p. 111-125.

Bongert Y., Recherches sur les cours laïques du Xème au XIIIème siècle, thèse Droit, Paris, 1942.

Le droit pénal français de la fin du XVe siècle à l’ordonnance criminelle de 1670, Cours de droit, Paris, 1972-1973.

Bonin P., Bourgeois, bourgeoisie et habitanage dans les villes du Languedoc sous l’Ancien Régime, thèse Droit, Paris II, 2000.

Bourgeois, bourgeoisie et habitanage dans les villes du Languedoc sous l’Ancien Régime, PU d’Aix-Marseille, 2005.

Bordes M., « Les intendants de Louis XV », R. Hist., 1960, p. 45-62.

L’administration provinciale et municipale en France au XVIIIème siècle, Paris, 1972.

Bouineau J., Histoire des institutions, Ier-XVe siècle, Paris, Litec, 1994, 1ère édition.

Bousquet J., « L’état de la cité de Rodez au XVe siècle », Revue du Rouergue, 1967, t. XXI, p. 5-23.

Boye E., Des greffiers. Historique, organisation et devoirs, discipline, lois et règlements, Toulouse, 1910.

Boyer L., Le droit romain dans les pays du centre de la France, lus. Rom. Medii Aevi, Pars V, 4 d., Milan, 1977.

Bremont C., « Les institutions de Bordeaux au Moyen Age », R. Hist., 123, 1916, p. 1-53 et 252-293.

Brissaud, Cours d’Histoire Générale du Droit Français Public et Privé, Paris, 1901.

Manuel d’histoire du droit français, droit privé, Paris, 1904, 5ème fasc.

Brun-Jansen M.-F., Le ministère public à la fin de l’Ancien Régime. L’exemple du procureur général Jean-Jacques Vidalaud de La Tour (1767-1775), Grenoble, 1983.

Burdeau F., Histoire de l’administration française du 18e au 20e siècle, Paris, 1989.

Cahen L., Les querelles religieuses et parlementaires sous Louis XV, Paris, 1913.

Caillet L., Divisions territoriales de la France d’Ancien Régime : diversités et uniformité, Actes du colloque « Administration et Droit », Rennes, 1994.

« Divisions territoriales de la France d’Ancien Régime : diversités et uniformité », Actes du colloque Administration et Droit, Rennes, (26-29 mai 1994), p. 57-67.

Calmon P., « La justice à la fin de l’Ancien Régime dans la sénéchaussée de Figeac », B. Soc. Et. Lot., 1995, t. 116, fasc. 4, p. 281-97 ; 1996, t. 117, fasc. 1, p. 33-50.

Capel S., Histoire juridique et sociale d’une institution : le tribunal de commerce de Toulouse, de la Révolution française à la fin du XIXème siècle, thèse Droit, Toulouse, 1999-2000.

Capot S., « Les pratiques culturelles des magistrats de la Chambre de l’Édit à Castres (1579-1679) », Offices et officiers « moyens » en France à l’époque moderne. Profession, culture, PULIM, 2004, p. 265-288.

Carbasse J.-M., « Bibliographie des coutumes méridionales », Recueil des travaux de la Société d’histoire des anciens pays de droit écrit, Montpellier, oct. 1979, p. 7- 89.

« Quelques remarques sur les coutumes de Perpignan, Coutumes et libertés ». Actes des Journées internationales de Toulouse, 4-7 juin 1987, Rec. M. Trav. Soc. Hist. Droit, 1988, fasc. 14, p. 43-50.

« Les anciennes coutumes de Perpignan », Soc. Agri. sci. litt. Pyrénées-Orientales, 1988, vol. 96, p. 179-189.

Introduction historique au droit pénal. Droit fondamental, Paris, 1990.

Histoire du droit pénal et de la justice criminelle, Droit fondamental, PUF, 2000.

Carbasse J.-M. (dir.), Histoire du parquet, Paris, 2000.

Carbasse J.-M., Leyte G. et Soleil S., La monarchie française du milieu du XVIe siècle à 1715. l’esprit des institutions, SEDES, Paris, 2000.

Cardot C.-A., Le Parlement de la Ligue en Bretagne, 1590-1598, thèse Droit, Rennes, 1964.

Carolus-Barre L., « Les baillis de Philippe III le Hardi », Annuaire-Bulletin de l’histoire de France, 1966, p. 109-244.

Carre H., La fin des parlements (1788-1790), Paris, 1912.

Cassan M., « Formation, savoir et identité des officiers « moyens » de justice aux XVIe-XVIIe siècles : des exemples limousins et marchois », Les officiers « moyens » à l’époque moderne : pouvoir, culture, identité, PULIM, 1998, p. 295-322.

« Noblesse et pratiques infrajudiciaires au début du XVIIème siècle », Regards sur les sociétés modernes (XVIe-XVIIIe siècle). Mélanges offerts à Claude Petitfrère, 1997, p. 29-39.

« L’établissement du siège présidial de Tulle », Offices et officiers « moyens » en France à l’époque moderne. Profession, culture, PULIM, 2004, p. 345-356.

Castaldo A., Introduction historique au droit, Hachette, 1999.

Histoire du droit privé, 2002.

Castan N., Justice et répression en Languedoc à l’époque des Lumières, Flammarion, 1980.

« Parole et honneur dans les pièces de procès (Tournelle de Toulouse au XVIIIe siècle) », Les archives du délit, empreintes de société, 1990, p. 21-28.

Chamberland A., Le conflit de 1597 entre Henry IV et le Parlement de Paris, Paris, 1904.

Chardon E., La direction de l’enregistrement des domaines et du timbre dans les généralités de Tours et de Rouen au temps de la Ferme Générale, Rouen, 1900.

Charmeil J.-P., Les trésoriers de France à l’époque de la Fronde, Paris, 1961.

CHENE C., L ’enseignement du droit français en pays de droit écrit, Genève, 1982.

Chenon E., Histoire générale du droit public et privé des origines à 1815, Paris, 1926-1929, 2 vol.

Cheruel A., De l’administration de Louis XIV (1662-1672), Genève, rééd. 1974.

Cheruel A., Chevalier B., « Gouverneurs et gouvernement en France entre 1450 et 1520 », Histoire comparée de l’Administration, Munich, 1980, p. 29-50.

Chevallier J.-J., Histoire de la pensée politique, Paris, 1984, 3 vol.

Chevrier G., « Remarques sur la liberté de disposer en Bourgogne (viième-xvème siècles) », MSHDBR, 1952, p. 212-252.

Cheyette F., « La justice et le pouvoir royal à la fin du Moyen Age français », RHD, 1962, p. 373-394.

Clere J.-J., « Servitude et liberté dans le bailliage de Chaumont en Bassigny », MSHDBR, 1983, 40e fascicule, p. 239-269.

Contamine P., La guerre de Cent Ans, Paris, 1968.

La vie quotidienne pendant la guerre de Cent Ans, France et Angleterre (XIVe siècle), Paris, 1976.

« De la puissance aux privilèges : doléances de la noblesse française envers la monarchie aux XIVe et XVe siècles. La noblesse au Moyen Age », Essais à la mémoire de R. Boutruche, Paris, 1976, p. 235-257.

La Guerre au Moyen Âge, Paris, 1980.

La noblesse au royaume de France de Philippe Le Bel à Louis XII, PUF, 1997.

Contamine P. et Matteoni O. (dir.), La France des principautés : les Chambres des comptes, XIVe et XVe siècles, colloque tenu aux Archives départementales de l’Allier, à Moulin-Yzeure, les 6, 7 et 8 avril 1995, Paris : Comité pour l’histoire économique et financière de la France, 1996.

Cosandey F., Descimon R., L’absolutisme en France. Histoire et historiographie, Paris, Seuil, 2002.

Cottret M., La Bastille à prendre, Paris, 1986.

Coutelle A., « La bibliothèque d’un conseiller au présidial de Poitiers », Offices et officiers « moyens » en France à l’époque moderne. Profession, culture, PULIM, 2004, p. 223-263.

Crepin M.-Y., Le contrôle du Parlement de Bretagne sur l’administration de la justice, thèse Droit, Rennes, 1979.

« Le Parlement de Bretagne et la discipline des magistrats », Histoire de la Justice, 1995-1996, p. 9-22.

« Le rôle pénal du ministère public : l’exemple du Parlement de Bretagne », Histoire du parquet, Paris, 2000, p. 77-103.

Cuillieron M., Contribution à l’étude de la rébellion des cours souveraines sous le règne de Louis XV. Le cas de la Cour des aides et finances de Montauban, Paris, 1983.

Cummings M., The Paulette reconsidered : its impact on venality of office in XVIIth century France, Waltham, Mass., 1980.

Dauchy S., Les voies de recours extraordinaires : proposition d’erreur et requête civile de l’ordonnance de Saint Louis jusqu’à l’ordonnance de 1667, Paris, 1988.

« Souveraineté et justice. L’exécution des arrêts et jugés du Parlement de Paris en Flandre aux xve et xvie siècles », Épisodiques, 1991, n° 5, p. 1-15.

« De la défense des droits du roi et du bien commun à l’assistance aux plaideurs : diversité des missions de service public », Histoire du parquet, Paris, 2000, p. 55-75.

Dauchy S. et Demars-Sion V., Juges et criminels : études en hommage à Renée Martinage, Centre d’Histoire judiciaire, Lille, 2001.

« La non-motivation des décisions judiciaires sous l’ Ancien Régime : usage ou principe ? », RHD, 2004, p. 223-239.

« Argumentation et motivation dans les recueils d’arrêts des cours souveraines de France. L’exemple du parlement de Flandre (fin XVIIème-début XVIIIème siècle) », Juristische Argmentation, Argumente der Juristen, Cologne-Weimar-Vienne, 2006, p. 127-152.

Dauchy S., Demars-Sion V. (dir.), Les recueils d’arrêts et dictionnaires de jurisprudence (XVIème-XVIIIème siècles), CNRS, La mémoire du droit, 2005.

Daudet P., Etudes sur l’histoire de la juridiction matrimoniale, t. I : Les origines carolingiennes de la compétence exclusive de l’Eglise (France et Germanie), Paris, 1933 ; t. Il : L’Etablissement de la compétence de l’Eglise en matière de divorce et de consanguinité (France Xe-XIIe siècle), Paris, 1941.

Dauvillier J., « Histoire des costumes des gens de justice dans notre ancienne France », Mélanges Aubenas, Recueil de mémoires et travaux publiés par la Soc. D’Hist. du doit et des Institutions des anciens pays de droit écrits, Montpellier, 1974, p. 229-240.

Desbordes-Lissilour S., Les sénéchaussées royales de Bretagne. La monarchie d’Ancien Régime et ses juridictions ordinaires (1532-1790), PU Rennes, 2006.

Declareuil J., Histoire générale du droit français des origines à 1789, Paris, 1925.

Delachenal R., Histoire des avocats du Parlement de Paris, 1300-1600, Paris, 1885.

Delaume G., Le bureau des finances de la généralité de Paris, Paris, 1959.

Descimon R., « Modernité et archaïsme de l’État monarchique : le Parlement de Paris saisi par la vénalité (XVIe siècle), L’état moderne, genèse », Bilans et perspectives. Actes du Colloque de Paris, 19-20 septembre 1989, Ed. du C.N.R.S., 1990, p. 147-61.

« Les notaires de Paris du XVIème au XVIIIème siècle ; office, profession, archives », Offices et officiers « moyens » en France à l’époque moderne. Profession, culture, PULIM, 2004, p. 15-42.

« La vénalité des offices comme dette publique sous l’ancien régime français. Le bien commun au pays des intérêts privés », La dette publique dans l’histoire, colloque organisé par le Centre de recherches historiques en novembre 2001, Paris, Comité pour l’histoire économique et financière de la France, 2006, p. 177-242.

Desessarts, Essai sur l’histoire générale des tribunaux des peuples, ou dictionnaire historique et judiciaire, 1778.

Desmanes-Desjobert A., La faculté de droit de Paris, aux XVIIe et XVIIIe siècles, Paris, 1966.

Deteix G., Les arrêts de règlement du Parlement de Paris, Paris, Librairie générale de droit et de jurisprudence, thèse Droit, Paris, 1930.

Devaise J.-P., « Acheter ou transmettre un office à Auxerre (fin du XVIe- première moitié du XVIIe siècle) », Officiers « moyens », I. Cah. Centre Rech. Hist., 1999, n° 23, p. 121-139.

Dolan C. (dir.), Entre Justice et justiciables : les auxiliaires de la justice du Moyen Âge au XXème siècle, Presses de l’université de Laval, 2005.

Doucet R., Les Institutions de la France au XVIe siècle, Paris, 1948, 2 vol.

Etude sur le gouvernement de François Ier dans ses rapports avec le Parlement de Paris, Paris, 1921-1926, 2 vol.

Drilleau B., La maréchaussée des XVIIème et XVIIIème siècles, thèse Rennes, Lille 1986.

Droit privé et institutions régionales : études historiques offertes à Jean Yver, PUF, Paris, 1976.

Dugas de La Boissonny C., L’état civil, Paris, 1987.

Dumas A., Etude sur le droit romain en pays de droit écrit. La condition des gens mariés dans la famille périgourdine aux XVème et XVIèmesiècles, Paris, 1908.

Dumont F., Le bureau des finances de la généralité de Moulins, Moulins, 1933.

Dupont-Ferrier G., Les officiers royaux des bailliages et sénéchaussées et les Institutions monarchiques locales en France à la fin du Moyen Age, Paris, 1902.

« Sur l’emploi du mot province, notamment dans le langage administratif de l’ancienne France », R. Hist., 1926, t. 2260, p. 241-267, t. 16, p. 278-303.

« Essai sur la géographie administrative des Elections financières en France de 1356 à 1790 », Annuaire-Bulletin de la Société de l’Histoire de France, 1928, p. 193-342 ; 1929, p. 223-390.

Etudes sur les institutions financières de la France à la fin du Moyen Âge, vol. I : Les élections et leur personnel, Paris, 1930 ; vol. Il : Les finances extraordinaires et leur mécanisme, Paris, 1932.

« L’incertitude des limites territoriales en France du XIIIe au XVIe siècle », C. R. A. I. B. L., 1942, p. 62-70.

Durand G., Etats et institutions, XVIe-XVIIIe siècles, Paris, 1969.

Duvergier J.-B., Collection complète des lois, décrets, ordonnances, règlements et avis du Conseil d’État, Paris, 1824-1878, 160 vol.

Egret J., Louis XV et l’opposition parlementaire, Paris, 1970.

Ellul J., Histoire des institutions, Paris, PUF, 1954-1987, 4 vol.

Emmanuelli F.-X., Etats et pouvoirs dans la France des XVIème-XVIIIème siècles. La métamorphose inachevée, Paris, 1992.

Un mythe de l’absolutisme bourbonien : l’intendance du milieu du XVIIème siècle à la fin du XVIIIème siècle, Aix-en-Provence, 1981.

Pouvoir royal et vie régionale en Provence au déclin de la monarchie. Psychologie critique administratrice, défrancisation de l’intendance d’Aix (1745- 1790), Lille, 1974.

Esmein A., Histoire du Droit français, Paris, 11e éd., 1912.

Cours élémentaire d’histoire du droit français, Paris, 1971.

Esmonin E., La taille en Normandie au temps de Colbert, 1661-1683, Hachette, 1913 ; Mégariotis Reprints, 1978.

Falletti L., Le retrait lignager en droit coutumier français, Paris, 1923.

Farcy J.-C., Garnot B., Motte C., Bardet J.-P. (dir.), Paroisses et communes de France : dictionnaire d’histoire administrative et démographique, [publ. par le Laboratoire de démographie historique de l’École des hautes études en sciences sociales], Paris, Éd. du Centre national de la recherche scientifique, 1990.

Farget A., Le pouvoir institutionnel de l’intendant de Provence, Aix, 1957.

Faure F., La disgrâce de Turgot, Paris, 1961.

Favier J., Finance et fiscalité au bas Moyen Age, Paris, 1971.

La guerre de Cent Ans, Paris, 1980.

Fedou R., Les hommes de lois lyonnais à la fin du Moyen Age. Etude sur les origines de la classe de robe, Paris, 1964.

Ferte P., L’université de Cahors au XVIIIème siècle (1700-1751). Le coma universitaire au siècle des lumières, s. n., 1979.

Fierro-Domenech A., Le Pré-carré. Géographie historique de la France, Paris, 1986.

Filhol R., Le premier président Christophe de Thou et la réformation des coutumes, Paris, 1937.

Flammermont J., Remontrances du Parlement de Paris au XVIIIème siècle, Paris, 1888-1898, 3 vol.

Le chancelier Maupeou et les parlements, thèse Lettres, Paris, 1883.

Fortunet F., « Ars Notariae : coutume et actes et alchimie du droit », MSHDBR, 1983, 40e fascicule, p. 295-314.

Foucault M., Surveiller et punir, naissance de la prison, Paris, 1975.

Fournier P., Les officialités au Moyen Age, Paris, 1880.

Foviaux J., La rémission des peines et des condamnations. Droit monarchique et droit moderne, Paris, 1970.

Foyer Jean, Histoire de la justice, PUF, coll. Que-sais-je ?, 1996.

Fumaroli M., L’âge de l’éloquence : rhétorique et « res literaria » de la Renaissance au seuil de l’époque classique, Genève, Droz, 2002.

Funk-Brentano F., Les lettres de cachet à Paris, suivie d’une liste des prisonniers de la Bastille, Paris, 1903.

Les lettres de cachet, Paris, 1927.

Gadoury V. et Droulers F., Monnaies ravales de France (1610-1792), Paris, 1978.

Galibert P., Le Conseil souverain de Roussillon, Perpignan, 1904.

Gandilhon R., Politique économique de Louis XI, Rennes, 1941.

Garisson F., Essai sur les commissions d’application de l’édit de Nantes (règne de Henri IV), Montpellier, 1964.

Histoire du droit et des institutions des temps féodaux à la Révolution, Paris, 1993, 2 vol.

Garnier F., Un consulat et ses finances : Millau, 1187-1461, Paris, Comité pour l’histoire économique et financière de la France, 2006.

Garnot B. (dir.), La criminalité en Anjou au XVIIIème siècle, doctorat 3ème cycle Histoire, Rennes 2, 1979.

Garnot B., Un crime conjugal au 18e siècle, Paris, Imago, 1993.

La justice en France de l’an mil à 1914, Paris, Nathan, 1993.

Les Villes en France aux XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles, Gap, Ophrys, 1994.

La Population française aux XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles, Gap, Ophrys, 1995.

La culture matérielle en France aux XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles, Gap, Ophrys, 1995.

Le clergé délinquant : XIIIe-XVIIIe siècle, Éd. universitaires de Dijon, 1995.

« La législation et la répression des crimes dans la France moderne (XVIème-XVIIIème siècle) », R. Hist., 1995, t. 293, n° 593, p. 75-90.

Vivre en Bourgogne au XVIIIe siècle, Éd. universitaires de Dijon, 1996.

Les campagnes en France aux XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles, Gap, Ophrys, 1998.

De la déviance à la délinquance, XVe-XXe siècle, Ed. universitaires de Dijon, 1999.

Crime et justice aux XVIIe et XVIIIe siècles, Paris, Imago, 2000.

Justice et société en France aux XVIème, XVIIème et XVIIIème siècles, Gap, Ophrys, 2000.

Garnot B. (dir.), Juges, notaires et policiers délinquants : XIVe-XXe siècle, Ed. universitaires de Dijon, 1997.

Garnot B. et alii., Histoire de la violence, Paris, PUF, 1998.

Garnot B., Muchembled R. (dir.), Société, cultures et genres de vie dans la France moderne, XVIe-XVIIIe siècle, Paris, Hachette, 1996.

Garnot B., Poton D., La France et les Français au XVIIIe siècle : 1715-1788 société et pouvoirs, Gap, Ophrys, 1992.

Garrigues V., « La sociabilité dans le ressort du présidial de Reims », Le Temps de L’Histoire, Hors-série Histoire et justice, nov. 2001, p. 193-206.

Gaudry J., Histoire du barreau de Paris depuis son origine jusqu’en 1830, Paris, 1864.

Gay J., « La communauté conjugale et le douaire dans les coutumes du bailliage de Sens », MSHDBR, 1952, p. 223-253.

Gazzaniga J.-L., « Jurisprudence du Parlement de Toulouse », Ann. de l’Univ. des Sc. soc. de Toulouse, 1971, p. 297-304.

« Le Parlement de Toulouse et l’administration du Languedoc aux XVème et XVIème siècles », Histoire comparée de l’Administration, Tours, 1977, Munich, 1980, p. 429-436.

Histoire des avocats et du barreau de Toulouse du XVIIIe siècle à nos jours, Toulouse, 1992.

« Histoire du Parlement de Toulouse », Ann. de l’Univ. des Sc. soc. de Toulouse, 1994, p. 4-13.

Histoire des avocats, de Bigorre et des Hautes-Pyrénées, Tarbes, 1996.

« Rédaction des coutumes et codification », Droits, 1997, n° 26, p. 71-80.

Etudes d’histoire de la profession d’avocat : défendre par la parole et par l’écrit, PUSS Toulouse, 2004.

Genestal R., Le Privilegium fori en France du décret de Gratien à la fin du XI Ve siècle, Paris, 1921-1924, 2 vol.

Les origines de l’appel comme d’abus, Paris, 1951.

La tutelle, Etudes de droit privé normand, Caen, 1930.

Giffard A.-E., Les justices seigneuriales en Bretagne aux XVIIème et XVIIIème siècles, (1661-1791), Paris, 1902, réédition 1979.

Gilissen J., Introduction historique au droit, Bruxelles, 1979.

La rédaction des coutumes dans le passé et le présent, Bruxelles, 1962.

Giordanengo G., Coutumes et droit féodal en Dauphiné et en Provence (XIIIème-XIVème siècles), Giuffrè, 1980 ; de Broccard, 1988.

Glasson E., Costume de la magistrature. Ses origines, France Judiciaire, 1882- 1883 (1ère partie).

Les origines du costume de la magistrature, Paris, 1 884.

Le Parlement de Paris. Son rôle politique depuis le règne de Charles VII jusqu’à la Révolution, Paris, 1901, 2 vol.

Godard C., Les pouvoirs des intendants sous Louis XIV. et particulièrement dans les pays d’élection de 1661 à 1715, Paris, 1902.

Les pouvoirs des Intendants sous Louis XIV, de 1661 à 1715, Paris, 1901. Goubert P., L’Ancien Régime, Paris, 1969-1973, 2 vol.

Gouron A., La réglementation des métiers en Languedoc au Moyen Age, thèse Droit, Montpellier, 1958.

Droit et coutume en France au XIIème et XIIIème siècles, Variorum, 1993. Gouron A. et Terrin O., Bibliographie des coutumes de France, Genève, 1975.

Goyard-Fabre S., Philosophie politique (XVIe-XXe siècle), Coll, droit fondamental, Paris, 1987.

Grand R., Le contrat de complant depuis les origines jusqu’à nos jours : contribution à l’histoire du régime des terres, Paris, 1917.

« La prison et la notion d’emprisonnement dans l’ancien droit », RHD, 1940, p. 60-81.

Gravier H., « Essai sur les prévôts royaux du XIème au XIVème siècle », N. RHD, 1903, p. 539-574, 648-672, 806-876.

Gresset M., Gens de justice à Besançon (1674-1789), Paris, 1978.

« Gens de justice et criminalité en Franche-Comté. L’état de la recherche », A. Est, 1998, sér. 6, a. 49, n° 2, p. 259-263.

« Les officiers « moyens » à travers l’exemple comtois, des Habsbourg aux Bourbons », Les officiers « moyens » à l’époque moderne, France, Angleterre, Espagne, PULIM, 1998, p. 3-24.

Guenee B., L’occident aux XIVe et XVe siècles. Les Etats, Paris, 1961.

« Élections et bailliages. La géographie administrative de la France à la fin du Moyen Âge », M. A., 1961, p. 293-307.

« Espace et État en France au Moyen Age », A. E. S. C, 1968, p. 744-758.

« Les limites de la France et les Français », La France et les Français, Paris, 1972, p. 50-69.

Bibliographie de l’histoire des universités françaises des origines à la Révolution, Paris, 1977-1981, vol. I : Généralités et Universités de Paris ; vol. II : Aix-en-Provence à Valence et Académies protestantes.

Guerout J., « La question des territoires des bailliages royaux. L’exemple de la « prévôté et vicomté » de Paris (XIIIe-XVIIIe siècles) », Actes du 100e Congrès national des Sociétés savantes, Philologie et histoire, t. II, Paris, 1978, p. 7-18.

Guery A., Le roi dépensier. Le. don. la contrainte et l’origine du système financier de la monarchie française. Les monarchies, Paris, 1986.

Guillot O., Le comte d’Anjou et son entourage au XIème siècle, Paris, 1972, 2 vol.

« Sur la naissance de la coutume en Anjou au XIème siècle », Droit romain, jus civile et droit français, Et. Hist. Droit, Idées pol., n° 3, Toulouse, 1999, p. 273- 295.

Guillot O., Rigaudiere A., Sassier Y., Pouvoirs et institutions dans la France médiévale, vol. 2 : Des temps féodaux aux temps de l’État, Armand Colin, Paris, 2éme édition, 1998.

Gutton J.-P. (dir.), L’intendance de Lyonnais, Beaujolais, Forez en 1678 et en 1762, Paris, 1972.

Güyon G., « Les annotations de la coutume de Bordeaux et la romanisation du droit pénal », Droit romain, jus civile et droit français, Et. Hist. Droit, Idées pol., n° 3, Toulouse, 1999, p. 297-327.

Haddad E., « Les histoires provinciales du royaume de France : une approche de la culture des officiers « moyens « aux XVIIème et XVIIIème siècles, Offices et officiers « moyens » en France à l’époque moderne. Profession, culture, PULIM, 2004, p. 289-324.

Halphen L., Le comté d’Anjou au XIème siècle, Paris, 1906.

Hamscher A.-N., The Parlement of Paris after the Fronde (1653-1673), Pittsburg, 1976.

Hanley S., Le Lit de justice des Rois de France. L’idéologie constitutionnelle dans la légende, le rituel et le discours, Mayenne, 1991.

Harding R., Anatomy of a Power Elite : the Provincial Governors of the Early Modern France, New Haven, 1978.

Hardy G., Le cardinal de Fleury et le mouvement janséniste, Paris, 1925.

Harouel J.-L., Les Ateliers de Charité dans la province de Haute-Guyenne, Paris, 1969.

Le droit de la construction et de l’urbanisme dans la France du XVIIIe siècle, thèse Droit, Paris, 1974.

Histoire de l’urbanisme, Paris, 1981.

« La monarchie absolue, l’esprit des institutions d’Ancien Régime, Officiers et commissaires, le roi et les parlements », dans S. Rials, Le miracle capétien, 1987, p. 101, 112, 208 et 231.

L’embellissement des villes, l’urbanisme français au XVIIIe siècle, Paris, 1993.

Harouel J.-L., Barbey J., Bournazel E. et Thibault-Payen J., Histoire des institutions de l’époque franque à la Révolution, Droit fondamental, Paris, 1994.

Hasquin H., L’intendance du Hainaut en 1697, Edition critique du mémoire rédigé par l’intendant La Bourdonnaye " Pour l’instruction du duc de Bourgogne ", Paris, 1975.

Hautebert J., « L’affaire Bois Chevalier. Procès d’un magistrat sous le règne de Louis XIV », RHD, oct.-déc. 1999, p. 519-532.

« Le maintien de l’ordre en France et en Castille sous la monarchie absolue. Prévôté des maréchaux et hermandades », RHD, janvier-mars 2001, p. 31-55.

Heers J., L’occident aux XIVème et XVème siècles. Aspects économiques et sociaux, Paris, 1973.

Hilaire J., Le régime des biens entre époux dans la région de Montpellier du début du XIIIème siècle à la fin du XVIème siècle, Montpellier, 1957.

« Les aspects communautaires du droit matrimonial des régions situées autour du Massif Central à la fin du XVème siècle et au début du XVIème siècle », Recueil de mémoires et travaux publiés par la Société d’histoire du droit et des institutions des anciens pays de droit écrit, Université de Montpellier, 1958-1960, fasc. 4-2, p. 99-109.

« L’évolution des régimes matrimoniaux dans la région de Montpellier aux XVIIème et XVIIIème siècles », MSHDBR, 1966, 27ème fasc., p. 133-194.

« Vie en commun famille et esprit communautaire », RHD, 1973, p. 86-52.

Histoire du droit et des institutions. Les cours de droit, Paris, 1975.

« Les mots et la vie : la « pratique « depuis la fin du Moyen-Âge », Droit privé et institutions régionales, Etudes historiques offertes à Jean Yver, Rouen, Lecerf, 1976, p. 369-387.

« Communautés rurales et pratique juridique à la lisière des pays de droit écrit (à propos d’un registre saintongeais du XVe siècle) », Revue de la Saintonge et de l’Aunis, t. 8, 1982, p. 45-79.

« Coutumes et droit écrit : recherche d’une limite », Mémoires de la Société pour l’histoire du droit et des institutions des anciens pays bourguignons comtois et romands, 1984, p. 153-175.

Introduction historique au droit commercial, Paris, PUF, 1986.

« Coutumes rédigées et « gens des champs « (Angoumois, Aunis, Saintonge) », RHD, t. 65, 1987, p. 545-573.

« Pratique notariale et justice aux XIVème et XVème siècles : l’évolution coutumière des pays de droit écrit », Études d’histoire du droit médiéval en souvenir de Josette Metman, M. Soc. Droit pays bourguignons, 1988, fasc. 45, p. 195-213.

« Étemel problème et nouvelles données ; la diversité coutumière et les libertés », Coutumes et libertés. Actes des Journées internationales de Toulouse, 4-7 juin 1987, Rec. M. Trav. Soc. Hist. Droit, 1988, fasc. 14, p. 189-95.

Histoire des institutions judiciaires, Les Cours de droit, Paris, 1991.

« La procédure civile et l’influence de l’État autour de l’appel », Droits savants et pratiques françaises du pouvoir (XIe-XVe siècles), 1992, p. 151-60.

La vie du droit : coutumes et droit écrit, Paris, PUF, 1994.

« L’approche historique d’un système juridique : l’enjeu français », T.V.R., 1994, p. 35-45.

Histoire des institutions Judiciaires, Les Cours de droit, Paris, 1994.

« Supplier le roi. Les voies de recours extraordinaires aux XIIIème et XIVème siècles, RHD, 1996, a. 74, n° 1, p. 73-81.

Histoire des institutions publiques et des faits sociaux. XIème-XIXème siècles, Paris, 1999, 8ème édition.

La Science des notaires. Une longue histoire, Paris, PUF, 2000.

« Le village, la coutume et les hommes », La coutume au village dans l’Europe médiévale et moderne, Actes des XXe Journées Internationales d’Histoire de l’Abbaye de Flaran, septembre 1998, PUM, 2001, p. 7-17.

« Les notaires et la naissance du droit français », Droits, n° 40, 2004, p. 129-140.

« Coutume et droit écrit au Parlement de Paris d’après les registres d’Olim (1254-1318) », Coutumes, doctrine et droit savant, actes du colloque des 20 et 21 octobre 2006, Poitiers, Jean-Marie Augustin et Véronique Gazeau (dir.), p. 65-88.

Hubault J., Histoire des institutions de la France, Paris, 1994.

Hunt L.-A., « Local dites at the end of the Old Regime », Troyes and Reims, 1750- 1789, French Historical Studies, 1975-1976, p. 379-395.

Imbert J., Histoire du droit privé, Paris, 1981.

Le droit hospitalier de l’Ancien Régime, Paris, 1993.

Les hôpitaux en France, 1994.

Imbert J. (dir.), Histoire des hôpitaux en France, Toulouse, 1982.

Klimrath H., Etudes sur les coutumes, Paris, 1837.

Travaux sur l’histoire du droit français, recueillis par M.L.A. Warnkœnig, Paris/Strasbourg, 1837-1843.

Koeberle L., Le greffier, étude historique et de droit positif actuel, thèse Droit, Bordeaux, 1970.

Krynen J., L ’empire du roi. Idées et croyances politiques en France (XIIIème-XVème siècles), Paris, 1993.

« À propose des Treizes livres des parlemens de France », Les parlements de province : pouvoirs, justice et société du XVème au XVIIIème siècle, 1996, p. 691- 705.

« Entre science juridique et dirigisme : le glas médiéval de la coutume », Cahiers de recherches médiévales, n° 7, 2000, p. 171-187.

« Le droit romain « droit commun de la France « », Droits, n° 38, Naissance du droit français 1, PUF, 2003, p. 21-35.

Krynen J. (dir.), Droit romain, jus civile et droit français. Centre de recherches sur les institutions publiques (Toulouse) PUSST, 1999.

L’élection des juges : essai de bilan historique français et contemporain, Paris, PUF, 1999.

Krynen J. et Raibaut J. (dir.), La légitimité des juges, actes du colloque de l’IFR, 29-30 oct. 2003, PUSST, 2004.

Kubler J., L’origine de la perpétuité des offices royaux. Recherches sur la fonction publique sous l’Ancien Régime, Nancy, 1958.

Labrousse E., La révocation de. l’Edit de Nantes. Paris, 1985.

Lacroix P., La justice et la police au XVIIIe siècle, Paris, réédition 1986.

Lafon J., Régimes matrimoniaux et mutations sociales, les époux bordelais (1450- 1550), Paris, 1972.

Lafon J.-L., Recherche sur la fin des juridictions de l’Ancien Régime pendant la Révolution : le Châtelet et le Parlement de Paris, thèse Droit, Paris II, 1972.

Les députés du commerce et l’ordonnance mars 1673 : les juridictions consulaires, principes et compétences, Paris, 1979.

Laingui A., Lebigre A., Histoire du droit pénal, Paris, Cujas, 1979, 2 vol.

Lebigre A., Histoire des institutions et des faits sociaux jusqu’en 1789, Les Cours de droit, Paris, 1974.

« Quand les juges étaient indépendants », Histoire, 1991, n° 150, p. 8-19.

« Juristes et justice en Auvergne aux XVIe-XVIIe siècles ». La justice au quotidien, A. Clermont-Ferrand, 1993, vol. 29, p. 61-68.

« « Pour les cas résultants du procès « : le problème de la motivation des arrêts », Hist. Justice, 1994, n° 7, p. 23-36.

La justice du roi : la vie judiciaire dans l’ancienne France, Bruxelles, 1995.

« L’Ancien Régime ou l’impossible carte judiciaire », Du juge de paix au tribunal départemental, 1997, p. 9-17.

« Les ambiguïtés de l’âge classique », Juger les juges, du Moyen Âge au Conseil Supérieur de la Magistrature, A.F.H.J., La documentation française, Paris, 2000, n° 12, p. 83-91.

Lefebvre Ch., Histoire du droit matrimonial français : le lien de mariage, 1913- 1923.

Lefevre E., Les avocats du roi, depuis les origines jusqu’à la Révolution, Paris, 1912.

Lefebvre-Teillard A., Les officialités à la veille du Concile de Trente, Paris, 1973.

« L’enfant naturel dans l’ancien droit français », Recueils de la société. Jean Bodin, vol. 36 : L ’enfant, 1976, p. 251-269.

« Recherches sur la pénétration du droit canonique dans le droit coutumier français (XIIIème-XVIème siècles) », MSHDBR, 1983, 40e fascicule, p. 59-76.

Le nom : droit et histoire, Paris, 1990.

Introduction historique au droit des personnes et de la famille, PUF, 1996.

« Naissance du droit français : l’apport de la jurisprudence », Droits, n° 38, Naissance du droit français 1, PUF, 2003, p. 69-82.

Le Gall V., « Le présidial de Nantes dans la tourmente ligueuse (1589-1598) », Annales de Bretagne et des pays de l’Ouest, vol. 112, n° 1, 2005, p. 7-31.

Legendre P., Histoire de l’administration de 1750 à nos jours, Paris, 1968.

Legoherel H., Une commission extraordinaire du Conseil du roi : la commission de liquidation des dettes de la marine et des colonies (1758-1768), Paris, 1968.

Histoire du droit public français, Paris, 1986.

Le Griel J., Le Conseil Supérieur de Clermont-Ferrand, 1 771-1774, Paris, 1908.

Leguai A., La guerre de Cent Ans, Paris, 1974.

Lelievre J., La pratique des contrats de mariage chez les notaires au Châtelet de Paris de 1769 à 1804, Paris, 1950.

Lemaire S., La Commission des réguliers (1766-1790), Paris, 1926.

Lemonnier-Lesage V., Le statut de la femme mariée dans la Normandie coutumière : droit et pratique dans la généralité de Rouen, PU Faculté de Droit de Clermont-Ferrand, LGDJ, 2005.

« Le droit des gens mariés dans l’ancien droit français : l’importance des actes de la pratique à travers les exemples normand et auvergnat », Identités, marginalité ou solidarité : droits et histoire des personnes, PU Faculté de Droit de Clermont-Ferrand, 2005, p. 99-107.

Le Moy H., Le Parlement de Bretagne et le pouvoir royal au XVIIIe siècle, Angers, 1909.

Le XVIIIe siècle breton : autour des Etats et du Parlement (1765-1794), Rennes, 1931.

Le Page D., « Les activités professionnelles des gens des comptes de Bretagne au XVIème siècle », Offices et officiers « moyens » en France à l’époque moderne. Profession, culture, PULIM, 2004, p. 43-74.

Lepointe G., Histoire des institutions et des faits sociaux, Paris, 1963.

Leriverand D., De la préparation de l’ordonnance de procédure civile du 20 avril 1667, Mém. DES, Paris, 1951.

Le Roy Ladurie E., L’Histoire de France ; t. 2 : L’Etat royal (1460-1610) ; t. 3 : L’Ancien Régime (1610-1771), Paris, Hachette, 1988 et 1991.

Levy J.-P., « La pénétration du droit savant dans les coutumiers angevins et bretons au Moyen Âge », T.V.R., 1956, p. 1-53.

Histoire de la propriété, Paris, 1972.

Histoire du droit de la famille. Histoire des biens, Histoire des obligations. Cours de droit, Paris, réédition 1984.

Lewis P .-S., La France à la fin du Moyen Age, Paris, 1977.

Leyte G., « Les origines médiévales du ministère public », Histoire du parquet, Paris, 2000, p. 23-54.

« « Le droit commun de la France « . Observations sur l’apport des arrêtistes », Droits, n° 38, Naissance du droit français 1, PUF, 2003, p. 54-67.

Livet G., L’intendance d’Alsace : de la guerre de Trente ans à la mort de Louis XIV (1634-1715), Strasbourg, 1991.

Loirette F., Le rôle du chancelier de France au Conseil du roi, thèse Droit, Paris, 1994.

Lorgnier J., Juges bottés, Paris, 1994.

Quand le gendarme juge, Paris, 1994.

« Un officier de robe courte entre justice et injustice : le prévôt des maréchaux », Hist. Justice, 1995-1996, p. 215-230.

Lorgnier J. et Martinage R., « Procédure criminelle et répression devant la maréchaussée de Flandres (1679-1790) », RHD, 1981, p. 183-197.

LOT F., Fawtier R. (dir.), Histoire des institutions françaises au Moyen Âge, Paris, 1956-1958-1962, 3 vol.

Maillet J., « De l’exclusion coutumière des filles dotées à la renonciation à succession future dans les Coutumes de Toulouse et de Bordeaux », RHD, 1952, p. 514-544.

Mandrou R., La France aux XVIIème et XVIIIème siècles, Paris, 1967.

L’Europe absolutiste, Raison et raison d’Etat (1649-1775), Paris, 1977.

Marion M., Le garde des sceaux Lamoignon et la réforme judiciaire de 1788, Paris, 1905.

Marsan F., La Sénéchaussée des Quatre-Vallées, Saint-Gaudens, 1913.

Martin X., L’administration municipale d’Angers à la fin du XVIe et au début du XVIIe siècle, thèse Droit, Paris II, 1975.

« Détroit et districtio, l’antagonisme Angers-Saumur sur le fait de la coutume d’Anjou », Mémoires de la société pour l’histoire du droit et des institutions des anciens pays bourguignons comtois et romands, 1983, p. 127-151.

Matteoni O., Servir le prince. Les officiers des ducs de Bourbon à la fin du Moyen Age. (1356-1523), Publications de la Sorbonne, 1998.

Institutions et pouvoirs en France à la fin du Moyen Âge, Dossier d’habilitation à diriger des recherches, université Paris I Panthéon-Sorbonne, 2008.

Maugis E., Histoire du Parlement de Paris de l’avènement des rois Valois à la mort d’Henri IV, Paris, 1913-1916, 3 vol.

Mayali L., L ’exclusion des enfants dotés en droit savant et en droit coutumier au Moyen-Âge, thèse Droit, Montpellier, 1985.

Menges C., La Cour des aides et finances de Montauban 1642-1790, thèse Droit, Toulouse, 1991.

« Le statut des gens du roi à la fin de l’Ancien Régime (XVIème-XVIIIème siècle), Histoire du parquet, Paris, 2000, p. 139-156.

Mestre J. -L., « Les fondements idéologiques de la critique de la justice », Études offertes à Pierre Kaiser, Aix-en-Provence, 1979, p. 257-285.

Introduction historique au droit administratif, Paris, 1985.

Meyer J., La noblesse bretonne au XVIIIe siècle, Paris, 1966.

Meyzie V., « Le chancelier Pontchartrain et les magistrats des présidiaux limousins et périgourdins (1700-1714) : contribution à une analyse des pratiques professionnelles », Offices et officiers « moyens » en France à l’époque moderne. Profession, culture, PULIM, 2004, p. 75-93.

Morgat A., Les apanages des princes et princesses de la famille royale (1515- 1559), thèse Ecole des Chartes, 1997.

Moreau-David J., « La coutume et l’usage en France de la rédaction officielle des coutumes au Code Civil : les avatars de la norme coutumière », R. Hist. Fac. Droit, 1997, n° 18, p. 125-57.

Mortier G., La sénéchaussée de la Basse-Marche, Limoges, 1904.

Mousnier M. et Poumarede J. (dir.), La coutume au village dans l’Europe médiévale et moderne, actes des XXes Journées internationales d’Histoire de l’Abbaye de Flaran, septembre 1998, Toulouse, Presses universitaires du Mirail, 2001.

Mousnier R., Les XVIe et XVIIe siècles, Paris, 1953.

La vénalité des offices sous Henri IV et Louis XIII, Paris, 1979.

Les institutions de la France sous la monarchie absolue (1598-1789), Paris, 1974-1980, 2 vol.

Mousnier R., Labatut J.-P., Durand Y., Problèmes de stratification sociale : deux cahiers de la noblesse pour les Etats Généraux de 1649-1651, Paris, PUF, 1965.

Mouysset S., Le pouvoir dans la bonne ville : les consuls de Rodez sous l’Ancien Régime, Rodez, Société des lettres, sciences et arts de l’Aveyron ; Toulouse, CNRS, Université de Toulouse-Le Mirail 2000.

Muller C., Elchenlaub J.-L., Messieurs les magistrats du Conseil souverain et leurs familles au XVIIIe siècle, Archives Départementales du Haut-Rhin, Colmar, 1998.

Neufbourg (de), « Coutume et droit écrit en Forez », RHD, 1953, 4ème série, année 31, p. 439-444.

Olivier-Martin F., Le Roi et la Nation organisée. Cours d’histoire du Droit Public, 1939-1940.

Histoire de la coutume de la prévôté et vicomté de Paris, vol. 2, Paris, 1925, rééd. 1972.

Histoire du droit français des origines à la révolution, Paris, éditions du CNRS, Paris, 1995.

Ourliac P., Droit romain et pratique méridionale au XVème siècle, Etienne Bertrand, Paris, 1937.

« Le retrait lignager dans le sud-ouest de la France », RHD, 1952, p. 328- 355.

« Réflexions sur l’origine de la coutume », Études d’histoire du droit médiéval en souvenir de Josette Metman. M. Soc. Droit pays bourguignons, fasc. 45, 1988, p. 271-284.

Ourliac P. et Gazzaniga J.-L., Histoire du droit privé français de l’an mil au code civil, Paris, 1985.

Ourliac P. et Malafosse (de) J., Histoire du droit privé, vol. 3 : Le droit familial, Paris, PUF, 1968.

Paris M., Les officiers du Parlement de Dole et leurs familles de 1598 à 1668. Étude sociale et démographique, thèse 3e cycle Histoire Sociale, Besançon, 1987.

Patault A.-M., Introduction historique au droit des biens, Paris, 1988.

Payen P., Les arrêts de règlement du Parlement de Paris au XVIIIe siècle : dimension et doctrine, 1997, Paris, PUF, (texte remanié de thèse Droit, Paris 2, 1993).

Perrot E.-V., Les cas royaux. Origines et développement de la théorie aux XIIIème et XIVème siècles, Paris, 1910, réédition Megariotis, 1975.

Perroy E., La guerre de Cent Ans, Paris, 1945.

Petit-Dutaillis C., Les communes françaises des origines au XVIIIe siècle, Paris, 1947.

Petitjean M., « Pour une seconde réformation de la coutume de Bourgogne », MSHDBR, t. 59,2002, p. 207-219.

Petitjean M., Marchand M.-L., Metman J., Le coutumier bourguignon glosé, éditions du CNRS, 1982.

Petot P., « Le droit commun en France selon les coutumiers », RHD, 1960, p. 412- 429.

Petracchi A., L’intendente provinciale nella Francia d’antico regime, 1. 1551- 1648, Milan, 1971.

Pitou F., « L’activité professionnelle d’un premier juge du siège ordinaire du comté pairie de Laval au XVIIIème siècle », Offices et officiers « moyens » en France à l’époque moderne. Profession, culture, PULIM, 2004, p. 193-219.

Planhiol X., Géographie historique de la France, Paris, 1988.

Plessix-Buisset C., Poursuite et instruction criminelle. Législation royale, doctrine savante et pratique judiciaire bretonne (1550-1650), Rennes, 1979.

Poumarede J., Les successions dans le sud-ouest de la France au moyen-âge, thèse Droit, Toulouse, 1968.

« La protection possessoire dans les coutumes du sud-ouest au Moyen-Age », Droit privé et institutions régionales, Etudes offertes à Jean Yver, 1976, p. 595-604.

« La coutume en pays de droit écrit », Recueils de la Société Jean Bodin, Bruxelles, LII, 1990, p. 232-250.

« Géographie coutumière des prestations matrimoniales dans l’ancien droit », Université de Clermont 1. Annales de la faculté de droit et de science politique, 1996, vol. 32, p. 133-151.

« Les arrêtistes toulousains », Les parlements de province : pouvoirs, justice et société du XVème au XVIIIème siècle, 1996, p. 369-391.

« Droit romain et rédaction des coutumes dans le ressort du parlement de Bordeaux », Droit romain, jus civile et droit français, Et. Hist. Droit, Idées pol., n° 3, Toulouse, 1999, p. 329-345.

« Le roi, ses « gens « et ses juges : la place du parquet dans l’opposition parlementaire à la fin de l’Ancien Régime, Histoire du Parquet, 2000, p. 205-219.

« Les arrestographes toulousains », Les recueils d’arrêts et dictionnaires de jurisprudence (XVIème-XVIIIème siècles), Dauchy S., Demars-Sion V. (dir.), CNRS, éd. La mémoire du droit, 2005, p. 69-89.

Poumarede J. et Thomas J., Les parlements de province : pouvoirs, justice et société du 15e au 18e siècle, colloque international, Toulouse, 3-5 novembre 1994 organisé par l’Unité mixte de recherche FRAMESPA, France méridionale Espagne, Centre national de la recherche scientifique, Toulouse, FRAMESPA, 1996.

Regnault H., Manuel d’Histoire du Droit français, Paris, Sirey, 1940.

Les ordonnances civiles du Chancelier Daguesseau ; Les testaments et l’ordonnance de 1735, PUF, 1965.

Richet D., La France moderne : l’esprit des institutions, Paris, Flammarion, 1973.

Ricommard J, Les subdéléguées des intendants aux XVIIe et XVIIIe siècles, I.H., 1963.

Rigaudiere A., « L’essor des conseillers juridiques des villes dans la France du bas Moyen Âge », RHD, 1984, p. 361-390.

Histoire du droit et des institutions, Paris, 1992.

Riollet J., Le droit de prévention des juges royaux sur les juges seigneuriaux. Origine et développement de ce droit, thèse Droit, Paris, 1931.

Romier M., « Le régime matrimonial des commerçants et artisans au XVIIIème siècle d’après les actes des notaires grenoblois », RHD, avril-juin 1999, p. 191-211.

Roumy F., « Lex consuetudinaria, Jus consuetudinarium. Recherche sur la naissance du concept de droit coutumier aux xième-xiièmesiècles », RHD, juillet-septembre 2001, p. 257-291.

Rousselet M., Histoire de la magistrature française, Paris, 1956, 2 vol.

Roussot J., « Limites du droit écrit et du droit coutumier dans les pays bourguignons. Situation de la châtellenie de Brancion », MSHDBR, 1939, p. 265- 270.

Royer J.-P., La société judiciaire depuis le XVIIIe siècle, Paris, 1979.

Histoire de la justice en France, de la monarchie absolue à la République, Paris, PUF, 1995.

Histoire de la justice en France, Paris, 2001,3ème édition.

Saupin G., Nantes au XVIIe siècle, vie politique et société urbaine, Rennes, 1996.

Schnapper B., « La répression du vagabondage et sa signification historique du XIVe au XVIIIe siècle », RHD, 1985, p. 143-157.

Voies nouvelles en histoire du droit : la justice, la famille, la répression pénale, XVIe-XXe siècles, Paris, PUF, 1991.

Soleil S., « Le. maintien des justices seigneuriales à la fin de l’Ancien Régime : faillite des institutions royales ou récupération ? L’exemple angevin », RHD, 1996, a.74, n° 1, p. 83-100.

Storez-Brancourt I., Le chancelier Henri-François d’Aguesseau, 1668-1751 : monarchiste et libéral, Publisud, 1996.

« Dans l’ombre de Messieurs les Gens du Roi : le monde des substituts », Histoire du parquet, Paris, 2000, p. 157-204.

Sturgill C., L’organisation et l’administration de la maréchaussée et de la justice prévôtale dans la France des Bourbons, Paris, 1981.

Sueur P., Histoire du droit public français, XVe-XVIIIe siècles, Paris, 1992, 2 vol. « Le droit coutumier », Généal. valdoisienne, 1999, n°s 43-44, p. 20-32.

Timbal P.-C., La coutume, source du droit privé français, Les Cours de droit, Paris, 1958-1959.

Droit romain et ancien droit français, régimes matrimoniaux, successions, libéralités, Paris, 1960.

La guerre de Cent Ans vue à travers les registres du Parlement (1337- 1369), Paris, 1961.

Thireau J.-L., « L’alliance des lois romaines avec le droit français », Droit romain, jus civile et droit français, Et. Hist. Droit, Idées pol., n° 3, Toulouse, 1999, p. 347-373.

« Droit national et histoire nationale : les recherches érudites des fondateurs du droit français », Droits, n° 38, Naissance du droit français 1, PUF, 2003, p. 37- 51.

Timbal P.-C., « La dévolution successorale ab intestat dans la coutume de Toulouse », RHD, 1955, p. 51-82.

Timbal P.-C. et Castaldo A., Histoire des institutions et des faits sociaux, Paris, 2004, 11ème édition.

Tournerie J.-A., Recherches sur la crise judiciaire en province à la fin de l’Ancien Régime, le présidial de Tours, 1740 à 1790, Tours, Faculté des sciences juridique et économique, 1975.

Trayaud S., « Notariat et infrajustice : le rôle de médiation du notaire sous l’Ancien Régime à travers la pratique de Pierre Thoumas de Bosnie, notaire royal à Limoges (1735-1740) », Le Temps de l’Histoire, hors-série, Histoire et justice, nov. 2001, p. 207-220.

Tripier Y., « L’enregistrement et le contrôle des actes judiciaires et sous seings privés en Franche-Comté dans le bailliage d’Amont de la conquête française à la Révolution », MSHDBR, 1975-1976, p. 319-325.

Turlan J., « Recherches sur le mariage dans la pratique coutumière (XIIe-XVIe siècles) », RHD, 1957, p. 477-528.

Vanderlinden J., « La coutume dans le droit français des « pays de coutume » aux XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles », Recueils de la Société Jean Bodin, LII, Bruxelles, 1990, p. 271-293.

Vendrand-Voyer J., « Réformation des coutumes et droit romain : Pierre Lizet et la coutume de Berry », Université de Clermont 1. Annales de la faculté de droit et de science politique, 1981, fasc. 18, p. 313-381.

« Un Auvergnat méconnu : Pierre Lizet, premier président du Parlement de Paris et ami de François Ier », Le Gonfanon, n° 18, 1986, p. 14-17.

« Conférences sur la coutume d’Auvergne tenues par MM. Les avocats de la sénéchaussée de Riom [Puy-de-Dôme], L’opinion de la pratique sur la question : « sy la puissance paternelle a lieu en Auvergne et sy l’usufruit accordé au père n’est pas un effet de cette puissance »», Droit romain, jus civile et droit français, Et. Hist. Droit, Idées pol., n° 3, Toulouse, 1999, p. 375-392.

« Un exemple de réaction nobiliaire au XVIIIème siècle : Guillaume-Michel Chabrol, seigneur de Tournoël, en procès contre les habitants de Volvic (1767- 1769), Pouvoir, justice et société, 2000, p. 485-497.

« Le monstre posthume. Un exemple d’application du droit romain en terre d’Auvergne sous l’Ancien Régime », Identités, marginalité ou solidarité : droits et histoire des personnes, Premières journées clermontoises d’histoire du droit, Clermont-Ferrand, 12 et 13 juin 2003, PU Faculté de Droit de Clermont-Ferrand, 2005, p. 259-268.

Vercauten F., « Conceptions et méthodes de l’histoire des villes médiévales au cours du dernier demi-siècle », XIIe Congrès intern. des Sc. hist., Vienne, 1965, V, p. 649-673.

Verger J. (dir.), Histoire des universités en France, Toulouse, Bibliothèque historique Privat, 1986.

Viala A., Le Parlement de Toulouse et l’administration laïque, Albi, 1953, 2 vol.

Vigier F., « Le recours aux monitoires ecclésiastiques dans le Centre-Ouest français au siècle des Lumières », Le Temps de l’Histoire, hors-série, Histoire et justice, nov. 2001, p. 221-240.

Villers R., L’organisation du Parlement de Paris et des Conseils supérieurs d’après la réforme de Maupeou, thèse Droit, Paris, 1937.

« Observations sur « fief et justices « dans les coutumes de l’Ouest », Mém. De l’Acad. Des Sciences, Arts et Belles-Lettres de Caen, 1951, p. 219-230.

Questions sur la justice dans l’ancienne France, Les Cours de droit, Paris, 1963-1964.

De quelques services publics à la fin de l’Ancien Régime, Les Cours de droit, Paris, 1967-1968.

La justice retenue en France, Les Cours de droit, Paris, 1976.

Viollet P., Histoire des Institutions politiques et administratives de la France, Paris, 1890.

Viret J.-L., « Droits, usages et coutumes sous l’Ancien Régime : l’exemple de la prévôté de Paris au milieu du XVIIème siècle », RHD, Octobre-Décembre 1999, p. 505-517.

Yver J., La solidarité familiale en matière criminelle dans l’ancien droit normand, Impr. A. Olivier, M. Caron, Caen, 1935.

Les caractères originaux de la coutume normande dans les îles de la Manche, impr. Caron, Caen, 1938.

Le gouvernement de Normandie du XVème siècle à la Révolution, Bayeux, 1943.

« L’inaliénabilité dotale dans les coutumiers français », Annales de la Faculté de Droit d’Aix-en-Provence, Nouvelle Série n° 43-Année 1950, Aix-en-Provence, Impr. d’éditions provençales, 1950, p. 8-27.

« Les Caractères originaux du groupe de coutumes de l’ouest de la France », Revue historique de droit français et étranger, n° 1, Paris, Sirey, 1952, p. 18-79.

« Les deux groupes de coutumes du Nord », Revue du Nord, Faculté des lettres de Lille, octobre 1953, t. XXXV, p. 195-220 ; janvier 1954, t. XXXVI, p. 5- 58.

Note sur quelques textes coutumiers poitevins relatifs à l’exclusion successorale des filles dotées, Montchrestien, Paris, 1960.

« Note sur l’hypothèque mobilière dans quatre coutumes de l’Ouest de la France », Dix ans de conférences d’agrégation. Etudes de droit commercial offertes à Joseph Hamel, Paris, Dalloz, 1961, p. 478-488.

Égalité entre héritiers et exclusion des enfants dotés : essai de géographie coutumière, Sirey, Paris, 1966.

Les premières institutions du Duché de Normandie, Spoleto, 1969.

« Coutume et droit écrit : la Puissance paternelle en Poitou », Recueil de Mémoires et travaux de la Société d’histoire du droit écrit, Fasc. VII, 1970, p. 473- 486.

« Les Sûretés personnelles en Normandie », Sûretés personnelles, 1971, p. 221-262.

« Le Très ancien coutumier de Normandie, miroir de la législation ducale ? : Contribution à l’étude de l’ordre public normand à la fin du XIIe siècle », Revue d’histoire du Droit, t. 39, p. 333-374, 1971.

Sur deux jugements du maître-échevin de Metz (1361 et 1376), concernant le partage successoral entre les enfants de plusieurs lits. Etude de géographie coutumière, Lib. Dalloz, Paris, 1971.

« Le caractère lignager du bail des mineurs dans les coutumes de type angevin », MSHDBR, Dijon, Faculté de Droit et de science politique, 1971, p. 425- 442.

Le droit romain en Normandie avant 1500, Giuffrè, Mediolani, [Milan], 1976.

« De part et d’autre de la Charente, l’affrontement, en Saintonge, du droit écrit et du droit coutumier », B. Soc. Antiq. Ouest, sér. 5, t. 3, trim. 4, 1989, p. 289- 302.

« Le Poitou au carrefour des influences coutumières et de droit écrit », B. Soc. Antiq. Ouest, sér. 5, t. 3, trim. 4, 1989, p. 259-287.

Zeller G., « Les gouvernements de provinces au XVIème siècle », R. Hist., 1939, p. 225-256.

Les institutions de la France au XVIe siècle, Paris, 1948.

Zlnk A., Azereix : la vie d’une communauté rurale à la fin du XVIIIe siècle, 1969, Paris : S.E.V.P.E. N, Démographie et sociétés, thèse Lettres, Paris, 1965.

Pays et paysans gascons sous l’ancien régime, thèse Lettres, Paris, 1986.

Clochers et troupeaux : les communautés rurales des Landes et du Sud-Ouest avant la Révolution, Presses universitaires de Bordeaux, 1997.

Pays ou circonscriptions : les collectivités territoriales de la France du Sud-Ouest sous l’Ancien Régime, Publications de la Sorbonne, Série histoire moderne, Paris, 2000. (Retranscription partielle de Pays et paysans gascons sous l’Ancien Régime, thèse Lettres, Paris, 1985.)

L’héritier de la maison : géographie coutumière du Sud-Ouest de la France sous l’Ancien Régime, Civilisations et sociétés, Paris, Éd. de l’École des hautes études en sciences sociales, 1993.

ZlNK A., et alii, Documents d’histoire moderne, A. Colin, Paris, 1970, vol. 1 et 2.

Bailliages, sénéchaussées, sièges présidiaux.

Albaret L., « Le bailliage de Lens [Pas-de-Calais] aux XIVe et XVe siècles (1291-1436) », Positions Thèses Éc. Chartes, 1997, p. 7-15.

Babinet C., « Le présidial de Poitiers, 65 années de sa vie publique et privée, 1724- 1790 », Mémoire de la Société des Antiquaires de l’Ouest, Poitiers, t. 8, 1885, p. 381-497.

« Le présidial de Poitiers ; son personnel de 1551 à 1790 », Mémoire de la Société des Antiquaires de l’Ouest, t. 25, 1901, p. 151-341.

Le Présidial de Poitiers, son personnel, de 1551 à 1790, Impr. Blais et Roy, Poitiers, 1902.

Balsan A., « Le présidial de Valence », Bull, de la Soc. D’archives et statistique de la Drôme, 1968, p. 185-195.

Bardoux A., « Les grands baillis au XVème siècle », Revue historique de droit français et étranger, 1862, p. 5-44.

Beaud J., Le Bailliage de Crécy-en-Brie au XVIIIe siècle, histoire économique, sociale et démographique, S.I., 1977.

Bertrand D., La vie et l’œuvre d’un lieutenant particulier au sénéchal-présidial de Montpellier : Philippe III de Bornier (1658-1682), thèse Droit, Montpellier I, 1997.

Blanquie C., Les présidiaux de Richelieu : justice et vénalité, 1630-1642, Paris, 2000.

Justice et finance sous l’Ancien Régime : la vénalité présidiale, Paris, 2001.

Les présidiaux de Daguesseau, Paris, Publisud, 2004.

Bossuat A., Le bailliage royal de Montferrand (1425-1556), Paris, 1957, réédition Clermont-Ferrand, 1986.

Bottraud M.-A., Un aperçu de la justice criminelle à Montpellier : le présidial de 1785 à 1791, thèse Droit, Montpellier I, 1989.

Boudon A., Le siège présidial du Puy, Valence, 1908.

Boutelet B., « Etude par sondage de la criminalité dans le bailliage du Pont-de-l’Arche (XVIIème-XVIIIème siècles) », Annales de Normandie, décembre 1962, 12ème année, n° 4, p. 235-262.

BRAS H., La jurisprudence du présidial de Béziers : 1750-1765 : comportement et mentalités, thèse Droit, Montpellier I, 1986.

Brette A., Atlas des bailliages et juridictions assimilées ayant formé unité électorale en 1789, Paris, 1904.

Les limites et les divisions territoriales de la France en 1789 : Ouvrage orné de quatre cartes sommaires des diocèses, gouvernements généraux, généralités et baillaiges [sic] de France en 1789 et tiré de l’Atlas des bailliages, Paris, 1907.

Buzon (de) C., « La tragédie humaniste selon Jehan de Beaubrueil : Regulus (1582) », Les officiers "moyens" à l’époque moderne, France, Angleterre, Espagne, PULIM, 1998, p. 345-365.

Cacheux A., Le Bailliage royal d’Avesnes, thèse Droit, 1953 ; Éditions de L’Observateur, Avesnes-sur-Helpe, 1954.

Cahingt H., 1454-1459 : la vie au bailliage de Caux au lendemain de la guerre de Cent ans, Ed. Bertout, Luneray, 1986.

Cassan M., « Formation, savoirs et identité, des officiers « moyens « de justice aux XVIème-XVIIème siècles : des exemples limousins et marchois », Les officiers "moyens" à l’époque moderne, France, Angleterre, Espagne, PULIM, 1998, p. 295- 322.

« L’activité du présidial de Limoges (fin XVIIème-fin XVIIIème siècle) », Officiers "moyens", I. Cah. Centre Rech. Hist., 1999, n° 23, p. 29-47.

Castan N., « Le siège du sénéchal-présidial de Toulouse au XVIIIème siècle », Bull, de l’international Association for the History of Crime and Criniinal Justice, février 1992, p. 54-70.

Carreau S., « Le Présidial et la Maréchaussée de Vannes (XVIème-XVIIIème siècles) », thèse droit, université Rennes 1, 2003.

Cavignac J., « La sénéchaussée et siège présidial de Libourne », Revue historique et Archives du libournais, 1967, p. 89-95.

Chenal A., Etude sur le présidial d’Orléans : 1551-1790, thèse, Droit, Paris, 1907- 1908.

Chevalier-Martin M., « Le bailliage de Dijon au XVIIIème siècle », MSHDBR, 1940-1941, p. 173-174.

Cocula A.-M., « Le parlement de Bordeaux et les présidiaux de Guyenne : quelques tracasseries de mise en place », Les officiers "moyens" à l’époque moderne, France, Angleterre, Espagne, PULIM, 1998, p. 247-259.

Combier A, Étude sur le bailliage de Vermandois et siège présidial de Laon, Paris, 1874.

Coron A., Essai sur la sénéchaussée de Saint-Étienne dans ses rapports avec le baillage de Forez, thèse Droit, Lyon, 1936.

Coste L., « Le cadre de vie des officiers « moyens « bordelais dans la deuxième moitié du XVIIème siècle », Les officiers "moyens" à l’époque moderne, France, Angleterre, Espagne, PULIM, 1998, p. 323-339.

Coudert J., Usages Judiciaires et institutions coutumières dans le bailliage de Châtel-sur-Moselle : 1450-1723, Société d’histoire du droit, Presses universitaires de Nancy, 1985.

Couturier D., « Le bailliage de Langres de la fin du XVIème à la fin du XVIIème siècle », Les Cahiers haut-marnais, 1969, p. 75-90.

Dandine É., Les plaideurs et les procès civils devant le sénéchal-présidial de Toulouse à la veille de la Révolution (1786-1787), Mémoire, D.E.A. Histoire du droit et des institutions, Toulouse I, 1991.

La responsabilité civile devant le Parlement de Toulouse au XVIIIe siècle, thèse Droit, Toulouse I, 1997.

Dangibeaud C., Études historiques, le présidial de Saintes, Raimond de Montaigne, Lieutenant général et président (1568-1637), Paris, 1881.

Dedieu J.-P. et Loupes P., « Pouvoir et vénalité des offices en Espagne. Corregidores et échevins, un groupe médian ? », Les officiers "moyens" à l’époque moderne, France, Angleterre, Espagne, PULIM., 1998, p. 153-180.

Delabruyere-Neuschwander I., « La sénéchaussée de Toulouse : les sénéchaux et leur administration (vers 1389-1414) », P. Th. E. C., 1983, p. 67-75.

« L’activité réglementaire d’un sénéchal de Toulouse à la fin du XIVème siècle », BEC, 1985, p. 53-89.

Delayant L.-G., DU présidial de la Rochelle, La Rochelle, 1878.

Demurger A., « Le rôle politique des baillis et sénéchaux pendant la guerre civile en France (1400-1418) », Histoire comparée de l’Administration, Munich, 1980, p. 282-290.

Descimon R., « Eléments pour une étude sociale des conseillers au Châtelet sous Henri IV (22 mars 1594-14 mai 1610) », Les officiers "moyens" à l’époque moderne, France, Angleterre, Espagne, PULIM, 1998, p. 261-291.

Desmaze C., Le Bailliage du Palais Royal de Paris, L. Willem : P. Daffis, Paris, 1875.

Dubois J.-F., « La sénéchaussée siège présidial d’Auch, 1639-1790’ : un exemple de présidialité dans le ressort du Parlement de Toulouse », thèse Droit, Toulouse I, 2002.

Dupaquier J., De Latona à Belle-Défense : le bailliage de Saint-Jean-de-Losne en Bourgogne, du Moyen âge à la Révolution, Paris, 1978.

Dupont-Ferrier G., Les officiers royaux des bailliages et des sénéchaussées et les institutions monarchiques locales en France, à la fin du Moyen Age, Paris, 1902.

Gallia Regia, Etat des officiers royaux des baillages et des sénéchaussées de 1323 à 1515, Paris, Imprimerie Nationale, 1942-1954, 4 vol. parus.

Duvigneau-Legasse M, Le bailliage du Labourd et ses jugements tant civils que criminel de 1680-84 à 1789-90, thèse Droit, Bordeaux III, 1993.

Dyonet N., « Les officiers de la maréchaussée et les villes au XVIIIème siècle : des voies nouvelles », Les officiers "moyens" à l’époque moderne, France, Angleterre, Espagne, PULIM, 1998, p. 139-152.

Farouk A., Plaintes et sentences dans le bailliage de Versailles 1690-1790, thèse 3e cycle, Hist. mod. et contemp., Paris 4, 1982.

Fauchon M., Étude juridique et historique sur le bailliage de Mortain, Avranches, 1923.

Fenet J., « Un procès historique deux fois séculaire : la lutte entre le bailliage-présidial de Bourg et les seigneurs hauts-justiciers de Bresse, au sujet des justices seigneuriales de 1601 à la Révolution », MSHDBR, 1935, p. 198-201.

Fernandez M., Le vol en Lorraine au XVIIIe siècle, principalement dans le bailliage de Nancy (1698-1750), thèse Droit, Nancy II, 1997.

Fieter R., « Le choix des baillis et sénéchaux aux XIIIème et XIVème siècles (1250- 1350) », Mélanges Chevrier, Dijon, 1966, t. 1, p. 251-270.

Figeac M., « Etre trésorier de France au XVIIIe siècle : sinécure ou tremplin sur les chemins de l’ascension sociale ? », Les officiers "moyens" à l’époque moderne, France, Angleterre, Espagne, PULIM, 1998, p. 233-246.

Foucault D., « Le présidial d’Armagnac, siège de Lectoure, à la fin de l’Ancien Régime », Bulletin de la Société Archéologique, Historique, Littéraire et Scientifique du Gers, janvier 2005, p. 515-548.

Freger L., « Le « légitime salaire » des magistrats ? Le régime des épices aux XVIème-XVIIIème siècles », thèse droit, Rennes I, 2006.

Garcia M.-J., Etude sur le présidial de Béziers : 1774-1788, thèse Droit, Montpellier I, 1989.

Gauvard C., Rouse M. et R., Soman A., « Le Châtelet de Paris au début du XVème siècle, d’après les fragments d’un registre d’écrous de 1412 », BEC, 1999, t. 157, p. 566-606.

Giffard R., Essai sur les présidiaux bretons, thèse Droit, Rennes, Paris, 1904.

Gilbert Ml., Histoire du bailliage de Caux en Normandie, 1ère partie, Guemesey, Guernsey press, 1966.

Histoire du bailliage de Caux en Normandie, seconde partie, Guernsey press, 1967.

Gravier H., « Essai sur les prévôts royaux du XIème au XIVème siècle », RHD, 1903, 539-573, 648-672, 806-876.

Guenee B., Tribunaux et gens de justice dans le bailliage de Senlis à la fin du moyen-âge (vers 1380-vers 1550), thèse Lettres, Paris, 1963.

Guerout J., « La question des territoires des bailliages royaux. L’exemple de la « prévôté et vicomté » de Paris (XIIIe-XVIIIe siècles) », Actes du Ce Congrès national des Sociétés savantes, Paris, 1975 (1978), p. 7-18.

Guigue A., « Création du présidial de Lyon », NRHD, 1911, p. 204-256.

Guilleminot S., La conflictualité dans le présidial de Caen au XVIIIe siècle, thèse Histoire, Caen, 1999.

Hautebert J., La jurisprudence criminelle de la sénéchaussée présidiale de Nantes 1551-1750, thèse Droit, Rennes I, 1996.

La Bussiere (de) P., Le bailliage de Mâcon : étude sur l’organisation judiciaire du Mâconnais sous l’ancien régime, Mâcon, 1914.

Laloy P., Le présidial de Besançon, thèse Droit, Dijon, 1926.

Laurain E., « Essai sur les Présidiaux », NRHD, 1895, p. 355-407, 522-567, 738- 779.

Le Saux N., Le Présidial du Ma du XVIe au XVIIIe siècles : structures et organisation socio-professionnelles, Mémoire de DEA, Histoire du droit, Paris II, Paris, 1993.

Lhomel g. (comte de), Le bailliage royal de Montreuil-sur-Mer : ses principaux officiers (1360-1790), Abbeville, Lafosse, 1903.

Mace A., La réforme des présidiaux au XVIIIe siècle (au travers de l’exemple du siège de Vannes), Vannes, 1890.

Malmezat J., Le bailli des Montagnes d’Auvergne et le siège présidial d’Aurillac comme agents de l’administration royale, thèse Droit, Paris, 1941.

Marion M., « À propos de la géographie judiciaire de la France sous l’Ancien Régime : la question du ressort des présidiaux », R. Hist., 1905, p. 80-88.

Maugis E., Essai sur le recrutement et les attributions des principaux offices du siège du bailliage d’Amiens de 1300 à 1600, Picard, Paris, 1906.

Mortier G., La sénéchaussée de la Basse-Marche, Limoges, 1904.

Musset G., Un Parlement au petit pied : le présidial de la Rochelle. Étude historique, La Rochelle, 1878.

Nagle J., « L’officier « moyen « dans l’espace français de 1568 à 1665 », L’État moderne. Genèse. Bilans et perspectives, Actes du Colloque de Paris, 19-20 septembre 1989 Paris, Ed. du C. N. R. S.. 1990, p. 163-174.

Histoire de la fonction publique en France, t. II : Du XVIe au XVIIIe siècle, Nouvelle librairie de France, 1993.

Le droit du marc d’or des offices. Tarifs de 1583, 1704, 1748. Reconnaissance, fidélité, noblesse, Genève, Droz, 1993.

« L’enquête sur les offices de 1573 », B. Soc. Hist. Moderne. 1994, nos 3-4, p. 27-35.

« Les officiers « moyens « français dans les enquêtes sur les offices (XVIème-XVIIIème siècles) », Les officiers "moyens" à l’époque moderne. France, Angleterre, Espagne, PULIM, 1998, p. 25-41.

« Officiers « moyens « dans les enquêtes de 1573 et 1665 », Officiers "moyens" 1. Cah. Centre Rech. Hist., 1999, n° 23, p. 13-26.

Ruggiu F.-J., « Offices et officiers dans l’Angleterre des XVIIe et XVIIIe siècles », Les officiers "moyens" à l’époque moderne, France, Angleterre, Espagne, PULIM, 1998, p. 181-203.

Pagart de Hermansart E., Histoire du bailliage de Saint-Omer (1193-1790), Saint-Omer, Mém. Soc.des Antiquaires de la Morinie, 1898, t. XXIV-XXV.

Palasse M., La sénéchaussée et siège présidial de Lyon pendant les guerres de religion, essai sur l’évolution de l’administration royale en province au XVIe siècle, thèse Droit, Lyon, 1943.

Paraillous V., Le Présidial d’Agen sous le Gouvernement personnel de Louis XIV (1661-1715), mémoire de maîtrise, Toulouse II, 1990.

Perraud-Charmantier R., Le Sénéchal de Nantes (1551-1789)-Contribution à l’histoire des juridictions nantaises, Paris, 1925.

Pettermann Dolt J., Contribution à l’histoire des institutions judiciaires : la jurisprudence du tribunal du grand bailliage de Haguenau (1731-1755), thèse Droit, Strasbourg III, 1994.

Pinet M. (dir.), Histoire de la fonction publique en France, t. 1 : Des origines au XVe siècle ; t. 2 : Du XVIe au XVIIIe siècle ; t. 3 : Les XIXe et XXe siècles, Paris, Nouvelle librairie de France, 1995.

Raoul A., L’organisation judiciaire d’après les cahiers de 1789. Paris, 1928.

Rosier-Giraud Y., La jurisprudence criminelle du présidial de Béziers et la répression de l’infraction de vol : 1715-1738, thèse Droit, Montpellier 1, 1989.

Ruff J., Crime, justice and public order in old regime France, the sénéchaussée of Libourne and Bazas. 1696-1789, Londres, 1984.

Saupin G., « Comportements économiques des officiers « moyens « à Nantes, 1661- 1789 », Les officiers "moyens" à l’époque moderne. France. Angleterre. Espagne, PULIM, 1998, p. 43-61.

Serret J., Les magistrates du présidial sénéchal, des tribunaux révolutionnaires et de la cour d’appel d’Agen (1551-1900), Agen, 1900.

Soleil S., Le siège présidial d’Angers (1551-1790), contribution à l’histoire administrative et judiciaire, thèse Droit, Rennes I, 1995.

Le siège royal de la sénéchaussée et du présidial d’Angers : 1551-1790, PUR. Rennes, (texte remanié de thèse Droit, Rennes I. 1995), 1997.

Sur B., Histoire des avocats en France, Paris, 1998.

Tixier O., Essai sur les Baillis et Sénéchaux royaux, thèse Droit, Paris, 1898.

Trevedy J.-T., « Le présidial de Nantes siégeant à Redon (1597-1598) », Revue de Bretagne, Vannes, 1907, p. 252-262.

Verdon Y., La criminalité dans le ressort du présidial de La Rochelle (1774-1789), Mémoire maîtrise Histoire. La Rochelle, 1997.

Waquet H., Le bailliage de Vermandois aux XIIIe et XIVe siècles : étude d’histoire administrative, É. Champion, Paris, 1919.

Weill G., « Les bailliages du duché de Bar et le bailliage de Bar sous l’ Ancien Régime », Bull, de la Soc. Lorraine des Études locales, 1966, p. 1-27.

Histoire sociale

Aries P. (dir.), Histoire de la vie privée. De la Renaissance aux Lumières, Paris, éd. du Seuil, 1986.

Braudel F. et Labrousse E. (dir.), Histoire économique et sociale de la France, Paris, PUF, 1970-1977 ; rééd., 1993, 5 vol.

Cassan M., Les temps des guerres de Religion. Le cas du Limousin (vers 1530- vers 1630), Paris, 1996.

Cassan M. (dir.), Les officiers « moyens » à l’époque moderne : pouvoir, culture, identité. France, Angleterre, Espagne, PULIM, 1998.

Offices et officiers « moyens » en France à l’époque moderne. Profession, culture, PULIM, 2004.

Chaüssinand-Nogaret G., Une histoire des élites 1700-1848, Paris-La Haye, 1975.

« L’identité nationale et le problème des élites : la France du XVIIIe siècle », Commentaire, 1985, p. 856-863.

Histoire des élites en France du XVIe siècle au XXe siècle. L ’honneur, le mérite, l’argent, Paris, 1991.

Constant J.-M., Nobles et paysans en Beauce aux XVIe et XVIIe siècles, thèse Lettres, Lille III, 1981.

Cremer A., « La genèse de la notion de noblesse de robe », R.H. Moderne et Contemporaine, Janvier-mars 1999, p. 22-38.

Descimon R., « Élites parisiennes entre XVème et XVIIème siècle, du bon usage du cabinet des titres », BEC, 1997, t. 155, p. 607-644.

« Chercher de nouvelles voies pour interpréter les phénomènes nobiliaires dans la France moderne. La noblesse, « essence » ou rapport social ? », R.H. Moderne et Contemporaine, janvier-mars 1999, t. 46-1, p. 5-21.

Devyver A., Le sang épuré. Les préjugés de race chez les gentilshommes de l’Ancien Régime (1560-1720), Bruxelles, 1973.

Duma J., « À propos des élites : approche historiographique », Cahiers d’Histoire, 4ème trimestre 1998, n° 73.

Ellis H.-A., « History, and aristocratie reaction in early eighteenth-century France : the case of henri de Boulainvilliers », Journal of Modern History, june 1986, vol. 58, n° 2, p. 414-451.

Boulainvilliers and the French Monarchy, Aristocratie Politics in Early Eighteenth-Century France, Ithaca Cornell U. P., 1988.

Farges A., Vivre dans la rue à Paris au XVIIIème siècle, Paris, éd. du Seuil, 1992.

Fontaine L., « Droit et stratégies : la reproduction des systèmes familiaux dans le Haut-Dauphiné, 17e-18e siècles », Annales, Histoires, Sciences sociales, 1992, (6), 1259-1277.

Furet F., Ozouf M., « Deux définitions historiques de la société française au XVIIIe siècle. Mably et Boulainvilliers », L ’Histoire au XVIIIe siècle, Aix-en-Provence, Edisud, 1980, p. 233-249.

Genet J.-P. et Lottes G. (Éd.), « L’État moderne et les élites XIIIème-XVIIIème siècles. Apports et limites de la méthode prosopographique », Actes du Colloque international CNRS-Paris I, 16-19 octobre 1991, Publications de la Sorbonne, Paris, 1996.

Gouaze M., Étude sur la situation sociale dans le ressort du Présidial de Pamiers aux XVlIe et XVIIIe siècles, Foix, 1897.

Huppert G., Bourgeois et gentilshommes. La réussite sociale en France au XVIe siècle, Paris, 1983.

Jouanna A., Ordre social, mythes et hiérarchies dans la France du XVIe siècle, Paris, 1977.

Meyzie V., « Les Officiers « moyens », l’État, la ville : l’identité des magistrats présidiaux dans le Limousin et dans le Périgord : vers 1665-vers 1810 », Thèse, Limoges, Faculté des Lettres et Sciences humaines, 3 vol., 2004.

Les illusions perdues de la magistrature seconde : les officiers « moyens » de justice en Limousin et en Périgord : vers 1665-vers 1810, PULIM, 2006.

Mousnier R., La Plume, la faucille et le marteau (Institutions et société en France du Moyen Age à la Révolution), Paris, 1970.

« Les concepts d’« ordres », d’« estats », de « fidélité » et de « monarchie absolue » en France de la fin du XVème siècle à la fin du XVIIIème siècle », R. Hist., Avril-juin 1972, 502, p. 239-312.

Recherches sur la stratification sociale à Paris aux XVIIe et XVIIIe siècles. L ’échantillon de 1634, 1635, 1636, Paris, 1976.

Nassiet M., « La noblesse en France au XVIe siècle d’après l’arrière-ban », R.H. Moderne et Contemporaine, janvier-mars 1999, p. 86-116.

Reinhard W. (dir.), Les élites du pouvoir et la construction de l’État en Europe, Paris, 1996.

Schalk E., From Valor to Pedigree : Ideas of Nobility in France in the Sixteenth and Seventeenth Centuries, Princeton (N.J.), 1986. Traduit en français sous le titre L’épée et le sang. Une histoire du concept de noblesse (vers 1500- vers 1650), Paris, PUF, 1996.

Schneider R.A., The ceremonial city : Toulouse observed, 1738-1780, Princeton University press, 1995.

Wood J.-B., The nobility of the Election of Bayeux, 1463-1666. Continuity through Change, Princeton, 1980.

Histoire de l’Auvergne

Alauzier (d*) L., « Eustache de Beaumarchais, complément à l’ouvrage de Boudet », RH A, 1962, t. 38, p. 131-133.

Ame E., Dictionnaire topographique du Cantal, Paris, 1897.

Audigier P. (chanoine), Histoire d’Auvergne, Clermont-Ferrand, 1894.

Audisio G., La révolte des Tuchins d’Auvergne (2ème moitié du XIVe siècle), mém. de maîtrise ès lettres, Clermont-Ferrand, 1968.

« La peste en Auvergne au XIVème siècle », R.A., t. 82, 1968, p. 257-265.

« La crise démographique en Auvergne au XIVème siècle », RHA, t. 41, 1968, p. 343-353.

Aymar A., « Un lieutenant général du bailliage des Montagnes d’Auvergne au XVIIIe siècle », RHA, 1907, p. 253-277, 457-487 ; 1908, p. 102-118.

Aymar A. ET Charvilhat G., « Un sceau-matrice de la cour d’Appeaux du Carladez », RHA, 1915, p. 66- 87.

Baldit H., Bardet J.-P. et Motte C. dir., Paroisses et communes de France, dictionnaire d’histoire administrative et démographique, Cantal, Paris, Editions du CNRS, 1991.

Balme P., « Quelques aperçus sur la vie de société à Aurillac dans les années 1776- 1777 », L’Auvergne littéraire, 1934, XIème année, n° 75, p. 23-33.

« Exécutions de « criminels « à Riom et à Clermont entre les années 1750 et 1782 », Auvergne, 1946, année XXIII, p. 21-26.

Baluze E., Histoire généalogique de la Maison d’Auvergne, Paris, 1708, 2 vol.

Bardet M., « Notaires et société rurale en Haute-Auvergne, XVIème-XVIIIème siècles », Notaires, notariat et société sous l’Ancien Régime, 1990, p. 127-38.

Beaufrere A., « Quelques linteaux sculptés de Haute-Auvergne », RUA, 1953, p. 312-320.

Bergier M., Recherches historiques sur les Etats Généraux et plus particulièrement sur l’origine, l’organisation et la durée des anciens Etats Provinciaux d’Auvergne, la forme de leur convocation et de leurs délibérations et l’ordre observé pour l’élection des députés envoyés aux différents Etats Généraux du Royaume depuis le XIVe siècle, Clermont-Ferrand, 1788.

Beyne F., Visages familiers et coins ignorés d’Aurillac, Aurillac, 1938.

Boislisle, Correspondance des Contrôleurs Généraux des Finances avec les Intendants des Provinces, coll. Documents Inédits de l’Histoire de France, Paris, 1874.

Boisset La vie municipale à Aurillac de 1360 au début du XVlIe siècle, thèse Ecole Nationale des chartes, 1938.

Bonis C., Une année de vie municipale à Aurillac au XVe siècle (1493-1494), mém. de maîtr. Lettres, Clermont-Ferrand, 1968.

« Une année de vie municipale à Aurillac au XVe siècle (1493-1494) », RHA, t. 41, 1969, p. 520-542.

Bonnefoy G., Histoire de l’administration civile dans la province d’Auvergne, Paris, 1895, 3 vol.

Bossuat A., « Une année de vie municipale à Clermont au XVème siècle (1464- 1465) », R. A., t. LXI, 1947, p. 85-99.

« Les lieutenants généraux du bailli de Saint-Pierre-le-Moûtier au siège de Cusset dans la première moitié du XVe siècle », BHSA, 1947, LXV11, p. 127-152.

« L’Auvergne », dans LOT F. et FAWTIER R. (dir.), Histoire des institutions françaises au Moyen Age, Paris, 1957, p. 101-122.

Bouange M.-F., Saint Géraud d’Aurillac et son illustre abbaye, Aurillac, 1881, 2 vol.

Boudet M., Les tribunaux criminels et la justice révolutionnaire en Auvergne d’après les minutes des greffes et des documents inédits : les exécutés, Paris, A. Aubry, 1873.

Documents inédits du XIVe siècle. La Jacquerie des Tuchins, 1363-1384, Riom, 1895.

Thomas de la Marche, bâtard de France et ses aventures, 1318-1361, Riom, 1900.

« Dans les Montagnes d’Auvergne de 1260-1325. Eustache de Beaumarchais seigneur de Calvinet et sa famille », RUA, t. I, 1899, p. 81-113, 161 – 202, 257-312 ; t. II, 1900, p. 1 -35, 355-365.

Dans les Montagnes d’Auvergne : Eustache de Beaumarchais, Aurillac, 1901.

Documents inédits sur la justice et la police prévôtales en province. La justice et la police prévôtales en Haute-Auvergne de 1586 aux Grands Jours de 1665, Riom, 1902.

Les Baillis royaux et ducaux des Montagnes d’Auvergne depuis leur création jusqu’au commencement du XVIe siècle, Riom, Ulysse Jouvet, 1906.

Registres consulaires de Saint-Flour en langue romane avec résumé en français, Paris-Riom, 1900.

Cartulaire du prieuré de Saint-Flour, Monaco, 1910.

Bouillet J.-B., Description historique et scientifìque de la Haute-Auvergne (département du Cantal), Paris, 1834.

Nobiliaire d’Auvergne, Clermont-Ferrand, 1857, réédition Paris, Ed. Montpensier, 1973.

Bouye E., « Notes sur les archives du bailliage de Saint-Flour », RH A, t. 70, octobre-décembre 2008, p. 451-464.

Bouyssou L., « Condition juridique du foyer rural en Haute-Auvergne au XVème siècle », RHD, t. XXI, 1942, p. 52-66.

« Les Montagnes cantaliennes du XIIIème au XVIIIème siècle », L’Aubrac, t. II, 1971, p. 257-295 et RHA, t. XLIII, 1972, p. 142-164 ; t. XLIV, 1974, p. 36-78.

« Etude sur la vie rurale dans la région d’Aurillac au XVème siècle », RHA, 1939-1944, p. 101-154, 224-233, 271-289, 336-349 ; 1945-1946, p. 47-63, 74-86.

Brehier L., L’Auvergne, Paris, 1932.

Buisson A., « L’ascension d’une famille bourgeoise aux XVème et XVIème siècles : les Duprat », Revue d’histoire économique et sociale, années 22-23, n° 1, 1934-1935, p. 5-18.

Le chancelier Duprat, Paris, Hachette, 1935.

« L’Auvergne à l’époque d’Antoine Duprat », L’Auvergne littéraire, année 12, n° 79, 1935, p. 9-13.

Michel de L’Hospital, Paris, Hachette, 1950.

Chaix De Lavarene L.-A., Bullaire de l’Auvergne depuis les origines de la diplomatique pontificale dans cette province jusqu’à la fin du XVIIIe siècle, dans MAC, 1875, t. 17, p. 65-116, 621-681 ; 1876, t. 18, p. 393-455 ; 1877, t. 19, p. 23-134, 275-440, 447-615.

Charbonnel N., « Romanité et féodalité en Auvergne. A propos d’un ouvrage récent », RHD, juill.-sept. 1988, 66, p. 391-406.

Charbonnier P., Les anciennes mesures locales du Massif Central d’après les tables de conversion, Centre de recherche des entreprises et des cellules locales, Clermont-Ferrand, 1990.

Histoire de l’Auvergne, Clermont-Ferrand, De Borée, 1999.

Cheruel A., Les mémoires de Fléchier sur les grands jours d’Auvergne en 1665. annotés et augmentés d’un appendice par..., Paris, 1862, 2ème édition.

Cohendy M., Mémoire historique sur les modes successifs de l’administration dans la Province d’Auvergne, Clermont-Ferrand, 1856.

Coulaudon A., « Les continuateurs de la Muse historique de Jean Loret et les Grands Jours d’Auvergne », BHSA, LXXI, 1952, p. 163-174.

Delalo, Des limites et des divisions territoriales de la Haute-Auvergne, Aurillac, 1869.

Delmas A., « Le président Maynard », RHA, 1923-1924, p. 161-190.

« Bibliographie : notes pour un catalogue des Baillis royaux et ducaux des Montagnes d’Auvergne, par Marcellin Boudet », RHA, 1906, p. 126-128.

Delzons, Accords et sentences arbitrales, Aurillac, 1841.

« État de l’Auvergne en 1765 présenté par A. De l’Avendy contrôleur des finances par M. Ballainvilliers, intendant de l’Auvergne », Tablettes historiques de l’Auvergne, vol. 5, 1841, p. 363-387.

Origines de la ville d’Aurillac, Clermont-Ferrand, Thibaud, 1842.

Documents historiques, Clermont-Ferrand, 1842.

Etude sur l’histoire du Haut Pays d’Auvergne, Clermont-Ferrand, 1843.

Deribier du Chatelet J.-B., Dictionnaire statistique et historique du département du Cantal, Aurillac, 1852-1857, 1859, réédition 1990.

Dienne (de) C., « Querelles entre magistrats à Vic », RHA, 1902, p. 182-212.

« Les étudiants de l’université de Cahors à la fin du XVème siècle », RHA, 1911, p. 368-369.

Dillaye P., Notes sur l’Administration de la justice et l’organisation judiciaire à Brioude, Brioude, 1933.

Dousse M., « Le manuscrit des « Grands Jours d’Auvergne « », B.S.H.A., 1943, p. 44-46.

Durand A., « Aurillac, Étude de géographie urbaine », Revue d’Auvergne, 1937, t. 51 p. 1-15,44-45, 81-93, 121-131, 169-175.

Durand-Lapie P., Les lettres de François de Maynard : président au présidial d’Aurillac, membre de l’Académie française, Paris, Impr. Nationale, 1901.

Durand-Lapie P. et Lachevre F., Deux homonymes du XVlIe siècle : François Maynard, président au présidial d’Aurillac, membre de l’Académie française ; et François Menard, avocat en cour de Parlement de Toulouse et au présidial de Nîmes, Paris, H. Champion, 1899.

Durif H., Les foires d’Aurillac, 1873, 3 vol.

Durye P., Le bailliage de Salnt-Pierre-le-Moûtier de sa création au milieu du XVIème siècle, thèse École des chartes, 1943.

Esquer G., Ville d’Aurillac, Archives communales antérieures à 1790, inventaire sommaire, 1906-1911, 2 vol.

Estienne M., « Aux origines de l’interdiction des substitutions en Auvergne : la succession des Mercœur (1314-1354) », RHD, juillet-septembre 1987, p. 399-418.

Farges L., Le Carladès et le Barrez dans la Nature et dans l’Histoire, Aurillac, 1927.

Faucher B., « Formation et organisation du département du Cantal (1789-an III) », RHA., 1911, p. 105-139,219-256,339-360 ; 1912, p. 37-52.

Filhol R., Le Premier président Christofle de Thou et la réformation des coutumes, Paris, Librairie du Recueil Sirey, 1937.

Foissac A., « Notes sur les ancêtres du poète académicien de Saint-Céré, François Maynard, 1582-1646 », Bulletin de la société des études littéraires, scientifiques et artistique du Lot, t. 56, 1935, p. 156-158.

Fournier G., « Chronique bibliographique. Auvergne », Cahiers d’hist., 1956, p. 400-416.

Fournier G., Leclercq J.-P., Commission Régionale d’inventaire d’Auvergne (dir.), Cantal, canton de Vic-sur-Cère, inventaire topographique, Ministère de la Culture, Inventaire général des monuments et des richesses artistiques de la France, 1984.

Fournier P.-F., « Chronique, Auvergne : les études historiques en Auvergne en 1933 et 1934 », Polybiblion, t. 189, mai 1935, p. 306-308.

« Le cahier de la noblesse de Haute-Auvergne aux états généraux de 1614 », RUA, année 49, t. 32, 1947, p. 117-121.

« Origines du bailliage des Montagnes, communication à la société de l’université », résumé, R. d’Auv., t. LXX, 1956, p. 201-202.

« La nomination de Rigaud d’Aureille au bailliage des Montagnes », RHA, 1961, p. 466-467.

Franiatte J.-B., Tableaux des anciens poids et mesures en usage dans la ci-devant Haute -Auvergne (actuellement département du Cantal) comparé aux poids et mesures du nouveau système métrique, Clermont, 1802.

Garrigoux A., « Les franchises des communautés d’habitants de Haute-Auvergne, du XIIIème à la fin du XVIème siècle », Ecole nationale des Chartes, positions des thèses, 1939, p. 89-96.

Garrigoux P., Le droit des gens mariés dans la coutume d’Auvergne, thèse Droit, 1904-1905, Paris, 1905.

Genot V., Justices seigneuriales de Haute-Auvergne au XVIIIe siècle, 1695-1791, thèse droit, université Toulouse I-Sciences sociales, 2004.

Gerbeau L., « Saint-Santin-de-Maurs et Saint-Constant : points d’histoire », RHA, t. 62, avril-septembre 2000, p. 347-368.

« Faits divers en châtaigneraie », RHA, t. 62, avril-septembre 2000, p. 443- 449.

« Tragique règlement de comptes (Marcolès, 1645) », RHA, t. 62, avril-sepembre 2000, p. 429-436.

Grand R., « Le conflit de la coutume et du droit écrit dans la reconnaissance d’une commune d’Auvergne au XIIIème siècle », Mélanges Paul Fournier, Publication n° 1 de la Bibliothèque d’Histoire du droit, 1929 et RHA, avril-juin 1936, année 38, p. 287-300.

« Justice criminelle, procédure et peines dans les villes aux XIIIème et XIVème siècles », Bibliothèque de l’Ecole des Chartes, 1941, t. 102, p. 51-108.

Les "paix" d’Aurillac, étude et documents sur l’histoire des institutions municipales d’une ville à consulat, XIIe-XVe siècle, Paris, Librairie du Recueil Sirey, 1945.

Grand R. et Boudet M., « Documents inédits sur les grandes épidémies : Etude historique sur les épidémies de peste en Haute-Auvergne, du XIVe au XVIIIe siècle », RHA, 1902, p. 44-71, 129-181,267-299.

Grimmer C., Vivre à Aurillac au XVIIIème Siècle, Editions Gerbert, 1983.

« Espace urbain et hiérarchie sociale à Aurillac », Siècles, 1998, n° 7, p. 33- 42.

« Pistes pour une histoire des élites aurillacoises », Siècles, 1999, n° 10, p. 27-45.

Gut C., Le Practica forensis de Jean Masuer, Ecole nationale des chartes, positions de thèses soutenues par les élèves de la promotion de 1955, p. 43-45.

Imberdis F., Histoire des guerres religieuses en Auvergne, Moulins, 1840.

L’Auvergne depuis l’ère gallique jusqu’au XVIIIe siècle, Paris, 1863.

Le réseau routier de l’Auvergne au XVIIIe siècle, PUF, 1867.

Iung J.-E., « Profession : homme de loi. Les Ganilh d’Allanche au XVIIIème siècle », Bulletin de la .société d’histoire et d’archéologie de Vichy et des environs, 1990-1991, p. 137-143.

« Du présidial au tribunal civil : les palais de justice d’Aurillac du XVIème au XIXème siècle », Les magistrats d’Aurillac et leur cadre de vie au XVIIIe siècle, p. 7-16, Associations « Les vieilles maisons françaises », « Les amis du patrimoine de la Haute-Auvergne », « Photothèque et archives cantaliennes », Aurillac, 1995.

« Saint-Flour à la fin du Moyen-Âge : échos du contentieux passé devant le Parlement », RH A, t. 57, juillet-décembre 1955, p. 399-402.

« Salers : une ville à la campagne ? », Enluminure, Bulletin de Photothèques et Archives cantaliennes, n° 4, hiver 1996, p. 15-29.

« La vie intellectuelle au XVIIe siècle en Haute-Auvergne : quelques repères », RHA, t. 60, 1999, p. 75-93.

« Quand l’année ne commençait pas le 1er janvier », Enluminures. Bulletin de Photothèque et Archives cantaliennes, n° 8, automne 2001, p. 49 à 59.

Jalenques J., « Le libéralisme et l’égalitarisme de la coutume d’Auvergne, son affinité avec le code civil », RHA, 1918, p. 6-28.

« Un procès médico-légal au XVIIIe siècle ou un baptême sous condition », RHA, janvier-mars, 1935, année 37, p. 1-9.

« Où était, à Salers, le siège du bailliage ? », RHA, 1930, p. 249-255.

Jalenques L., « Le désintéressement des seigneurs féodaux auvergnats », RHA, 1935, p. 215-223.

« Les quatorze chanceliers de France originaires d’Auvergne », BSHA, t. LXIII, 1943, p. 147-158.

Joubert E., « Quelques bibliothèques en Haute-Auvergne », RHA, 1982, p. 471- 487.

Juillard M., « Gens d’armes d’Auvergne et du Velay à la fin de la guerre de Cent ans et à l’époque de la Renaissance », l’Auvergne littér., n° 165, 1960, p. 1-24.

Justel C., Histoire généalogique de la Maison d’Auvergne, Paris, 1645.

Lacarriere J., La succession ah intestat dans l’ancienne coutume d’Auvergne, thèse Droit, Paris, 1910.

Lacour R., Le gouvernement de l’apanage de Jean, duc de Berry (1360-1415), Paris, 1934.

Lagier C., Guy de Moranges et la Réforme à Aurillac, 1900.

Langlade J.-P., La Succession du Seigneur d’Allègre (1361-1386) : Une application pratique de la coutume d’Auvergne, Mémoire D.E.S. Histoire du droit et des faits sociaux, 1970.

Lebigre A., Les grands Jours d’Auvergne, désordres et répression au XVIIe siècle, Paris, 1976.

Lehoux F., Jean de France, duc de Berri, sa vie. son action politique (1340-1416), Paris, 1966.

Leymarie M., « Jean Hérault, consul en 1628, et la peste à Aurillac », RHA, 1957, p. 201-218.

« Les fortifications d’Aurillac à travers les âges », RHA, t. 45, 1975, p. 89- 113 et 165-194 ; t. 46, 1976, p. 385-427.

La Haute-Auvergne de l’Ancien Régime à la Révolution, éd. Société La Haute-Auvergne, 1993-1994, 2 vol.

Lhermet J., Lexicologie du dialecte d’Aurillac, Laffitte Reprints, Marseille, 1978.

Lot F. et Fawtier R., Histoire des institutions françaises au Moyen âge. t. I : Institutions seigneuriales, (particulièrement chapitre IV : A. Bossuat, L’Auvergne, p. 101-122), Paris, PUF, 1957.

Maillet J., « L’originalité de la Coutume d’Auvergne en matière successorale », R HD, 1949, p. 424-453.

Malmezat J., Le Bailli des Montagnes d’Auvergne et le Présidial d’Aurillac comme agent de l’Administration royale, Paris, Sirey, 1941.

Manry A.-G., Histoire de l’Auvergne, Toulouse, Editions Privat, 1974.

Marchi C., Aurillac, Roanne, Horvath, 1994.

Marson P., Institutions politico-judiciaires en Carladès à l’époque moderne (1531- 1792), Mémoire maîtrise Histoire, Clermont-Ferrand, 1990.

Martin D., « De la sénéchaussée d’Auvergne à la cour d’Appel de Riom, ou la difficile traversée de la Révolution par la justice riomoise », Hist. En Auvergne, n° 2, 1995, p. 173-180.

Masse E., La coutume d’Auvergne. Son origine, ses sources, son commentaire, Riom, Verdier et Fonfroid, thèse Droit, Toulouse, 1913.

Mazure P. -A., « Tableau historique de l’Auvergne au XIVème siècle », Annales de l’Auvergne, 1844.

L’Auvergne au XIVe siècle, tableau historique de cette province durant l’invasion anglaise (1356-1392), Clermont, 1845.

Micolon F., « Autour des grands jours d’Auvergne, les contumaces dans la région de Brioude », Almanach de Brioude, t. XIX, 1938, p. 7-25.

Mijoule J., « La fin du bailliage de Vic-en-Carladès », RHA, 1934, p. 229-248 ; 1935-1936, p. 38-53, 119.

Monboisse R., L’ordre féodal des Montagnes d’Auvergne du XIIe au XVe siècle, Aurillac, 1966.

« L’hôtel Colinet de Labeau de Niossel, rue du Consulat », Les magistrats d’Aurillac et leur cadre de vie au XVIIIe siècle, Associations « Les vieilles maisons françaises », « Les amis du patrimoine de la Haute-Auvergne », « Photothèque et archives cantaliennes », Aurillac, 1995, p. 25-28.

« La composition du bailliage et siège présidial d’Aurillac au XVIIIème siècle », Les magistrats d’Aurillac et leur cadre de vie au XVIIIe siècle. Associations « Les vieilles maisons françaises », « Les amis du patrimoine de la Haute-Auvergne », « Photothèque et archives cantaliennes », Aurillac, 1995, p. 34-42.

« Le manoir de Lentat », Les magistrats d’Aurillac et leur cadre de vie au XVIIIe siècle, Associations « Les vieilles maisons françaises », « Les amis du patrimoine de la Haute-Auvergne », « Photothèque et archives cantaliennes », Aurillac, 1995, p. 29-30.

Morisque A., « Le régime successoral en Carladès et dans le bailliage des Montagnes avant la Révolution », RHA. avril-juin 1936, p. 301-344.

Pijoulat P., « La vie rurale dans le bassin d’Aurillac », Revue d’Auvergne, 1937, t. 51, p. 116-120, 174-179 ; 1938 t. 52, p. 2-43.

Pitot, « La fin d’une présomption de droit coutumier », RHA, 1912-1920, p. 188- 189.

« Une édition inconnue des coutumes d’Auvergne », RHA, 1923-1924, p. 192-286.

Poitrineau A., « Les assemblées primaires du bailliage de Salers en 1789 », RHA, 1979, p. 326-328.

Prunet P., Le droit des gens mariés dans la coutume d’Auvergne, Mémoire DES Histoire du droit, Paris, 1952.

Puech S., Droit écrit et coutume en Auvergne du XIIIème siècle au XVIème siècle, D. E. A. Histoire du droit, des faits et de la société, Paris II, 1999.

Ranquet (du) E., « En marge des mémoires de Fléchier sur les grands jours d’Auvergne, inimitiés de Gabriel de Gouzel de Lavenal contre les frères Dufour », BHSA, 1950, p. 56-68.

Raulhac Ch.-J., Annotations sur l’histoire d’Aurillac, Aurillac, 1820.

Ribier (de) L., « Enfants abandonnés à Aurillac à la fin du XVIIIème siècle », RHA, 1933, p. 122-123.

« Les avatars d’un grincheux et galant magistrat à la veille de la Révolution », RHA, 1934, p. 1-38.

« Lettres de rémission et lettres d’anoblissement », RHA, octobre-décembre 1937, p. 105-116.

Rigaudiere A., Saint-Flour, ville d’Auvergne au bas Moyen âge : étude d’histoire administrative et financière, thèse Droit, Paris II, 1971, PUF, 1982, 2 vol.

Rivain C., Notice sur le Consulat et l’administration consulaire d’Aurillac, Aurillac, 1874.

Riviere H.-F., Histoire des institutions de l’Auvergne, Paris Marescq, 1875, 2 vol.

Saige G. et Dienne (de) E., Documents historiques relatifs à la Vicomté de Carlat, Monaco, 1900, 2 vol., (rééd. 2007).

Sarrauste de Menthieres L., « Anciennes bibliothèques de Haute-Auvergne », RHA, 1983, p. 175-178.

Scorailles (de) E., « Un lieutenant du roi en Haute-Auvergne sous le règne de Louis XV : Louis-Théodore de Scorailles, marquis de Roussille », RHA, 1908, p. 365-382 ; 1909, p. 56-77, 133-154.

« Quel est, d’Henri ou de François de Salers, celui qui fut condamné à mort par les Grands Jours d’Auvergne ? », RHA, 1913, p. 70-72.

« Epilogue d’une querelle à Salers entre gens de robe et de gens d’épée », RHA, 1914, p. 166-170.

Semonsous J, « L’institution d’héritier universel en Auvergne avant la Révolution de 1789 », Revue d’Auv., 1950, p. 50-56.

« Application de la coutume d’Auvergne dans les vertus de biens cerisiers sous l’Ancien Régime en Combrailles », BHSA, t. 77, 1957, p. 111-132.

« L’institution d’héritier universel par contrat de mariage selon la coutume d’Auvergne en pays de Combrailles », BHSA, 1958. p. 244-254.

Seve R., « Une description d’Aurillac au XVIIIéme siècle », RHA, 1967.

Teyssot J., « La justice royale de Montferrand (1425-1455) », Le Temps de L’Histoire, Hors-série Histoire et justice, novembre 2001, p. 173-180.

« L’Auvergne au Moyen Age : les exactions de Jehan Barre au début du XVème siècle », B. hist. sci. Auvergne, 1999, t. 100, n° 743, p. 229-238.

Toulet M., « Crimes et châtiment d’un bailli royal du XVe siècle, Loys de Courcelles », RHA, janvier- mars 1987, p. 1-11.

Tricot H., Delmas E., Conne A., Bouyssou L., Leymarie M., Bouygues A., « Aurillac dix siècles de son histoire », RHA, 1952, p. 1-81,111.

Vallet J., Un juriste d’Auvergne : Guillaume-Michel Chabrol (1714-1792), thèse Droit, Paris, 1948.

Vannereau, Les cartes d’Auvergne du XVIe au XVIIIe siècle, actes du 88ème congrès national des sociétés savantes, 1963.

Vendranb-Voyer J., « Réformation des coutumes et droit romain : Pierre Lizet et la coutume de Berry », Univ. De Clermont 1, Annales de la faculté de droit et science politique, 1981, fasc. 18, p. 313-381.

« Conférences sur la coutume d’Auvergne tenues par MM. Les avocats de la sénéchaussées de Riom [Puy-de-Dôme], L’opinion de la pratique sur la question : « sy la puissance paternelle a lieu en Auvergne et sy l’usufruit accordé au père n’est pas un effet de cette puissance »», Droit romain, jus civile et droit français, Et. Hist. Droit, Idées pol., 1999, n° 3, p. 375-392.

Venzac G., « Vie de Saint Géraud, comte d’Aurillac, par Saint Odon, abbé de Cluny, troisième abbé d’Aurillac », RHA, t. 43, juillet- décembre 1972, Millénaire d’Aurillac 972-1972, extrait de RHA, janvier-juin 1973.

Vezole J., « Un paysan du début du XVIIIème siècle, violent et agressif, mais bien protégé », RHA, t. 54, juillet-septembre 1992, 1993, p. 220-227.

Vialatte L., Rossignol, Intendant de la Généralité de Riom et Province d’Auvergne (1734-1750), Aurillac, 1924.

Vigouroux C., « Les Grands Jours d’Auvergne et la Coutume », Bull. hist. et scient. de l’Auvergne, 1967, t. LXXXIV, p. 3-11.

Zlnk A., « Solidarités présidiales, solidarités nationales [à travers la correspondance du présidial de Clermont, après 1750] », Sociétés et idéologies des temps modernes. Hommage à Arlette Jouanna, 1996, t. 1, P- 259-277.

« Contrats de mariage et famille en Auvergne au XVIIIème siècle », Académie des Sciences, Belles-Lettres et Arts de Clermont-Ferrand, 2000, p. 155- 172, Bulletin historique et scientifique de l’Auvergne, tome 101, n° 746, juillet-septembre 2000.

« La coutume et la pratique. Les contrats de mariage à la limite de l’Auvergne et du Bourbonnais », La coutume au village dans l’Europe médiévale et moderne, (M. Mousnier, J. Poumarède dir.), Actes des xxes journées internationales d’histoire de l’abbaye de Flaran, septembre 1998, PUM, 2001, p. 201-213.

« Les Editions des coutumes d’Auvergne », Cahiers du Centre de recherches historiques, n° 26, avril 2001, Paris, Centre de Recherches historiques, p. 132-169.

© Presses de l’Université Toulouse 1 Capitole, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.

Acheter

Volume papier

decitre.framazon.fr
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search