Version classiqueVersion mobile

La mystique déracinée. Drame (moderne) de la théologie et de la philosophie chrétiennes (xiiie-xxe siècle)

 | 
Jean Krynen

Premiere partie. Mystique chrétienne et idéologie

Mystique chrétienne et idéologie

Texte intégral

"A parler strictement, l’humanité du Christ est créée, mais n’est pas une créature, elle appartient substantiellement et personnellement au Créateur. Elle est à cause de cela un instrument de Dieu dans un sens unique et incommunicable. Elle reçoit à son tour le pouvoir de s’associer le reste du monde créé comme une sorte de prolongement d’elle-même, et de communiquer à d’autres de sa plénitude sans cesser d’être la source et le premier principe.
Quand on a compris que le sens profond de l’Incarnation est la diffusion la plus large possible du divin parmi les créatures, tout le mystère, non seulement de la divinisation de l’homme, mais de la coopération de l’homme à sa propre divinisation, devient plus clair."
Marie-Joseph Nicolas, La Co-rédemption,
Revue Thomiste, 1947-I, p. 43

© Presses de l’Université Toulouse 1 Capitole, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search