Version classiqueVersion mobile

L’œuvre et l’imaginaire

 | 
Raphaël Célis

Préface

Paul Ricœur

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le sous-titre de l’ouvrage de Raphaël Célis, « les origines du pouvoir être créateur », en éclaire le dessin et la stratégie.

La dévastation dont sont affectées toutes les formes connues de l’action humaine lui paraît si ample et si entière qu’il n’est pas de tâche plus urgente pour le philosophe que d’amorcer une méditation sur les sources de la création, qui soit aussi radicale que la désolation elle-même. C’est pourquoi on chercherait en vain dans ce livre une description empirique des figures de l’action : technique, politique, éducation, art, etc. Encore moins y trouverait-on une analyse de sa grammaire ou de sa logique, à la façon de la théorie anglo-saxonne de l’action. Le terme d’œuvre a été préféré à celui d’action, non pas seulement parce qu’il préserverait l’unité de l’agir humain par-delà ses modalités concrètes, mais parce qu’il dirige l’attention et le souci vers ce qui, dans les pratiques humaines, en constitue la source créatrice. Or cette source ne se laisse précisém...

© Presses de l’Université Saint-Louis, 1977

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search