Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La métaphore

 | 
René Jongen

Avant-propos

René-Marie Jongen

Texte intégral

1Le lecteur trouvera ici quelques-uns des textes qui ont été présentés et discutés dans le cadre d’un séminaire qui s’est poursuivi pendant deux ans aux Facultés Universitaires Saint-Louis de Bruxelles (1977-1979). Des spécialistes provenant d’horizons divers en sciences humaines philosophes, épistémologues, théologiens, psychanalystes, critiques littéraires, sémioticiens de l’art et linguistes acceptèrent de venir régulièrement s’entretenir sur le thème de la métaphore. De propos délibéré, nous n’avions pas autrement précisé l’objet de la recherche : il était entendu que chacun des participants resterait libre sur le choix de son approche, pourvu que sa réflexion porte sur le statut et le fonctionnement métaphoriques et que le type de questions soulevées se situe dans le prolongement de sa spécialité.

2Les textes que nous livrons aujourd’hui au lecteur ne constituent qu'une partie des travaux du séminaire. En effet, certains participants n’ont pu, pour diverses raisons, nous transmettre leur contribution écrite. Nous croyons cependant que les cinq articles qui composent ce recueil et qui représentent des versions légèrement remaniées des contributions originales peuvent contribuer à donner une idée suffisamment riche et précise de la diversité des points de vue et des interrogations sur la métaphore en sciences humaines. Les textes que nous proposons ici illustrent l’ultime indétermination de l’objet métaphorique lui-même. Le concept de la métaphore n’est au fond que la manifestation d’une tentative de rassembler une certaine diversité de fonctionnements signifiants fondamentaux (mais que les développements historiques de la recherche sur la signification nous condamnent à appréhender comme dérivés, voire déviants). C’est donc bien du sens et de ses modalités d’instauration que traite le présent ouvrage.

Auteur

Directeur du Séminaire Interdisciplinaire de Sémiotique.

© Presses de l’Université Saint-Louis, 1980

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540