Version classiqueVersion mobile

Droit, mythe et raison

 | 
Jacques Lenoble
, 
François Ost

Titre II. Aristote, Kant, Kelsen et la rationalité mytho-logique

Chapitre II. La doctrine du droit de Kant

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Introduction

Abordant la Doctrine du droit de Kant, notre propos ne visera pas à livrer ici une réflexion globale sur la pensée politique et juridique de l’auteur. Notre dessein est d’étudier cet unique ouvrage et de le présenter à la fois comme moment de transition entre iusnaturalisme et iuspositivisme et comme théorisation des fondements de la juridicité. Nous espérons ainsi faire coup double : ménager une transition historique minimale entre les perspectives iusnaturaliste (Aristote) et iuspositiviste (Kelsen), qui nous retiennent principalement, et illustrer ainsi notre thèse centrale qui consiste à dégager des fondements ou implicites communs à ces deux perspectives, ici exemplairement illustrés dans une œuvre de transition.

La tradition aristotélicienne, revue par le stoïcisme romain et la théologie médiévale, dérive le droit de la nature des choses ; le droit c’est le juste tel qu’il se dégage, en chaque espèce, de la considération des finalités naturelles. De la nature, conçu...

© Presses de l’Université Saint-Louis, 1980

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.

Acheter

Volume papier

Decitreamazon.fr
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search