Version classiqueVersion mobile

Le duc de Saint-Simon

 | 
Alphonse De Waelhens

Seconde partie

Chapitre XV. Saint-Simon écrivain

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Pourquoi Saint-Simon a-t-il écrit et pourquoi l’a-t-il fait comme il l’a fait ? Cette question ne saurait être éludée, même dans une perspective qui, comme la nôtre, n’est pas à proprement parler littéraire. La réponse à ces deux problèmes n’est guère facile, voire presque impossible dans le second cas, si l’on veut s’en tenir à nos principes et à notre méthode d’analyse. Il nous faut pourtant essayer.

Engageons le débat en citant les propos absurdes d’une femme du monde qui était aussi une femme d’esprit. Mme du Deffand, à qui l’on avait fait lire des fragments des Mémoires (je ne sais lesquels, mais de toute façon les Mémoires accessibles à cette époque étaient, c’est le moins qu’on puisse dire, fort incomplets), écrit à Walpole : « Les Mémoires de Saint-Simon m’amusent toujours et comme j’aime les lire en compagnie, cette lecture durera longtemps ; elle vous amusera, quoique le style en soit abominable, les portraits mal faits ; l’auteur n’était point un homme d’esprit ; mais comm...

© Presses de l’Université Saint-Louis, 1981

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search