Version classiqueVersion mobile

Le duc de Saint-Simon

 | 
Alphonse De Waelhens

Première partie

Chapitre IV. Madame de Saint-Simon

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le récit qu’on vient de lire ne doit pas nous induire en erreur. Si étranges qu’aient été, même pour l’époque, les négociations matrimoniales, elles n’ont pas empêché Saint-Simon de vouer à sa femme une très vive affection. De cette affection, il a multiplié les marques tout au long de sa vie, et même au-delà : n’a-t-il pas exigé, par testament, que son cercueil fût relié à celui de sa femme par des crampons de fer1 ? A la mort de Gabrielle, il interrompt durant six mois la rédaction des Mémoires ; le manuscrit en porte la trace : une longue rangée de croix ou, selon certains, de larmes, coupe soudainement le texte2. A propos d’un mari qui suivit sa femme de près dans la mort, il s’écria, sans s’expliquer davantage : « Grand Dieu, quel bonheur de ne survivre que six semaines ! »3. Il a donc beaucoup aimé Gabrielle. Mais de quel amour ? Est-ce une question possible ?

Les textes qui concernent sa femme sont relativement nombreux, comme sont rares ceux qui parlent de sa mère ou de ses e...

© Presses de l’Université Saint-Louis, 1981

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search