Version classiqueVersion mobile

La législation princière pour le comté de Hainaut

 | 
Jean-Marie Cauchies

Deuxième partie. Teneur des actes législatifs et réglementaires. Principaux aspects

Chapitre V. Les Lombards et le commerce de l’argent

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

À l’heure où les Pays-Bas représentent un foyer actif du commerce international, les princes, en y encourageant le développement de l’industrie et des échanges, font bénéficier d’une protection spéciale ceux qui se livrent aux affaires. Marchands aux foires, producteurs, mais aussi les pourvoyeurs de fonds par excellence que sont, au moyen âge et au début des temps modernes, les financiers-prêteurs dits Lombards. Le souverain garantit l’exercice de leurs activités, les place sous sa garde, leur conférant par là-même un statut privilégié, quand il leur permet de s’installer dans ses Etats ou d’y poursuivre l’exploitation de tables de prêt existantes1.

Le XIVe siècle est déjà pour les Lombards, dans nos régions, une ère de haute prospérité ; leur succès restera grand au XVe siècle, marqué toutefois par quelques « crises » et incidents graves, qui susciteront des réactions rigoureuses de la part de l’autorité suprême. C’est en Flandre d’abord que des prêteurs, originaires du Nord de l’I...

© Presses de l’Université Saint-Louis, 1982

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search