Version classiqueVersion mobile

Critique et dialectique

 | 
Gilbert Gérard

Deuxième partie. Du point de vue critique au point de vue dialectique

Section II. Éléments pour une nouvelle conception de l’absolu dans le Projet de système de 1803/04 : l’absolu est esprit

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

§ 1. Le nouveau concept d’esprit des années 1803/04

Le départ d’Iéna de Schelling en mai 1803, qui met un terme à sa collaboration avec Hegel, trouve celui-ci plongé dans ses premières élaborations d’un système total de la philosophie. Pour le semestre d’été 1803, Hegel inscrit en effet au programme de ses cours une Philosophiae universae delineatio et, dès le semestre suivant, soit le semestre d’hiver 1803/04, il annonce l’exposé complet du système de la philosophie spéculative : philosophiae speculativae systema, complectens a) Logicam et Metaphysicam sive Idealismum transscendentalem b) philosophiam naturae et c) mentis1. C’est à ce dernier cours que se rattachent les textes que Hoffmeister a erronément publiés sous le titre de Jenenser Realphilosophie I2 et que la nouvelle édition critique, prenant acte de ce qu’ils se rapportent à une présentation du système total et non simplement à l’exposé d’une « philosophia realis » comprenant philosophie de la nature et philosophie de l’es...

© Presses de l’Université Saint-Louis, 1982

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search