Versión clásicaVersión móvil

Critique et dialectique

 | 
Gilbert Gérard

Première partie. L'essence et la forme : le point de vue critique

Section II. La face négative de la philosophie

Los formatos HTML, PDF y ePub de este libro son accesibles para los usuarios de las bibliotecas e instituciones que lo han adquirido como parte de la oferta OpenEdition Freemium for Books. El libro también puede adquirirse en los sitios de las librerías asociadas, en formatos PDF y ePub, si el editor ha optado por esta distribución comercial. Si la edición en papel está disponible, en esta página se proponen enlaces a las librerías.

Extracto del texto

§ 1. Le malheur de l’entendement et sa fécondité

Là où il ne sombre pas dans « l’indifférence complète de l’assurance »1, l’entendement vide, qui n’expérimente et ne connaît plus guère que la manifestation isolée de sa source absolue, devient, à échéance plus ou moins brève, la proie de l’inquiétude et du malheur. Bien que confronté à l’infinie multiplicité du morcellement empirique, il ne peut, en effet, renier son essence rationnelle qui, comme nous l’avons déjà indiqué2, le pousse à unifier l’ensemble de ses limitations et à le constituer en un tout systématique. Comment pourrait-il toutefois, en tant que simple entendement, satisfaire ce besoin fondamental ? Nous avons vu ci-dessus3 quels sont les moyens dont il dispose à cet effet : d’une part, l’unité vide de la pensée réduite à son coefficient subjectif, de l’autre, la disparité chaotique du contenu empirique ; et, quel que soit celui de ces deux moments vers lequel il se tourne, il n’a finalement d’autre issue — à moins de se...

© Presses de l’Université Saint-Louis, 1982

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540

Esta publicación digital es el resultado de un proceso automático de reconocimiento óptico de caracteres.
Buscar en OpenEdition Search

Se le redirigirá a OpenEdition Search