Versione classicaVersione mobile

Ouvertures psychanalytiques

 | 
Jean Florence

IV. Éthique de la psychanalyse

L’éthique de la psychanalyse et les psychothérapies*

I formati HTML, PDF ed ePub di questo libro sono accessibili agli utenti di biblioteche e istituzioni che lo hanno acquistato come parte dell'offerta OpenEdition Freemium for Books. Il libro può anche essere acquistato sui siti dei librai partner, nei formati PDF ed ePub, se l'editore ha scelto questa distribuzione commerciale. Se l'edizione cartacea è disponibile, i link alle librerie sono proposti in questa pagina.

Estratto del testo

« Pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font »
Luc, 23.24

Savons-nous ce que nous faisons ? Cette question ne vise-t-elle pas toute action humaine en général ? Nous ne pouvons éluder qu’elle touche une dimension radicale de notre action clinique. Nous y trouvons cette réalité dont Freud a cherché, opiniâtrement, à tirer les dernières et redoutables conséquences, en reconnaissant l’existence, dans notre action, du non-savoir, de l’inconscient. La question est de savoir jusqu’où nous serions pardonnables si, requis par la psychanalyse, nous nous en tenions à la constatation opaque de ce non-savoir au lieu de chercher, à la suite de Freud, à le déchiffrer. Avec Freud dès lors ce non-savoir peut apparaître comme Vautre savoir — ce que Lacan appellerait : savoir de l’Autre. Soutenir l’existence, dans notre action, de l’inconscient, c’est tenir fermement à l’hypothèse de la « psychische Determinierung », le dit « déterminisme psychique »1. Ce qui signifie que l’analyste, devant le non-...

© Presses de l’Université Saint-Louis, 1988

Condizioni di utilizzo http://www.openedition.org/6540

Questa pubblicazione digitale è stata realizzata tramite il riconoscimento ottico dei caratteri automatico (OCR).
Cerca su OpenEdition Search

Sarai reindirizzato su OpenEdition Search