Desktop versionMobile Version

Ouvertures psychanalytiques

 | 
Jean Florence

II. À l'école de l'artiste

Le théâtre et ses ombres1

Entre Artaud et Brecht

Das Programm OpenEdition Freemium bietet den abonnierten Benutzern Zugang zu dem Volltext im HTML-, PDF- und ePub-Format. Das Buch kann auch für Privatnutzer über unsere Partnerbuchhändlern im PDF- und ePub-Format online erworben werden, wenn der Verlag diesen kommerziellen Vertrieb gewählt hat. Falls die gedruckte Version erhältlich ist, sind die Buchhandlungen auf dieser Seite rechts verlinkt.

Textauszug

« La scène n’illustre que l’idée, pas une action effective, dans un hymen (d’où procède le Rêve), vicieux mais sacré, entre e désir et l’accomplissement, la perpétration et son souvenir : ici devançant, là remémorant au futur, au passé, sous une apparence fausse de présent. Tel opère le Mime, dont le jeu se borne à une allusion perpétuelle sans briser la glace : il installe, ainsi, un milieu, pur, de fiction. »
Mallarmé : Mimique, Crayonné au théâtre.

Quelle est la nature du travail psychique exigé ou attendu des séances d’un psychodrame ? A quelle élaboration psychique sont soumis les psycho-dramatisants du fait d’être en groupe, de parler, de jouer ? Les origines théâtrales de la technique psychodramatique peuvent nous fournir quelques indications sur ces questions. Je ferais cependant, d’emblée, une restriction : de même que le théâtre est issu de la liturgie et donc qu’il en est « sorti » (Brecht)1, de même le psychodrame, issu du théâtre spontané, n’est plus du théâtre comme tel....

© Presses de l’Université Saint-Louis, 1988

Nutzungsbedingungen http://www.openedition.org/6540

Diese digitale Publikation wurde durch automatische optische Zeichenerkennung erstellt.
Suche in OpenEdition Search

Sie werden weitergeleitet zur OpenEdition Search