Version classiqueVersion mobile

Ouvertures psychanalytiques

 | 
Jean Florence

I. Les difficultés de la psychologie

Propos sur les fondements de la psychologie*

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Où en est la critique des fondements de la psychologie, depuis que les philosophes, toujours soucieux de légitimer les démarches de la pensée, ont entrepris d’en établir le statut théorique ?

Est-il vraiment déplacé ou malséant de demander au psychologue : « qu’est-ce que la psychologie ? ». Comme telle, la question n’est pas impertinente ; sous son apparente banalité, elle est philosophiquement justifiée. C’est du côté des réponses que l’on pourrait s’attendre à des déplacements. Peut-on, par exemple, se satisfaire de cette réponse pragmatique : « La psychologie, c’est ce que fait le psychologue » ? N’est-ce pas faire passer une question d’essence pour une question d’utilité ou d’efficacité ? Bien sûr, le technicien — l’homme d’action —, dans le contexte de sa pratique, formule par là ce qu’il est simplement autorisé à dire. On juge quelqu’un selon ses actes, on mesure la valeur d’une technique à ses réalisations. Dès lors, soulagé, le psychologue peut revaquer aux occupations où il...

© Presses de l’Université Saint-Louis, 1988

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search