Versión clásicaVersión móvil

Ouvertures psychanalytiques

 | 
Jean Florence

I. Les difficultés de la psychologie

Propos sur les fondements de la psychologie*

Los formatos HTML, PDF y ePub de este libro son accesibles para los usuarios de las bibliotecas e instituciones que lo han adquirido como parte de la oferta OpenEdition Freemium for Books. El libro también puede adquirirse en los sitios de las librerías asociadas, en formatos PDF y ePub, si el editor ha optado por esta distribución comercial. Si la edición en papel está disponible, en esta página se proponen enlaces a las librerías.

Extracto del texto

Où en est la critique des fondements de la psychologie, depuis que les philosophes, toujours soucieux de légitimer les démarches de la pensée, ont entrepris d’en établir le statut théorique ?

Est-il vraiment déplacé ou malséant de demander au psychologue : « qu’est-ce que la psychologie ? ». Comme telle, la question n’est pas impertinente ; sous son apparente banalité, elle est philosophiquement justifiée. C’est du côté des réponses que l’on pourrait s’attendre à des déplacements. Peut-on, par exemple, se satisfaire de cette réponse pragmatique : « La psychologie, c’est ce que fait le psychologue » ? N’est-ce pas faire passer une question d’essence pour une question d’utilité ou d’efficacité ? Bien sûr, le technicien — l’homme d’action —, dans le contexte de sa pratique, formule par là ce qu’il est simplement autorisé à dire. On juge quelqu’un selon ses actes, on mesure la valeur d’une technique à ses réalisations. Dès lors, soulagé, le psychologue peut revaquer aux occupations où il...

© Presses de l’Université Saint-Louis, 1988

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540

Esta publicación digital es el resultado de un proceso automático de reconocimiento óptico de caracteres.
Buscar en OpenEdition Search

Se le redirigirá a OpenEdition Search