Version classiqueVersion mobile

De la certitude à la confiance

 | 
Jérémie van Meerbeeck

Deuxième partie. Histoire d'un besoin, récit d'une idée

Chapitre I. De l’Antiquité à la modernité : l’émergence des logiques

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Nous devons donc envisager l'état présent de l'univers comme l'effet de son état antérieur et comme la cause de celui qui va suivre.
Laplace

163. — Les penseurs de l’Antiquité sont souvent crédités d’avoir posé les fondements de la pensée moderne. Si cette assertion n’est que partiellement exacte en ce qui concerne l’objet de notre étude, il faut néanmoins reconnaître qu’il est possible d’identifier dans les textes qui nous ont été transmis à travers les siècles, les ferments des logiques sous-jacentes au principe de sécurité juridique (section 1). Le chemin qui mène ensuite jusqu’à la modernité est long mais son examen se révèle indispensable, dès lors qu’il confirme la prééminence de la logique politique de la sécurité juridique et participe à mettre en place les conditions de possibilité de ses logiques cartésienne, fiduciaire et subjective (section 2), qui se concrétiseront à partir du xviie siècle (section 3).

Section 1. — L’Antiquité : retour aux sources

164. — J. Dewey impute l’o...

© Presses de l’Université Saint-Louis, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search