Version classiqueVersion mobile

De la religion que l’on voit à la religion que l’on ne voit pas

 | 
Maryam Kolly

2 – Panel

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le panel est composé de 22 interviewés – corpus d’environ 30-35 heures d’entretiens qualitatifs enregistrés, construits à partir de questions ouvertes sur base d’un canevas – et se répartit comme suit :

  • 20/22 femmes et 2/22 hommes – notez l’extrême féminisation de la section Assistant Social que reflète la présence de seuls deux garçons dans le panel.
  • 4/22 dont 2 athées et 2 agnostiques
  • 18/22 croyants et pratiquants : 9/22 musulmans (1 H/8 F) 9/22 catholiques (1 H/8F) – notez que presque tous (17/22) ont une histoire (post-) migratoire et, donc, on compte un seul catholique belge sans histoire migratoire.
  • 3/22 sans histoire migratoire
  • 19/22 avec une histoire migratoire dont :
    • 9/22 sont des descendants de migrants (dits « de 2ème et de 3ème génération » <pays : Maroc & Congo)
    • 10/22 sont des migrants (6/22 ayant immigré enfants, 4/22 ayant immigré adultes), pays : Congo, Cameroun, Burundi, Equateur (catholiques) & Maroc, Mauritanie, Somalie, Algérie (musulmans) – notez qu’il faut en déduire ...

© Presses de l’Université Saint-Louis, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search