Version classiqueVersion mobile

Projet coopératif et christianisme social

 | 
Enzo Pezzini

Chapitre 2. La doctrine sociale de l’Église

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

1. Introduction – Les raisons d’un choix

La coopérative est une forme d’entreprise qui permet la rencontre positive de différentes cultures et traditions idéologiques. Le mouvement coopératif a été un « mouvement des mouvements », une confluence polyphonique et métisse de plusieurs souffles et âmes, animée par des théoriciens et militants inspirés par des idéologies différentes et parfois même très divergentes. Les racines et les inspirations idéologiques du coopérativisme, bien qu’ayant pour dénominateur commun la lutte contre les conséquences néfastes du capitalisme et de la révolution industrielle, sont en effet plurielles : anarchisme, marxisme, socialisme, libéralisme et (source souvent méconnue ou ignorée) christianisme social.

Le solidarisme chrétien, qui partage avec les autres matrices historiques quelques caractéristiques du coopérativisme, s’appuie sur une longue tradition qui remonte aux Pères de l’Église, qui ont élaboré des principes qui se réfèrent à la dignité humaine,...

© Presses de l’Université Saint-Louis, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search