Version classiqueVersion mobile

Trois propositions pour une théorie du droit international pénal

 | 
Diane Bernard

Introduction

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Pendant une vingtaine d’années, la théorie du droit international pénal s’est quasiment limitée à des commentaires doctrinaux ponctuels, techniques et souvent créatifs, ainsi qu’à des envolées lyriques et autosatisfaites : enfin, la justice internationale prenait corps. L’époque était aux réjouissances et à la solution rapide des nombreuses questions de procédure restées en suspens, survenant dans les affaires en cours. Il fallait travailler, dans l’urgence, à la mise en œuvre du droit international pénal : les guerres allaient prendre fin, les monstres croupiraient en prison, l’ère de la justice mondiale était née. Voilà que les juristes se mettaient à croire en l’universel et en la paix. Bien sûr, cet optimisme s’est vu durement éprouvés par l’incapacité des procès à éviter les massacres de Srebrenica, du Kosovo ou de l’Est du Congo, par les limites et l’instrumentalisation des procédures, par leur complexité technique à tous les niveaux, par la reproduction de structures de domin...

© Presses de l’Université Saint-Louis, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search