Version classiqueVersion mobile

Les nouveaux chemins de la légalité

 | 
Massimo Vogliotti

Première partie. Naissance et déclin d’une catégorie moderne

Chapitre 3. La redécouverte de la seconde dimension du droit

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

1. Une tentative vouée à l’échec : le droit naturel

Pour résoudre l’aporie de la légalité et conjurer le spectre du nihilisme il fallait récupérer la seconde dimension du droit que la modernité avait fini par refouler.

La tragédie de la modernité juridique est la même que celle que Sophocle représente dans l’Antigone pour mettre en garde les Athéniens contre l’hýbris des délibérations de l’assemblée populaire : elle est la conséquence du fait d’avoir coupé le lien entre les ágraphoi nómoi d’Antigone (la loi non écrite et intemporelle du ghénos‚ le droit qui exprime les valeurs fondamentales d’une communauté) et la loi écrite de Créon (le droit qui émane du pouvoir politique). Pour que la face lumineuse de la légalité l’emporte sur sa face sombre‚ il fallait recomposer la « fracture du droit en légalité et légitimité »1‚ en réactivant la tension féconde entre les deux faces du droit‚ entre la loy – selon l’acception‚ déjà moderne‚ adoptée par l’humaniste Bodin (le « commandement du s...

© Presses de l’Université Saint-Louis, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search