Desktop versionMobile Version

Euterpe et Harpocrate ou le défi littéraire de la musique

 | 
Jean-Louis Cupers

Conclusion

Das Programm OpenEdition Freemium bietet den abonnierten Benutzern Zugang zu dem Volltext im HTML-, PDF- und ePub-Format. Das Buch kann auch für Privatnutzer über unsere Partnerbuchhändlern im PDF- und ePub-Format online erworben werden, wenn der Verlag diesen kommerziellen Vertrieb gewählt hat. Falls die gedruckte Version erhältlich ist, sind die Buchhandlungen auf dieser Seite rechts verlinkt.

Textauszug

La grande symphonie en ut de Beethoven, c'est une façade de cathédrale flottante, et comme en suspension dans une brume lumineuse...
Victor Hugo1

Dans La mare au diable, que George Sand dédie à Chopin, c'est la confrontation d'une gravure de Holbein avec une scène réelle entrevue dans le même moment, au temps des semailles, qui fournit l’étincelle initiale du récit. Dans Les maîtres sonneurs, qu'elle dédie au peintre Eugène Lambert, c'est la musique qui tient le premier rôle. Je t'envoie ce roman, écrit Sand, comme un son lointain de nos cornemuses. Qu'est-ce qui peut bien pousser un écrivain vers la musique ? Quelles mystérieures correspondances peuvent attirer un artiste vers un autre mode d'expression que le sien au point qu'il veuille le transposer en son art propre ? Comment un musicien se trouve-t-il tenté de mettre en musique tel poème, de doter telle pièce de théâtre d'une musique de scène ? Sur quels points musiciens et littérateurs se rencontrent-ils ?

Tels sont quelques-uns ...

© Presses de l’Université Saint-Louis, 1988

Nutzungsbedingungen http://www.openedition.org/6540

Diese digitale Publikation wurde durch automatische optische Zeichenerkennung erstellt.
Suche in OpenEdition Search

Sie werden weitergeleitet zur OpenEdition Search