Version classiqueVersion mobile

Développement durable et économie environnementale régionale

 | 
Bertrand Hamaide
, 
Sébastien Brunet

Chapitre 8. Mesure du progrès des sociétés : quelle application possible en Wallonie ?

Frédéric Caruso

Résumé

Le présent article vise à introduire la démarche adoptée au sein de l’Institut wallon de l’évaluation, de la prospective et de la statistique (IWEPS) pour compléter, en Wallonie, la mesure traditionnelle que constitue le produit intérieur brut. De façon très générale, les travaux de l’Institut s’inscrivent dans les balises statistiques que plusieurs initiatives internationales ont récemment renouvelées. Il en sera question dans la première section. La deuxième section présentera la préoccupation wallonne en la matière, fera le point sur les mesures disponibles au niveau régional et rappellera en particulier certains travaux déjà réalisés au sein de l’IWEPS. La troisième section exposera la démarche récemment entreprise au sein de P IWEPS, ses objectifs et la méthode retenue. Ce nouveau processus en est aujourd’hui à l’étape de la revue de littérature. Dans la dernière section, nous en anticiperons quelque peu les résultats pour mettre en évidence les difficultés qui apparaissent dans la recherche d’indicateurs de progrès des sociétés et les arbitrages qui s’imposent.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

I. Renouvellement de la réflexion au niveau international

L’insuffisance des mesures traditionnelles de l’activité économique à rendre compte du progrès d’une société a reçu un formidable coup de projecteur en 2009, avec le rapport de la Commission sur la mesure des performances économiques et du progrès social (Stiglitz, Sen et Fitoussi, 2009). Société civile, décideurs politiques, experts et académiques s’accordent aujourd’hui : pour mesurer le progrès d’une société et pour guider l’action publique, il faut aller au-delà du plus visible des indicateurs macroéconomiques, le PIB. Cet élan annonce un programme de travail ambitieux pour les instituts de recherche et de statistique comme l’IWEPS.

Certes, la remise en cause du PIB n’est pas neuve. Elle remonte au moins aux années 1970. La capacité de cet indicateur à rendre compte du bien-être, même limité à sa dimension économique, est par exemple remise en question par Nordhaus et Tobin (1973). Ces auteurs identifient les montants compt...

Auteur

Institut wallon de l’évaluation, de la prospective et de la statistique. Belgique

© Presses de l’Université Saint-Louis, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search