Version classiqueVersion mobile

Traduction et droits européens : enjeux d’une rencontre

 | 
Antoine Bailleux
, 
Yves Cartuyvels
, 
Hugues Dumont
, 
et al.

3. La traduction inter-systémique dans la construction des droits européens

Les traductions de l’« activation ». La douce européanisation des systèmes nationaux de protection sociale

Daniel Dumont

Texte intégral

1Le texte de cette contribution présentée lors d’une séance du Séminaire interdisciplinaire d’études juridiques du 24 novembre 2008 sera publié dans la Revue interdisciplinaire d’études juridiques, no 63, 2009.

2Introduction – L’Europe et la protection sociale : de Guy Mollet, Bertil Ohlin et Albert Delpérée à nous

I. La diversité des modèles nationaux de protection sociale confrontée à la vogue des politiques dites d’« activation »

3A. Traduire pour pouvoir comparer

4B. Les quatre Europe sociales

5C. …face à la lame de fond de l’activation

II. De la non-Europe de la protection sociale à la mise sur pied de la méthode ouverte de coordination

6A. Le « déficit social » de l’Union européenne : position du problème

7B. La MOC : un mécanisme de coordination souple et décentralisé…

8C. … qui promeut avec insistance l’activation

III. La faute à Bruxelles ? Les traductions de l’activation

9A. Il y a activation et activation

10B. Une européanisation avant tout « cognitive »

11En guise de conclusion – Politiser la question sociale européenne, la vraie urgence ?

© Presses de l’Université Saint-Louis, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search