Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les sources du droit revisitées - vol. 4

 | 
Isabelle Hachez
, 
Yves Cartuyvels
, 
Hugues Dumont
, 
et al.

Conclusions générales

François Ost

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Prélude. Prendre la métaphore au sérieux

En hommage à Michel Serres,
philosophe et marinier,
ce détour métaphorique qui,
en nous éloignant de notre sujet,
pourrait bien nous en rapprocher.

Parler de « sources » du droit, c’est assurément user d’une métaphore. Sans doute son usage est-il devenu si commun que la nature métaphorique de la notion échappe désormais à la majorité des auteurs. On devrait y prendre garde pourtant, car les métaphores, loin de se réduire à des approximations de pensée, sont d’excellents révélateurs du paradigme ou de la vision du monde implicitement mobilisé.

Je soutiens à cet égard que la métaphore des « sources » du droit est une inconséquence pour une pensée positiviste classique, pure et dure1. Kelsen, toujours un peu plus rigoureux, s’en avisait, qui jugeait la métaphore des sources décidément inutilisable et la bannissait de son vocabulaire2. Moins rigoureuse, la doctrine juridique classique continue, quant à elle, de faire un ample usage de la métaphore, mais...

© Presses de l’Université Saint-Louis, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter