Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les sources du droit revisitées - vol. 4

 | 
Isabelle Hachez
, 
Yves Cartuyvels
, 
Hugues Dumont
, 
et al.

Regards de l'historien, de la romaniste et du jusnaturaliste

Le regard de la romaniste : la forme normative ou la guerre comme raison du droit

Annette Ruelle

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Visne ergo ipsius iuris ortum a fonte repetamus ?
Cicéron

Introduction

La question des « sources » du droit ne semble pas intéresser les juristes romains avant le milieu du iie s. ap. J.-C., à l’apogée du droit classique, alors que plus de 700 ans d’expérience d’une forme d’intégration juridique du lien social parfaitement singulière dans le vaste champ des droits comparés de l’Antiquité avaient déjà façonné et fait évoluer en profondeur le « système » du droit positif romain, comme un ensemble cohérent susceptible d’une identification autonome dans le contexte plus large des pratiques normatives.

De plus, quand même l’idée de dresser les premiers inventaires s’imposera à eux, les jurisconsultes classiques n’useront pas pour autant du terme « source » lui-même. L’honneur de cette figure appelée à une fortune insoupçonnée (à laquelle nous verrons toutefois qu’il n’est pour rien !...) semble revenir à Cicéron, à la fin de la République1. Il est du reste assez inattendu que les rhéteurs, c...

© Presses de l’Université Saint-Louis, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter