Version classiqueVersion mobile

Sens et non-sens de la peine

 | 
Michel Van de Kerchove

Deuxième partie. Le sens de la peine au cœur de la pensée pénale. Conflit ou conciliation des paradigmes ?

Chapitre IV. Le renforcement symbolique des normes

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Introduction

Malgré les liens plus ou moins étroits qu’il entretient avec les paradigmes précédents, le renforcement symbolique des normes possède une certaine spécificité qu’il convient d’emblée de mettre en lumière.

A la différence d’un paradigme purement rétributif, tout d’abord, le renforcement symbolique des normes s’inscrit dans une perspective proprement conséquentialiste1079. Même si une dimension symbolique est présente dans les deux cas, cette dimension revêt donc une signification différente. Dans le cas de la rétribution, en effet, la peine s’impose, non pas en vue de renforcer l’efficacité, même symbolique, de la norme, mais parce qu’elle est « méritée » ou « juste » en elle-même. Dans le cas présent, en revanche, la peine se justifie par son « effet socialement utile1080 », même si cette utilité ne se manifeste pas sur un plan concret, mais symbolique.

Par ailleurs, à la différence du paradigme de la prévention – si l’on excepte une dimension de...

© Presses de l’Université Saint-Louis, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search