Version classiqueVersion mobile

Les sources du droit revisitées - vol. 4

 | 
Isabelle Hachez
, 
Yves Cartuyvels
, 
Hugues Dumont
, 
et al.

Chapitre III. L'internormativité

L’internormativité

Jacques Chevallier

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Introduction

1° La question de l’internormativité ne saurait être évoquée sans référence à l’analyse pionnière de Jean Carbonnier. Dans un article lumineux paru en 19771, Jean Carbonnier entendait désigner par-là « les rapports qui se nouent et se dénouent » entre les différents systèmes normatifs : le droit était ainsi envisagé à travers la relation qu’il entretient avec les autres dispositifs d’encadrement et de normalisation des comportements existant dans la société ; et cette perspective conduisait à faire par-là même de l’internormativité un des concepts-clés de cette « sociologie juridique2 » dont Jean Carbonnier a été l’un des plus illustres représentants. La brève notule parue dans le Dictionnaire encyclopédique de théorie et de sociologie du droit3 ne fait que résumer les grandes lignes de cette analyse.

La problématique de l’internormativité ainsi définie contribue à modifier la perception des phénomènes juridiques, en mettant l’accent, conformément à la perspective de soci...

© Presses de l’Université Saint-Louis, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search