Version classiqueVersion mobile

Les interactions entre libre circulation et droits fondamentaux dans la jurisprudence communautaire

 | 
Antoine Bailleux

Troisième partie : Propositions théoriques et pratiques. Le flou assumé et encadré

Conclusion de la troisième partie

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

1672. – La conclusion de cette troisième partie nous offre l’occasion de jeter un dernier regard en arrière. Le chemin accompli au cours de ces deux derniers chapitres est long et sinueux. Il est peut-être utile d’en rappeler les principales étapes et les virages les plus délicats.

1673. – Deux objectifs ont animé notre premier chapitre. Le premier a consisté à proposer une nouvelle grille d’analyse de la fonction de juger. Il nous a conduits, dans un premier temps, à tracer un certain nombre de parallèles entre le droit et la traduction, prenant appui sur la philosophie du langage et sur la théorie de la traduction. Forts de ces premiers enseignements, l’on s’est ensuite efforcé de montrer que l’acte de juger pouvait lui-même être identifié à une « traduction en réseau ». Dans cette perspective, l’on a tenté d’identifier les « lieux », de dégager les « formes », et de brosser le « contexte » de ces traductions d’un genre un peu particulier.

1674. – Au terme de cette entreprise, qui o...

© Presses de l’Université Saint-Louis, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search