Version classiqueVersion mobile

Samuel Beckett et Gilles Deleuze : cartographie de deux parcours d’écriture

 | 
Isabelle Ost

Bibliographie

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

1. Écrits de Samuel Beckett

Aux Éditions de Minuit

Nous présentons la liste des écrits que nous avons travaillés, à savoir l’ensemble complet des textes en français, tous parus aux Éditions de Minuit, par ordre chronologique, selon l’année de publication. Nous mentionnons entre parenthèses l’année de rédaction lorsque l’écart est important, ainsi que le traducteur, quand la traduction n’est pas de la main Beckett. En outre, lorsqu’il s’agit de textes dramatiques, nous l’indiquons également. Par ailleurs, dans les notes, les références à ces textes ont été systématiquement abrégées : nous n’en donnons que le titre.

Molloy, 1951.

Malone meurt, 1951.

En attendant Godot, théâtre, 1952.

L’innommable, 1953.

Tous ceux qui tombent, pièce radiophonique, 1957.

Fin de partie, théâtre, 1957.

Nouvelles et Textes pour rien, recueil de textes comprenant : L’expulsé, La fin, Le calmant, Textes pour rien, 1958 (1945 pour les Nouvelles, 1950 pour les Textes pour rien).

La dernière bande, suivi de Cendres (pièc...

© Presses de l’Université Saint-Louis, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search