Version classiqueVersion mobile

Les droits de l’homme, bouclier ou épée du droit pénal ?

 | 
Yves Cartuyvels
, 
Hugues Dumont
, 
François Ost
, 
et al.

La justice inopportune ? Aux détours de l’amnistie

Anne-Marie Dillens et Emmanuel Babissagana

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Nous voudrions aborder le thème de cet ouvrage en nous tournant très modestement vers le droit pénal international et, plus particulièrement, vers les alternatives que ses principes, les droits de l’homme, permettent d’y apporter sans le trahir. Au nombre de ces alternatives, c’est une des plus marquantes de la fin du siècle dernier qui a exclusivement retenu notre attention, à savoir le processus de réconciliation amorcé en Afrique du Sud pour mettre fin aux violations graves des droits de l’homme et au crime contre l’humanité que représente le régime de l’Apartheid.

Comme tel, ce régime fut proposé officiellement pour la première fois dans la campagne du parti travailliste en 1910. En 1948, il fut proclamé politique d’État. En 1984, le Conseil de sécurité de l’ONU dans sa résolution 556 du 13 décembre le définit comme un crime contre l’humanité1. Les pressions et sanctions internationales ainsi que la détermination sans relâche et de plus en plus vive du mouvement anti-apartheid cr...

© Presses de l’Université Saint-Louis, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search