Version classiqueVersion mobile

Flaubert et la théorie littéraire

 | 
Tanguy Logé
, 
Marie-France Renard

Éléments biographiques

Claudine Gothot-Mersch

Texte intégral

1932

Naissance à Liège, le 14 août.
Enfance paisible, deux frères, une sœur. Son père est un grand lecteur de Montaigne, de Racine et de Proust. Études primaires et secondaires à l’Institut Sainte-Véronique, dans sa ville natale.

1940

L’exode jusqu’en Dordogne. Une aventure extraordinaire, entre femmes et enfants.

1951-1955

Licence en philologie romane à l’université de Liège. Mémoire consacré aux Essais méditerranéens d’Albert Camus. Trois maîtres incomparables : Fernand Desonay, Maurice Delbouille et Robert Vivier.

1955-1956

Suit des cours à Paris, en Sorbonne, au Collège de France et à l’École Pratique des Hautes Études.

1957

Assistante de Fernand Desonay, à l'université de Liège.
Publie son premier article consacré à Madame Bovary dans la Revue des langues vivantes.

1958

Épouse Pierre Gothot, « juriste qui fait du droit en philosophe et en philologue ». Deux fils, Stéphane et André.

1963

Thèse de doctorat : La Genèse de Madame Bovary ; publiée à Paris, chez Corti, et couronnée par trois prix (le prix Franz de Wever de l’Académie, le prix de la critique et de l’essai du ministère de l’Éducation nationale, et le prix Comte de Launoit décerné par les Amis de l’université de Liège). Un travail précurseur en critique génétique.

1964

Chef de travaux de Maurice Piron, à Liège toujours.

1968

Chargé de cours puis professeur aux Facultés universitaires Saint-Louis, à Bruxelles, où elle enseigne la littérature française moderne et la théorie littéraire.

1971

Édition de Madame Bovary (Classiques Garnier).
L’édition critique de textes littéraires – de Flaubert, mais aussi de Théophile Gautier ou de Leconte de Lisle – restera son occupation majeure, qui trouvera son couronnement dans la réalisation des volumes de la Bibliothèque de la Pléiade consacrés à Flaubert.

1972

Professeur ordinaire.

1974

Dirige une décade à Cerisy-la Salle : « La production du sens chez Flaubert ».

1985

Élue à l’Académie Royale de Langue et de Littérature Françaises de Belgique.

1997

Professeur émérite.

Table des illustrations

URL http://books.openedition.org/pusl/docannexe/image/21772/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 82k

© Presses de l’Université Saint-Louis, 2005

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search